Actualité
Il y a 13 jours
1ère mondiale à Amiens : l'EEG d'un nouveau-né d'une précision inégalée
Un enregistrement électroencéphalographique Haute Résolution (EEG HR) à 128 électrodes chez un nouveau-né prématuré de 30 semaines a été réalisé avec une précision jamais atteinte au CHU Amiens-Picardie. Une prouesse technologique de son service d’exploration fonctionnelle du système nerveux pédiatrique (EFSN pédiatrique) en collaboration avec le laboratoire Inserm UMR 1105, GRAMFC, de l’Université de Picardie Jules Verne (UPJV), et la société américaine EGI.
«Aujourd’hui, les hôpitaux pratiquent des EEG sur les nouveaux-nés prématurés avec seulement 11 électrodes.Il y a une dizaine d’années, le CHU Amiens-Picardie a été le premier et le seul au monde à utiliser des casques à 64 électrodes, développés par le GRAMFC en collaboration avec la société Malterre à Moreuil, ce qui nous permettait déjà d’obtenir une meilleure résolution spatiale du signal électrique cérébral», explique le Pr Fabrice Wallois, directeur du GRAMFC de l’UPJV et chef du service d’exploration fonctionnelle du système nerveux pédiatrique du CHU Amiens-Picardie, le seul service ainsi spécialisé dans le monde. Un dispositif plus précis et plus confortable pour le bébé
En juillet 2017, l’équipe du Pr Wallois (avec entre autres le Dr Emilie Bourel-Ponchel, le Dr Mahdi Mahmoudzadeh, et les techniciens du service EFSN pédiatrique) a réussi à améliorer encore ce type d’examen. C’est désormais avec un casque équipé de 128 électrodes, développé en collaboration avec la société américaine EGI, d’une excellente précision spatiale sur le cerveau du bébé, que cet examen pourra être pratiqué au CHU Amiens-Picardie. «Ce nouveau dispositif est plus facile à mettre en place, du fait du nombre important d’électrodes couvrant l’ensemble du cerveau du bébé, et il permet d’extraire des informations qui n’étaient pas décelables avec les casques à 11 ou 64 électrodes», précise le Pr Wallois. Plus de 3000 EEG standards et EEG HR réalisés en 2016
Ce type d’enregistrement électro-encéphalographique Haute Résolution (EEG HR) est un examen indolore et très rapide à mettre en place. Il permet un confort de prise en charge pour le nouveau-né prématuré, notamment avec la disparition de la pâte abrasive nécessaire pour améliorer le contact entre la peau et les électrodes lors des examens «classiques».
3000 enfants ont bénéficié de la réalisation d’un EEG standard en 2016 au CHU Amiens-Picardie. Durant cette même période, plus de 60 EEG HR ont été réali[...]
Réseau CHU
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 3 minutes
PACA CRIPS
Atelier : 13 octobre 2017 - 2 sessions Marseille et Nice - Nos formations et ateliers
Actualité
Il y a 19 minutes
Souffrance et travail

Un célèbre neuropsychologue explique comment le fait de “ne rien faire” est en fait vital pour la santé.

En effet, une étude a été menée qui démontre que lorsque le corps humain ne fait pas d’activité, son cerveau se met en mode « par défaut » et fait alors le tri des informations qu’il contient. Cette étape est absolument indispensable pour le neuropsychologue Francis Eustache qui exerce au CHU de Caen.

Le scientifique, qui officie au CHU de Caen, en Normandie et qui travaille principalement sur la mémoire traumatique (il s’est récemment lancé, avec son équipe, dans une étude qui se déroulera pendant 12 ans sur le cas des survivants aux attentats perpétrés le 13 novembre 2015 à Paris) explique que lorsque l’on ne fait rien, une activité cérébrale vitale se met en place.

De cette façon, le cerveau pourra mieux comprendre l’environnement qui l’entoure et pourra mieux composer avec les situations ultérieures qui se présenteront à vous.

Un phénomène que nous appelons le « mode par défaut ».

Le « mode par défaut » désigne ces instants d’oisiveté, faits de voyages de la pensée, ces pensées qui vont et qui viennent, ces mêmes instants qui nous permettent de consolider notre mémoire :
« On se tourne vers nos pensées, on se tourne vers des informations récentes, auxquelles on a été confronté. Notre cerveau va permett[...]

Actualité
Il y a 19 minutes
Souffrance et travail

Un célèbre neuropsychologue explique comment le fait de “ne rien faire” est en fait vital pour la santé.

En effet, une étude a été menée qui démontre que lorsque le corps humain ne fait pas d’activité, son cerveau se met en mode « par défaut » et fait alors le tri des informations qu’il contient. Cette étape est absolument indispensable pour le neuropsychologue Francis Eustache qui exerce au CHU de Caen.

Le scientifique, qui officie au CHU de Caen, en Normandie et qui travaille principalement sur la mémoire traumatique (il s’est récemment lancé, avec son équipe, dans une étude qui se déroulera pendant 12 ans sur le cas des survivants aux attentats perpétrés le 13 novembre 2015 à Paris) explique que lorsque l’on ne fait rien, une activité cérébrale vitale se met en place.

De cette façon, le cerveau pourra mieux comprendre l’environnement qui l’entoure et pourra mieux composer avec les situations ultérieures qui se présenteront à vous.

Un phénomène que nous appelons le « mode par défaut ».

Le « mode par défaut » désigne ces instants d’oisiveté, faits de voyages de la pensée, ces pensées qui vont et qui viennent, ces mêmes instants qui nous permettent de consolider notre mémoire :
« On se tourne vers nos pensées, on se tourne vers des informations récentes, auxquelles on a été confronté. Notre cerveau va permett[...]

Actualité
Il y a 19 minutes
Souffrance et travail

Un célèbre neuropsychologue explique comment le fait de “ne rien faire” est en fait vital pour la santé.

En effet, une étude a été menée qui démontre que lorsque le corps humain ne fait pas d’activité, son cerveau se met en mode « par défaut » et fait alors le tri des informations qu’il contient. Cette étape est absolument indispensable pour le neuropsychologue Francis Eustache qui exerce au CHU de Caen.

Le scientifique, qui officie au CHU de Caen, en Normandie et qui travaille principalement sur la mémoire traumatique (il s’est récemment lancé, avec son équipe, dans une étude qui se déroulera pendant 12 ans sur le cas des survivants aux attentats perpétrés le 13 novembre 2015 à Paris) explique que lorsque l’on ne fait rien, une activité cérébrale vitale se met en place.

De cette façon, le cerveau pourra mieux comprendre l’environnement qui l’entoure et pourra mieux composer avec les situations ultérieures qui se présenteront à vous.

Un phénomène que nous appelons le « mode par défaut ».

Le « mode par défaut » désigne ces instants d’oisiveté, faits de voyages de la pensée, ces pensées qui vont et qui viennent, ces mêmes instants qui nous permettent de consolider notre mémoire :
« On se tourne vers nos pensées, on se tourne vers des informations récentes, auxquelles on a été confronté. Notre cerveau va permett[...]

Actualité
Il y a 41 minutes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Admise à l'hôpital au début du mois de septembre, en raison de son hyperemesis gravidarum, après avoir annoncé sa troisième grossesse, Kate Middleton va bientôt faire son retour. C'est le compte Twitter de Kensington Palace‏ qui a annoncé la nouvelle.


Actualité
Il y a 1 heures
PACA CRIPS
Atelier : 13 octobre 2017 - 2 sessions Marseille et Nice - Nos formations et ateliers