Actualité
Il y a 1 mois
#9: L'esprit est son propre médecin : Le dialogue de la méditation et de la science
L'esprit est son propre médecin : Le dialogue de la méditation et de la science
Jon Kabat-Zinn , Richard Davidson , Zara Houshmand , Daniel Roche
(4)

Acheter neuf : EUR 8,00
13 neuf & d'occasion à partir de EUR 4,01

(Consultez la liste Meilleures ventes Médecine pour des informations officielles sur le classement actuel de ce produit.)
Amazon medecine
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Actualité
Il y a 2 jours
#9: Guérir la vie
Amazon medecine
Actualité
Il y a 2 jours
#8: Guérir la vie
Amazon medecine
Actualité
Il y a 2 jours
#7: Guérir la vie
Amazon medecine
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 31 secondes
CHU de Toulouse

Résumé : Créée en 1999, lors du regroupement à l'hôpital Rangueil des services de cardiologie initialement situés sur les deux grands sites du CHU (Purpan et Rangueil), la Fédération de cardiologie n'a cessé de développer ses activités avec un renforcement de son plateau technique et une montée en surspécialisation des équipes médicales et paramédicales. Depuis plusieurs mois, elle s'est engagée dans un programme de modernisation de son fonctionnement pour aboutir à une nouvelle organisation médicale et un redécoupage de ses unités de soins. La nouvelle configuration de la Fédération de cardiologie bénéficie ainsi d'une visibilité accrue qui contribue au rayonnement de ses équipes aux [...]

Blog
Il y a 22 minutes
Tribune miniblog

Introduction 3ème édition du "Collège des enseignants d'endocrinologie, diabète et maladies métaboliques" (CEEDMM), il s'agit de la première version de cet ouvrage depuis la réforme ECNi. Caractéristiques physiques Il s'agit d'un ouvrage de près de 600 pages de format légèrement inférieur au A4. La couverture est souple, l'impression (en noir et rouge sur fond blanc) et la reliure sont de qualité. Qualités rédactionnelles Ouvrage très attendu recouvrant[...]

Actualité
Il y a 33 minutes
Faculté de médecine Montréal

Attribuer le bon organe à la bonne personne est toujours un défi. Deux chercheurs de l’UdeM pensent que l’intelligence artificielle peut contribuer à améliorer ce processus.

En termes de greffes d’organes, tout est une question de chance. La réussite d’une greffe dépend d’un certain nombre de facteurs, comme l’âge et l’état de santé du donneur et du receveur, la compatibilité biologique entre le donneur et le receveur et la capacité du patient à recevoir la greffe.

Mais si le système pouvait s’appuyer sur de meilleures statistiques, cela augmenterait-il les taux de réussite?

C’est ce que des chercheurs de l’Université de Montréal et de Polytechnique Montréal tentent de découvrir en travaillant à la conception d’une méthode d’apprentissage-machine informatisée qui permettra de mieux prédire le taux de réussite d’une greffe standard.

Lire la suite sur UdeMNouvelles
Les 48 dernières heures d’un donneur

Cet article Attribuer le bon org[...]

Actualité
Il y a 33 minutes
Faculté de médecine Montréal

Attribuer le bon organe à la bonne personne est toujours un défi. Deux chercheurs de l’UdeM pensent que l’intelligence artificielle peut contribuer à améliorer ce processus.

En termes de greffes d’organes, tout est une question de chance. La réussite d’une greffe dépend d’un certain nombre de facteurs, comme l’âge et l’état de santé du donneur et du receveur, la compatibilité biologique entre le donneur et le receveur et la capacité du patient à recevoir la greffe.

Mais si le système pouvait s’appuyer sur de meilleures statistiques, cela augmenterait-il les taux de réussite?

C’est ce que des chercheurs de l’Université de Montréal et de Polytechnique Montréal tentent de découvrir en travaillant à la conception d’une méthode d’apprentissage-machine informatisée qui permettra de mieux prédire le taux de réussite d’une greffe standard.

Lire la suite sur UdeMNouvelles
Les 48 dernières heures d’un donneur

Cet article Attribuer le bon org[...]

Actualité
Il y a 33 minutes
Faculté de médecine Montréal

Attribuer le bon organe à la bonne personne est toujours un défi. Deux chercheurs de l’UdeM pensent que l’intelligence artificielle peut contribuer à améliorer ce processus.

En termes de greffes d’organes, tout est une question de chance. La réussite d’une greffe dépend d’un certain nombre de facteurs, comme l’âge et l’état de santé du donneur et du receveur, la compatibilité biologique entre le donneur et le receveur et la capacité du patient à recevoir la greffe.

Mais si le système pouvait s’appuyer sur de meilleures statistiques, cela augmenterait-il les taux de réussite?

C’est ce que des chercheurs de l’Université de Montréal et de Polytechnique Montréal tentent de découvrir en travaillant à la conception d’une méthode d’apprentissage-machine informatisée qui permettra de mieux prédire le taux de réussite d’une greffe standard.

Lire la suite sur UdeMNouvelles
Les 48 dernières heures d’un donneur

Cet article Attribuer le bon org[...]

Actualité
Il y a 36 minutes
APF ICM

À écouter : L'Assistance sexuelle si non c'est la condamnation des personnes handicapées à l'abstinence et à la sexualité imaginaire. Article mis en ligne le 17 avril 2017.

On va essayer de comprendre les difficultés et les verrouillages de la situation avec Julia Tabath la présidente de l'Association CH(s)OSE invitée de l'émission Handimédias. avec André DJI-Radio Fréquence Paris Plurielle.

Pour écouter l'émission : www.handicapepasbete.com.

Source : www.rfpp.net.