Actualité
Il y a 3 mois
Alcoolisation foetale : comment elle tue les cellules du cerveau

La consommation d'alcool est à proscrire absolument pendant la grossesse. Les effets néfastes sur le développement du foetus sont largement documentés. Les enfants peuvent souffrir de troubles graves du comportement et de l'apprentissage, voire présenter un syndrome d'alcoolisation foetale.


News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 1 heures
" Il y a de plus en plus de traitements pour améliorer la qualité de vie des malades"
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 3 heures
"Malgré vos peurs, exposez ce que vous créez, le monde en a besoin."
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 4 heures
VIH : un bébé miracle en Afrique du Sud
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 4 heures
Le Truvada, la pilule bleue qui prévient le VIH
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 6 heures
Lutte contre le Sida: Les associations «rassurées» après avoir vu Macron mais attendent «des actes»
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 10 heures
Paris au cœur de la lutte contre le Sida
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 10 heures
«Obamacare, c'est la mort», l'ultime plaidoyer de Trump pour réformer la santé
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 12 heures
Les secrets des plateaux-repas des avions
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 12 heures
Rwanda : des drones qui sauvent des vies
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 13 heures
Vaccins: Pourquoi les adjuvants sont-ils au cœur de la polémique?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 18 heures
CHU Rouen

Devant la féminisation de la médecine générale et l'implication croissante des généralistes, en particulier des femmes, dans les suivis de grossesse, on peut se poser la question des médecins-patientes : comment les femmes généralistes élaborent-elles leur[...]

Actualité
Il y a 18 heures
RA-Santé

Les femmes sont deux à trois fois plus touchées que les hommes par les varices ©DR

Dans quel cas se faire opérer des varices est-il nécessaire ?

L’opération des varices n’est pas que une question d’esthétique. C’est d’abord une maladie fréquente de l’orthostatisme (des troubles observés en station debout). Habituellement bénigne, elle peut néanmoins être grave, à terme, dans certains cas. Elle peut notamment donner lieu à des complications ulcéreuses (plaies variqueuses) ou être la cause de problèmes thromboemboliques (phlébite, embolie pulmonaire, etc.). Pour le comprendre, il faut savoir comment fonctionne le courant sanguin veineux. Il passe par les jambes et si on considère que la contraction musculaire du mollet en est le moteur, les veines des membres inférieurs en sont les conduits. Ce moteur ne se met en route qu’après le 5e pas et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle marcher facilite notre circulation veineuse alors que piétiner est insuffisant. Avoir des varices est une anomalie : le sang redescend dans les varices au lieu de remonter de bas en haut dans les veines saines. Les enlever permet d’empêcher ce reflux.

A quoi reconnaît-on la présence de varices si dans certains cas, elles ne se voient pas ?

Il y en a toujours qui se voit et on ressent une lourdeur dans les jambes quand ce ne sont pas des douleurs, des fourmillements, des crampes nocturnes, des troubles cutanés … Quelquefois certains patients consultent pour un œdème de jambe ou un gonflement des chevilles qui est également un signe révélateur. En revanche, avoir des télangiectasies (varicosités), n’a parfois rien avoir avec la présence de varices. Ces veinules de couleur rouge, bleue ou violette sont le résultat d’une dilatation des capillaires sanguins qui se situent au niveau de l’épiderme. C’est un problème bénin et leur traitement n’est pas le même. On les fait disparaître par micro sclérose.

Opération des varices, privilégier l’anesthésie locale

Et pour faire disparaître les varices, quel serait le meilleur traitement ?

Le docteur Creton à Lyon ©VML

Le meilleur traitement est celui « à la carte », adapté à chaque patient et basé sur l’étude précise de sa circulation grâce à une bonne connaissance de l’echodoppler veineux. Il y a plusieurs techniques chirurgicales : l’ASVAL (Ablation sélective des varices sous Anesthésie Locale), l’ablation thermique (notamment par radiofréquence ou vapeur), l’ablation chimique par échosclérose mousse, le stripping classique et les procédés les plus modernes comme l’utilisation de colle chirurgicale ou l’embolisation. L’ASVAL est une chirurgie qui privilégie une ablation sélective des veines et le respect du tronc saphène, comme son nom l’indique. Or c’est important de conserver au maximum son capital veineux quand cela est encore possible.

Le mode d’anesthésie est également très important. L’ensemble de ces techniques peut être réalisé sous anesthésie locale stricte. Nous restons peu nombreux, en France, à le proposer alors que c’est largement plébiscité dans toute l’Europe. L’anesthésie locale n’a que des avantages : les risques sont moindres ; il y a moins de saignements et donc moins d’ecchymoses (bleus) et de douleurs associées ; on marche aussi plus facilement après, et on peut même reprendre une activité normale dès le lendemain dans plus de 9 cas sur dix

Faut-il se faire opérer à une certaine période de l’année ?

Il n’y a pas de saisonnalité pour traiter les varices. J’ai pu constater que les suites opératoires étaient les mêmes en été qu’en hiver. De même qu’il n’a jamais été prouvé que l’exposition au soleil soit un facteur aggravant.

Varices, une maladie congénitale

Après une intervention chirurgicale, est-on définitivement débarrassé des varices ?

Cette maladie veineuse étant congénitale, elle sera toujours présente. Mais on peut tout à fait s’en débarrasser si le geste est bien ciblé et avec l’aide des techniques modernes, dont la radiofréquence, qui remplace le stripping dans 90% des cas[...]

Actualité
Il y a 19 heures
CHU Rouen

À Mayotte, le diabète et l'obésité sont deux enjeux majeurs de santé publique. La forte croissance démographique fait de ce département le plus jeune de France. Notre étude a pour but de réaliser un état des lieux sur le suivi et les caractéristiques des grossesses de femmes atteintes d'un diab[...]

Actualité
Il y a 19 heures
CHU Rouen

Introduction: Alors que le nombre de gynécologues est en baisse, les effectifs de sages femmes sont en augmentation constante depuis quinze ans en France. Ces dernières peuvent réaliser depuis 2009 des consultations de prévention gynécologique et deviennent des actrices essentielles en matière de suivi gynéco-obstétrical primaire. Les relations entre ces deux professionnels de santé sont [...]

Actualité
Il y a 3 jours
CHU Rouen

Objectif : Elaboration d’un document d’information destiné aux femmes en âge de procréer ayant eu une chirurgie bariatrique, distribué par les professionnels de santé amenés à les prendre en charge, dans le but de sensibiliser ces femmes et ces professionnels de santé à la nécessité d’[...]

Actualité
Il y a 3 jours
RA-Santé

L’espacement entre deux contradictions indique si l’accouchement est proche ©Greyerbaby

Avant l’accouchement, à quel moment la future maman doit-t-elle partir pour la maternité ?

Il est toujours compliqué de répondre à cette question car cela dépend du projet de naissance des parents, et notamment du désir ou non d’avoir une péridurale. Si une maman veut la péridurale, elle va en général rester moins longtemps à la maison. Mais il ne faut pas trop s’inquiéter pour un premier bébé, on a souvent le temps !

Si l’on est justement primipare, on dit que les contractions doivent être espacées de 5 minutes depuis 2 heures. Pour un second bébé, on conseille plutôt de venir lorsque les contractions sont espacées de 10 minutes depuis 2 heures, car l’accouchement est souvent plus rapide.

Cela correspond-t-il à un col dilaté de 3 cm ?

Les choses sont en réalité en train de changer. Auparavant, on considérait qu’une femme était en travail lorsqu’elle était à 3 cm, alors que maintenant, les dernières études parlent de 5 cm. Elles ont été réalisées sur des cohortes de femmes beaucoup plus importantes que les précédentes. De ce fait, il est aujourd’hui plus fréquent que l’on renvoie les femmes chez elles quand le travail n’est pas assez avancé.

Reconnaître une vraie contraction

Comment savoir que l’on ressent des contractions de travail ?

Et bien tout simplement car on arrête de parler et que l’on se concentre ! La maman a besoin de se poser, de souffler, ses joues rougissent. Une contraction dure entre 30 secondes et 1m30. En ce qui concerne la douleur, tout est très relatif, cela varie beaucoup d’une femme à l’autre. Mais une chose est sûre, la future maman va sentir qu’il s’agit de contractions particulières.

Est-il tout de même conseillé de prendre du spasfon et un bain pour s’assurer qu’il ne s’agit pas de faux travail ?

Effectivement, on peut prendre 2 comprimés ou 1 lyoc toutes les 4 heures. S’il s’agit de contractions de travail, cela ne va avoir aucune incidence. Il est aussi possible de prendre un bain. En fait, certaines mamans vont avoir besoin de se rassurer quand d’autres vont tranquillement terminer leur valise pour la maternité lorsqu’elles vont ressentir les premières contractions.

Accouchement, derniers conseils avant le départ

Est-t-il conseillé ou déconseillé de manger avant de partir à la maternité ?

Là encore, la future maman fait ce qu’elle veut ! En règle générale, les contractions coupent la faim. Il est clair que trop manger risque d’être désagréable pour la suite, mais rares sont les mamans qui ont envie de dévorer à ce moment là. En revanche, il ne faut pas hésiter à s’hydrater.

Que peut faire la maman pour se soulager pendant cette phase à la maison ? Et quel peut être le rôle du papa ?

Lorsque les premières contractions surgissent la nuit et qu’elles sont espacées, il [...]