Actualité
Il y a 2 mois
Alcoolisme : le baclofène gagne ses lettres de noblesse

Deux études françaises confirment aujourd'hui l'efficacité du baclofène dans l'alcoolisme. Son usage vient d'être simplifié par l'Agence du médicament (ANSM) et une demande d'autorisation de mise sur le marché va bientôt être déposée. Une grande avancée pour ce traitement qui a longtemps suscité la controverse. La date est à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire du baclofène contre l'alcoolisme. La molécule est en train de gagner sa légitimité dans le traitement de la dépendance à l'alcool, alors qu'aujourd'hui, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) révise, assouplit et prolonge d'une année l'encadrement de son utilisation temporaire (RTU), mise en place en 2014. Le baclofène peut aujourd'hui être administré aux patients alcooliques "en première intention", pour le maintien de l'abstinence ou pour la réduction de la consommation d'alcool. "C'est ce que nous avons toujours revendiqué puisque les autres traitements sont moins efficaces", commente le psychiatre Bernard Granger (hôpital Cochin), qui a participé au Comité scientifique spécialisé temporaire (CSST), chargé de réviser le protocole de[...]

News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Actualité
Il y a 42 minutes
Un biker contre la mucoviscidose
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 49 minutes
Le jeûne prôné par les uns, dénoncé comme dangereux par les autres
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 heures
Le Freestyle libre, une révolution pour les diabétiques de type 1
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 heures
La charge mentale des femmes, l'épuisement de tout gérer
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Actualité
Il y a 1 heures
Moins de fumeurs quotidiens en France
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 heures
En France, les plus pauvres fument de plus en plus
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 heures
Les Français fument (toujours) plus de cigarettes que leurs voisins
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 heures
Six bonnes raisons d'arrêter de fumer
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 heures
Menus Santé : le panier de l'été rempli de framboises !
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 2 heures
Le diabète, une maladie qui atteint tout le corps
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 28 secondes
Réseau CHU
James Bond n'aurait pas renié un tel accessoire mais cette arme du futur n'est rien d'autre qu'un "smartpistolet" d'une précision extrême utilisé en orthopédie par les chirurgie lyonnais. Le petit robot sculpteur imaginé aux USA, collabore efficacement avec le service de chirurgie orthopédique de l’hôpital de la Croix Rousse (Hospices Civils de Lyon) pour rendre l’intervention la moins invasive possible. Le système Navio®* enlève la part d’aléatoire de la main de l’opérateur, il augmente les performances et la précision chirurgicales, minimise les incisions, réduit la cicatrice du patient et accélère sa récupération.
Le chirurgien reste bien sur le cerveau de l’opération. Au bloc, avec la machine, il élabore une carte du genou en trois dimensions pour planifier la chirurgie de façon dynamique. La zone où le robot devra retirer l’arthrose de l’os pour laisser place à la prothèse est précisément délimitée. Une fois les données calculées, le chirurgien se saisit d’un outil aux allures de pistolet qui va fraiser l’os en [...]
Actualité
Il y a 28 secondes
Réseau CHU
James Bond n'aurait pas renié un tel accessoire mais cette arme du futur n'est rien d'autre qu'un "smartpistolet" d'une précision extrême utilisé en orthopédie par les chirurgie lyonnais. Le petit robot sculpteur imaginé aux USA, collabore efficacement avec le service de chirurgie orthopédique de l’hôpital de la Croix Rousse (Hospices Civils de Lyon) pour rendre l’intervention la moins invasive possible. Le système Navio®* enlève la part d’aléatoire de la main de l’opérateur, il augmente les performances et la précision chirurgicales, minimise les incisions, réduit la cicatrice du patient et accélère sa récupération.
Le chirurgien reste bien sur le cerveau de l’opération. Au bloc, avec la machine, il élabore une carte du genou en trois dimensions pour planifier la chirurgie de façon dynamique. La zone où le robot devra retirer l’arthrose de l’os pour laisser place à la prothèse est précisément délimitée. Une fois les données calculées, le chirurgien se saisit d’un outil aux allures de pistolet qui va fraiser l’os en [...]
Actualité
Il y a 28 secondes
Réseau CHU
James Bond n'aurait pas renié un tel accessoire mais cette arme du futur n'est rien d'autre qu'un "smartpistolet" d'une précision extrême utilisé en orthopédie par les chirurgie lyonnais. Le petit robot sculpteur imaginé aux USA, collabore efficacement avec le service de chirurgie orthopédique de l’hôpital de la Croix Rousse (Hospices Civils de Lyon) pour rendre l’intervention la moins invasive possible. Le système Navio®* enlève la part d’aléatoire de la main de l’opérateur, il augmente les performances et la précision chirurgicales, minimise les incisions, réduit la cicatrice du patient et accélère sa récupération.
Le chirurgien reste bien sur le cerveau de l’opération. Au bloc, avec la machine, il élabore une carte du genou en trois dimensions pour planifier la chirurgie de façon dynamique. La zone où le robot devra retirer l’arthrose de l’os pour laisser place à la prothèse est précisément délimitée. Une fois les données calculées, le chirurgien se saisit d’un outil aux allures de pistolet qui va fraiser l’os en [...]
Actualité
Il y a 28 secondes
Réseau CHU
James Bond n'aurait pas renié un tel accessoire mais cette arme du futur n'est rien d'autre qu'un "smartpistolet" d'une précision extrême utilisé en orthopédie par les chirurgie lyonnais. Le petit robot sculpteur imaginé aux USA, collabore efficacement avec le service de chirurgie orthopédique de l’hôpital de la Croix Rousse (Hospices Civils de Lyon) pour rendre l’intervention la moins invasive possible. Le système Navio®* enlève la part d’aléatoire de la main de l’opérateur, il augmente les performances et la précision chirurgicales, minimise les incisions, réduit la cicatrice du patient et accélère sa récupération.
Le chirurgien reste bien sur le cerveau de l’opération. Au bloc, avec la machine, il élabore une carte du genou en trois dimensions pour planifier la chirurgie de façon dynamique. La zone où le robot devra retirer l’arthrose de l’os pour laisser place à la prothèse est précisément délimitée. Une fois les données calculées, le chirurgien se saisit d’un outil aux allures de pistolet qui va fraiser l’os en [...]
Actualité
Il y a 12 minutes
Réseau CHU
Technique de pointe, la chirurgie réfractive au laser est désormais proposée aux champardennais myopes, hypermétropes, astigmates ou presbytes. Supprimant de manière définitive les défauts optiques de l’œil, cette intervention apporte au patient une meilleure qualité de vie, sans lunettes ni lentilles.
Le lancement de cette nouvelle activité fait suite à l’arrivée, en septembre 2016, dans le service d’ophtalmologie du CHU du Pr Alexandre Denoyer, ophtalmologiste. Ayant précédemment exercé au Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingt à Paris, il est spécialisé en chirurgie de la cornée, en chirurgie de la cataracte et en chirurgie réfractive au laser. Au CHU de Reims, il dispose d’un équipement de dernière génération, une plateforme de chirurgie réfractive d’un montant total de 500 000 €.
« Nous constatons depuis maintenant plusieurs années des demandes nouvelles de la part des patients du territoire, ce qui nous a naturellement conduit à moderniser notre offre de soins, et à acquérir cette technologie avancée », note le Professeur Carl Arndt, chef du service d’ophtalmologie.
La prise en charge en chirurgie réfractive se déroule en trois temps

1. Une première consultation, assurée par le Professeur Denoyer ou un chirurgien de son équipe, permet de vérifier l'absence de contre-indication à l’intervention. Les examens sont effectués à partir d'une plateforme de mesure des qualités optiques et anatomiques de l'œil aberromètrie-OCT. « Cette consultation permet de déterminer si le patient remplit les conditions préalables ; chaque cas est unique » souligne le Professeur Denoyer. Une[...]
Actualité
Il y a 12 minutes
Réseau CHU
Technique de pointe, la chirurgie réfractive au laser est désormais proposée aux champardennais myopes, hypermétropes, astigmates ou presbytes. Supprimant de manière définitive les défauts optiques de l’œil, cette intervention apporte au patient une meilleure qualité de vie, sans lunettes ni lentilles.
Le lancement de cette nouvelle activité fait suite à l’arrivée, en septembre 2016, dans le service d’ophtalmologie du CHU du Pr Alexandre Denoyer, ophtalmologiste. Ayant précédemment exercé au Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingt à Paris, il est spécialisé en chirurgie de la cornée, en chirurgie de la cataracte et en chirurgie réfractive au laser. Au CHU de Reims, il dispose d’un équipement de dernière génération, une plateforme de chirurgie réfractive d’un montant total de 500 000 €.
« Nous constatons depuis maintenant plusieurs années des demandes nouvelles de la part des patients du territoire, ce qui nous a naturellement conduit à moderniser notre offre de soins, et à acquérir cette technologie avancée », note le Professeur Carl Arndt, chef du service d’ophtalmologie.
La prise en charge en chirurgie réfractive se déroule en trois temps

1. Une première consultation, assurée par le Professeur Denoyer ou un chirurgien de son équipe, permet de vérifier l'absence de contre-indication à l’intervention. Les examens sont effectués à partir d'une plateforme de mesure des qualités optiques et anatomiques de l'œil aberromètrie-OCT. « Cette consultation permet de déterminer si le patient remplit les conditions préalables ; chaque cas est unique » souligne le Professeur Denoyer. Une[...]