Actualité
Il y a 5 mois
Appel à projets de la conférence des financeurs du Bas-Rhin

La Conférence des Financeurs de la prévention de la perte d'autonomie des personnes âgées est instituée par la loi relative à l'adaptation de la société au vieillissement du 28 décembre 2015. Installée dans le département du Bas-Rhin le 10...

CARSAT Alsace Moselle
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 4 mois
Bien vivre sa retraite avec humour à Drusenheim
CARSAT Alsace Moselle
Actualité
Il y a 4 mois
Forum seniors à Freyming-Merlebach
CARSAT Alsace Moselle
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 19 minutes
Réseau Santé Qualité

RESPONSABLE QUALITÉ RISQUES F/H ET GESTION DES RISQUES F/H
ASSOC HOSPITALIERE NORD ARTOIS CLINIQUE
Hénin-Beaumont - 62
1 CDI

Salaire : A négocier
Prise de poste : Dès que possible
Expérience dans le poste : Tous niveaux d'expérience acceptés
Statut du poste : Cadre du secteur privé
Zone de déplacement : Régionale
Secteur d'activité du poste : Activités hospitalières

Descriptif du poste
Le groupe AHNAC recherche un responsable qualité gestion des risques en contrat à durée indeterinée à temps plein pour la Polyclinique
d'Hénin Beaumont et l'EHPAD de Noyelles sous Lens
Le candidat integrera une équipe au niveau du Groupe

Profil recherché
Niveau Bac + 5 : Master ou ingénieur dans le domaine de la qualité et la gestion des risques
Spécialisation dans la santé obligatoire
Qualités souhaitées : rigueur, esprit d'équipe, autonomie

Entreprise
Association à but non lucratif, le Groupe AHNAC participe aux missions de service public en confortant et développant le meilleur de l'offre de
soins sans dépassement d'honoraires du Hainaut à l'Artois. Acteur majeur de santé publique en région Hauts de France, le Groupe AHNAC se
compose de trois polycliniques et une polyclinique affiliée, une clinique spécialisée en pneumologie, un centre de réadaptation fonctionnelle et
cardiaque, un centre de psychothérapie, un HAD (Hospitalisation à Domicile), un SSIAD (Service de Soin[...]

Actualité
Il y a 22 minutes
CHU de Toulouse

Refbio est un réseau de coopération transpyrénéen de recherche biomédicale, mené par Navarrabiomed – Fondation Miguel Servet, auquel participent aujourd'hui 9 entités de 6 régions situées des deux côtés des Pyrénées, dont le CHU de Toulouse. Son principal objectif est de promouvoir des recherches compétitives au niveau de l'Europe dans les domaines suivants : oncologie, hématologie, thérapie cellulaire, neurosciences, épidémiologie et santé publique, cardiovasculaire, maladies infectieuses et recherche clinique.

Refbio s'inscrit dans le cadre transfrontalier de coopération du programme opérationnel territorial Espagne-France-Andorre (POCTEFA) en matière de Santé et contribue au renforc[...]

Actualité
Il y a 37 minutes
ASSFAM

Échange de pratiques sur l'accompagnement des migrants âgés hébergés en Foyers de Travailleurs Migrants et Résidences Sociales

Malgré leur nombre de plus en plus important, les personnes âgées immigrées restent largement absentes des espaces de droit commun. Les acteurs institutionnels et associatifs connaissent souvent mal les spécificités de ce public malgré des besoins évidents dans les domaines sociaux et médicaux sociaux. Les Agents de Développement Local Intégration ASSFAM du 92 et du 93, ont mis en évidence les difficultés spécifiques de ces publics notamment en termes d'accès aux soins et plus particulièrement pour ceux qui résident en FTM ou RS, sur les problèmes de maintien au domicile après une hospitalisation.

Programme, calendrier, tarif et fiche inscription : Echange de pratiques sur l'accompagnement des migrants âgés hébergés en FTM ou RS (PDF - 173.3 ko)

***

Formation des acteurs pour un accueil et une intégration efficace des migrants primo-arrivants

L'action sociale auprès des personnes migrantes a connu ces dernières années d'importantes évolutions en matière de cadre législatif et de politiques publiques.

Les politiques d'accueil et d'intégration ont été accompagnées par de profondes transformations de l'environnement institutionnel : création puis disparition d'un ministère de l'immigration, création de la Direction de l'accueil, de l'accompagnement des étrangers et de la nationalité (DAAEN), réorganisation des missions de l'Agence pour la Cohésion Sociale (ACSé) puis sa suppression au profit du Commissariat Général à l'Égalité des Territoires (CGET), création de l'Office français de l'immigration et de l'intégration, différentiation entre la politique d'intégration et la politique de la ville, etc.

En outre, il faut rappeler que l'immigration est une question éminemment politique, très fréquemment abordée dans les média. C'est un domaine où beaucoup de contre-vérités sont énoncées, brouillant ainsi la réalité des faits migratoires.

La législation sur les étrangers est particulièrement complexe et change très fréq[...]

Actualité
Il y a 1 heures
JIM

Paris, le mercredi 20 septembre 2017 - C’est une information qui ne va pas manquer de faire réagir les pharmaciens d’officine qui alertent depuis quelques années sur la réduction endémique de leur réseau. Dans son dernier rapport sur l’application des lois de financement de la Sécurité sociale publié ce jour, la Cour des comptes pointe le coût de la dist[...]

Actualité
Il y a 1 heures
sante-medecine-RFI

Les sénateurs républicains tentent de faire passer leur nouveau projet de loi sur la couverture maladie afin de reléguer l’Obamacare aux oubliettes. Ce matin à New York, Barack Obama s’est fendu d’un commentaire à ce sujet. L’ancien président am[...]

Actualité
Maintien de la pratique de l’euthanasie : le supérieur des Frères de la Charité réagit
Il y a 3 heures
Genethique

Suite à la décision de maintenir le texte d’orientation permettant la pratique de l’euthanasie chez les patients psychiatriques dans certaines conditions au sein de leurs établissements en Belgique (cf. Euthanasie : les frères de la charité en Belgique passent outre les recommandations de Rome), le frère René Stockman, Supérieur général des Frères de la Charité, ne mâche pas ses mots. Dans un texte publié sur le site de la Congrégation, il explique que « c’est avec honte que j’ai appris, le mardi 12 septembre, le verdict final ». Et plus loin : « J’étais encore plus surpris de lire qu’ils ont considéré leur décision en conformité même avec la doctrine catholique et l’ont décrite comme une sorte d’assistance miséricordieuse ».

Le Religieux rappelle que « le respect de la vie est absolu et qu’il précède et surpasse les autres valeurs fondamentales ». Il dénonce la position inacceptable pour l’ordre de l’organisation belge qui considère en préambule que « cette inviolabilité de la vie n’est plus absolue, bien que fondamentale encore – même plus fondamentale que l'autonomie du patient et la relation de soins – mais qui en fin de compte, dans des circonstances exceptionnelles, peut être subordonnée à l’autodétermination du patient ». De facto, « l'autodétermination en tant que valeur obtient dans les faits une appréciation plus élevée que l’inviolabilité de la personne ». Elle « est considérée comme le ‘bien’ ultime ». Or, « le respect absolu de la vie est, à mon avis, une valeur universelle et ne peut pas être écarté comme une donnée liée à la culture ».

Frère René Stockman s’interroge ensuite sur les perspectives « sans issue » qui peuvent se présenter pour certains patients psychiatriques : « Et est-il possible que l’euthanasie soit considérée comme une ‘thérapie ultime’ lorsque d’autres formes de thérapies échouent et que nous finissons alors par considérer quelqu’un comme incapable de recevoir encore un traitement ? Ne devrait-on pas plutôt investir encore davantage dans de nouvelles thérapies, des modèles de soins et des médicaments pour ces patients et dans le développement d’une psychiatrie palliative ? ». Il ajoute que les avis d’experts sur ce point diffèrent de celle prise par l’organisation belge. En effet, ceux-ci « se gardent de faire le lien entre la perspective sans issue, le fait de ne plus pouvoir être traité et l’euthanasie ».

Il remet en cause la compétence du Conseil d’Administrat[...]