Actualité
Il y a 8 jours
Aux États-Unis, une série de films pour apprendre à « reconnaître » le harcèlement sexuel

Le comédien David Schwimmer produit une série de courts-métrages intitulée « Ceci est du harcèlement » qui vise à faire évoluer les consciences et à apprendre à reconnaître le harcèlement quand on y est confronté.

Aux États-Unis, une nouvelle campagne contre le harcèlement sexuel vient d’être lancée sur les réseaux sociaux. Une série de six courts-métrages, produits par l’acteur David Schwimmer (qui jouait le rôle de Ross dans la sitcom Friends) sont visibles sur la page Facebook intitulée That’s Harassment (« Ceci est du harcèlement »). Chaque court-métrage a été vu par environ 100 000 internautes, sans compter un partenariat avec le magazine féminin Cosmopolitan, qui assure une diffusion sur Youtube.

Les six courts-métrages sont inspirés d’histoires vraies, et font intervenir différentes scènes de la vie au travail : un politicien et une journaliste ; deux employés de café ; un photographe et son modèle ; un acteur et sa costumière ; un médecin et sa patiente ; un patron et son employée. En quelques minutes, le scénario se déploie, et la situation devient de plus en plus glaçante, à mesure que la situation de harcèlement se met en place et que la femme comprend ce qui est en train de lui arriver.

« Mettre des visages sur le harcèlement sexuel »

Avant de lancer ce projet, David Schwimmer avait vu une série de cinq courts-métrages de la réalisatrice israélienne Sigal Avin. Il a souhaité transposer ces scènes imaginées aux Etats-Unis. « Dans le climat actuel, les femmes se battent pour des droits civiques et humains fondamentaux », explique le producteur sur NBC News :

« Nous avons voulu mettre des visages sur le harcèlement sexuel, sur ce que c’est réellement. Pour pouvoir dire explicitement que ce n’est pas acceptable, il faut savoir ce que c’est, savoir le reconnaître quand[...]

Souffrance et travail
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 18 jours
Test de publication Facebook
Souffrance et travail
Articles liés par le même flux
Presse médicale
Il y a 53 minutes
ScienceDirect

Publication date: Available online 28 April 2017
Source:Médecine et Maladies Infectieuses
Author(s): C. Vandererven, A.-P. Bellanger, J.-F. Faucher, P. Marguet
IntroductionTick bites, which may lead to Lyme disease, often prompt patients to consult their primary care physicians (PCPs). The aim of the present study was to assess how and how often PCPs in the Franche-Comté region of France manage tick bites.Material and methodsStandardized questionnaires were sent to a random sample of 400 PCPs in the Franche-Comté region, requesting their voluntary and anonymous participation. The questionnaires collected socio-demographic details and practice-related information about tick-bite prophylaxis, Lyme serology, and tick-borne encephalitis vaccination.ResultsThe crude response rate was 54.5% of the PCPs contacted. Tick-bite prophylaxis was prescribed as per current guidelines. However, Lyme serology seemed to be largely overprescribed for tick bites and in case of erythema migrans. A clear lack of knowledge about tick-borne encephalitis vaccination was also observed.DiscussionPCPs provide the first line of care for patients presenting with tick bites. This study showed that although PCPs of the Franche-Comté region manage tick bites as per current guidelines, they need further training on Lyme serology lim[...]

Presse médicale
Il y a 53 minutes
ScienceDirect

Publication date: Available online 28 April 2017
Source:Médecine et Maladies Infectieuses
Author(s): C. Vandererven, A.-P. Bellanger, J.-F. Faucher, P. Marguet
IntroductionTick bites, which may lead to Lyme disease, often prompt patients to consult their primary care physicians (PCPs). The aim of the present study was to assess how and how often PCPs in the Franche-Comté region of France manage tick bites.Material and methodsStandardized questionnaires were sent to a random sample of 400 PCPs in the Franche-Comté region, requesting their voluntary and anonymous participation. The questionnaires collected socio-demographic details and practice-related information about tick-bite prophylaxis, Lyme serology, and tick-borne encephalitis vaccination.ResultsThe crude response rate was 54.5% of the PCPs contacted. Tick-bite prophylaxis was prescribed as per current guidelines. However, Lyme serology seemed to be largely overprescribed for tick bites and in case of erythema migrans. A clear lack of knowledge about tick-borne encephalitis vaccination was also observed.DiscussionPCPs provide the first line of care for patients presenting with tick bites. This study showed that although PCPs of the Franche-Comté region manage tick bites as per current guidelines, they need further training on Lyme serology lim[...]

Actualité
Il y a 59 minutes
Santé Environnement
Ce 27 avril, le Ministre Borsus a annoncé son intention d'interdire la mise sur le marché des herbicides pour les usages par les particuliers, en ce compris les produits à base de glyphosate. Cette décision se base sur l' « application du principe de précaution » et sur le fait que des alternatives sont largement disponibles. IEW et N&P saluent cette décision, qui non seulement assure la cohérence entre les niveaux de pouvoirs (les trois Régions ayant décidé d'interdire les utilisations d'herbicides à base de glyphosate) mais envoie également un signal fort : les usages par les particuliers de pesticides appartiennent au passé !

Pour IEW et N&P, cette décision pourrait être élargie et s'appliquer non seulement aux herbicides, mais à l'ensemble des pesticides destinés aux usages par les particuliers puisque de nombreuses alternatives sont disponibles également pour ces applications. En outre, IEW et N&P appellent à une concrétisation rapide de cette interdiction, afin d'éviter que ne se prolonge la présence des produits à base de glyphosate dans les rayons des jardineries, alors que leur util[...]

Actualité
Il y a 59 minutes
Santé Environnement
Ce 27 avril, le Ministre Borsus a annoncé son intention d'interdire la mise sur le marché des herbicides pour les usages par les particuliers, en ce compris les produits à base de glyphosate. Cette décision se base sur l' « application du principe de précaution » et sur le fait que des alternatives sont largement disponibles. IEW et N&P saluent cette décision, qui non seulement assure la cohérence entre les niveaux de pouvoirs (les trois Régions ayant décidé d'interdire les utilisations d'herbicides à base de glyphosate) mais envoie également un signal fort : les usages par les particuliers de pesticides appartiennent au passé !

Pour IEW et N&P, cette décision pourrait être élargie et s'appliquer non seulement aux herbicides, mais à l'ensemble des pesticides destinés aux usages par les particuliers puisque de nombreuses alternatives sont disponibles également pour ces applications. En outre, IEW et N&P appellent à une concrétisation rapide de cette interdiction, afin d'éviter que ne se prolonge la présence des produits à base de glyphosate dans les rayons des jardineries, alors que leur util[...]

Actualité
Il y a 1 heures
Quotidien du médecin
Actualité
Il y a 1 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

ETUDE - Comme l'indice de masse corporelle, l'âge du cerveau pourrait permettre aux médecins de comparer la santé cérébrale de leur patient à celle de la moyenne de la population...