Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 1 jours
Un moratoire de trois mois pour l’implant Essure
Quotidien du médecin
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 5 heures
Quotidien du médecin

Dominique Martin, directeur général de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), a été reconduit dans ses fonctions par

Actualité
Il y a 7 heures
CHU Rouen

Introduction : Le vieillissement de la population en France constitue aujourd’hui un véritable défi pour les professionnels de santé et les pouvoirs publics. Chez les sujets âgés, l’iatrogénie médicamenteuse et la chute sont deux problèmes de santé publique souvent intriqués. A ce jour, il existe des outils d’aide à la détection et prise en charge de l’iatrogénie médicamenteuse mais leur utilisation en pratique semble insuffisante. Le but de notre travail est de créer un outil novateur qui, de part son contenu et sa numérisation, serait utile et facile d’utilisation pour les professionnels de santé afin de détecter et prendre en charge l’iatrogénie médicamenteuse dans la chute du sujet âgé

Actualité
Il y a 8 heures
CHU Rouen

Contexte : les symptômes médicalement inexpliqués (SMI) représentent jusqu'à 25% des consultations en soin primaires, mais ne font l'objet en France d'aucune recommandation de prise en charge. Objectif : l'objectif primaire était d'identifier le[...]

Actualité
Il y a 9 heures
CHU Rouen

Question de la revue Évaluer les effets des traitements à base de médicaments ayant pour objectif de prévenir les lésions des glandes salivaires après une radiothérapie de la tête et du cou

Actualité
Il y a 12 heures
Réseau CHU
Une mise en concurrence entre biosimilaires équivalents à l'infliximab fait économiser 13M€ sur un an à l'AP-HP tout en apportant les mêmes garanties de qualité et de sécurité - Explications...
Suite au premier appel d’offres relatif à la fourniture d’infliximab réalisé en 2015, l’Agence Générale des Equipements et Produits de Santé (AGEPS) de l’AP-HP a lancé un second appel d’offres pour la fourniture de ce médicament qui a conduit à l’attribution du marché au laboratoire BIOGEN France avec la spécialité FLIXABI®.
Infliximab est un médicament réservé à l’hôpital, utilisé dans le traitement des maladies inflammatoires du tube digestif comme par exemple la maladie de Crohn, en rhumatologie contre la polyarthrite rhumatoïde, ou en dermatologie contre le psoriasis.
Cette procédure d’achat intègre les évolutions apportées par l’article 96 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2017, qui introduit l’interchangeabilité des médicaments biologiques, sans distinction entre patients jamais et patients déjà traités, ainsi que la prise de position de la Commission du Médicaments et des Dispositifs Médicaux Stériles (COMEDIMS) de l’AP-HP sur l’équivalence thérapeutique entre l’infliximab princeps (Remicade ®) et ses biosimilaires (Inflectra®, Remsima® et Flixabi®).
Cette mise en concurrence de l’infliximab a été réalisée en concertation avec la COMEDIMS centrale et ses experts médecins et pharmaciens de l’AP-HP et les collégiales de spécialistes, afin de faire émerger les consensus médicaux nécessaires. Comme pour toutes les mises en concurrence réalisées par l’AGEPS, il convient de rappeler, qu’outre l’amélioration de la performance économique des dépenses de médicaments, la qualité et la sécurité d’utilisation des médicaments sont les priorités constantes de l’AP-HP et consti[...]
Actualité
Il y a 1 jours
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

En Afrique, de nouveaux essais cliniques destinés à lutter contre le paludisme vont être initiés par Novartis. Objectif : tester un nouveau traitement efficace contre les souches parasitaires résistances aux médicaments.