Actualité
Il y a 4 mois
Cannabis : les propriétés thérapeutiques de la plante

Les propriétés thérapeutiques du cannabis sont reconnues dans de nombreux pays, mais sa prescription dans un cadre médical est encore interdite en France. Des patients traités avec cette plante, notamment en Suisse, bénéficient de ses effets positifs dans le traitement des douleurs. Extrait du magazine "Un Œil sur la planète" diffusé le 18 mai à 23h20, sur France 2.


News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 1 heures
Glyphosate : opération coup de poing des agriculteurs sur les Champs-Élysées
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 2 heures
Pollution de l'air : que respire-t-on quand on prend le métro ?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 3 heures
Réforme du travail: des acteurs de la santé au travail alertent sur la disparition du CHSCT
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 3 heures
Levothyrox: une notice a été diffusée pour aider les victimes à déposer plainte
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 5 heures
Pourquoi il faut prendre avec prudence l'étude sur l'aluminium dans les vaccins
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 12 heures
Tous les restaurants universitaires vont bientôt proposer des repas végétariens
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 14 heures
Vaccins : l'aluminium en accusation
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 14 heures
Alzheimer : des visites au musée pour stimuler les malades
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 14 heures
Herbicides : la colère des agriculteurs
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 17 heures
Un sirop contre le cancer
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 17 heures
Dangerosité de l'aluminium dans les vaccins: "Nous manquons toujours de preuves"
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 6 heures
JIM

Londres, le samedi 23 septembre 2017 – Nous sommes en 1962. Un jeune patient apprend qu’il souffre d’une pathologie incurable. Le pronostic est très pessimiste. Il ne devrait pas pouvoir vivre plus que quelques années. Pourtant, au mois de juillet, l’homme a fêté son 75ème anniversaire, après avoir mené une très brillante carrière et alors qu’il continue d’ex[...]

Presse médicale
Il y a 7 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 22 September 2017
Source:Néphrologie & Thérapeutique
Author(s): Emna Gaies, Mouna Ben Sassi, Hanene El Jebari, Nadia Jebabli, Rim Charfi, Ichraf Chokri, Issam Salouage, Anis Klouz, Sameh Trabelsi
Mycophenolate mofetil is a prodrug widely used in renal transplantation to prevent organ rejection. It is hydrolyzed to its active compound mycophenolic acid (MPA). MPA area under the curve (AUC0−12h) is considered the best pharmacokinetic parameter for the estimation of MPA exposition and for prediction of rejection. MPA-AUC requires several blood samples, making it impractical for clinical practice. Therefore, development of a limited sampling strategy (LSS) to estimate MPA AUC0−12h using three blood samples is very helpful for MPA individual dose adjustment. Results of LSS differ according to the patient background and to the drug formulation. Therefore, the purpose of this study was to develop a LSS for the estimation of MPA AUC0−12h in Tunisian renal transplant patients treated with the generic formulation of mycophenolate mofetil ([...]

Presse médicale
Il y a 7 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 22 September 2017
Source:Néphrologie & Thérapeutique
Author(s): S. Izoard, L. Ayzac, J. Meynier, J.-C. Seghezzi, B. Jolibois, M.l Tolani
ContexteLes recommandations internationales déconseillent l’utilisation prolongée des cathéters d’hémodialyse qui, par rapport aux fistules natives ou prothétiques, présentent un risque d’infections et de thromboses plus important. Cependant, pour les patients ayant des comorbidités contre-indiquant la mise en place de fistules, les cathéters doivent être utilisés au long cours. La variation du risque de complications infectieuses en fonction de la durée d’utilisation des cathéters est encore peu étudiée dans la littérature et les équipes l’ayant analysée rapportent des résultats contradictoires.MéthodeNous avons réalisé une étude multicentrique prospective incluant 1053 cathéters tunnélisés incidents. Une régression logistique multivariée a été utilisée afin d’identifier les facteurs de risque d’infection significatifs. Dans un deuxième temps, une analyse de survie sans infection a été effectuée afin d’estimer les variations du risque infectieux instantané en fonction de la durée de cathétérisme.RésultatsLes principaux facteurs de risque d’infection sur cathéters tunnélisés étaient un antécédent d’infection à Staphylococcus aureus (aOR=1,95 [1,16–3,27] ; p=0,012), le diabète (aOR=1,67 [1,16–2,41] ; p=0,006) et une durée de cathétérisme prolongée (0–3 mois vs24 mois : aOR=2,42 [1,34–4,36] ; p=0,003). L’analyse de survie a montré que le risque d’infection était maximal lors des mois suivant immédiatement la pose du cathéter et qu’il diminue par la suite.ConclusionsNotre étude a permis de mettre en évidence un profil de variations du risque infectieux qui incite à mettre en place des mesures de prévention particulièrement strictes lors des premiers mois d’utilisation du cathéter.BackgroundInternational guidelines recommend to limit the long-term use of central-veinous catheters in patients undergoing hemodialysis, because they expose the patient to a higher infectious risk than the fistulas. However, for some patients with comorbidity, switching to a permanent vascular access is not possible. In such case, the catheter is used for a longer period. It seems therefore important to study the influence of a prolonged duration of catheterization on infectious complications. The temporal fluctuation profile of the infectious risk is poorly studied in the literature and the results published may be contradictory.MethodsThis multicentric prospective study included 1053 incident tunneled catheters. Multivariate logistic regression was used to identify significant risk factors of infection. An infection-free survival analysis was performed afterwards to estimate the variation of the instantaneous infectious risk during catheterization.ResultsThe major risks factors of infections on tunneled catheters were: previous Staphylococcus aureus infection (aOR=1.95 [1.16–3.27]; P=0.012), diabetes (aOR=1.67 [1.16–2.41]; P=0.006), and long duration of catheterization (0–3months vs.24months: aOR=2.42 [1.34–4.36]; P=0.003). The survival analysis showed a higher risk of infections of tunneled catheters during the first months after placement. Risk declines over time.ConclusionsThe fluctuation profile of the infectious risk sh[...]

Actualité
Il y a 8 heures
JIM

Associés à la thérapie cognitive, les antidépresseurs sont un traitement de choix pour les troubles anxieux. S’ils ont prouvé leur efficacité à la phase aiguë, le bénéfice conféré sur le long terme est toutefois moins bien connu. Les recommandations internationales préconisent d’interrompre progressivement le traitement après 6 à 24 mois, mais il semble que [...]

Presse médicale
Il y a 9 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 22 September 2017
Source:Annales de Chirurgie Plastique Esthétique
Author(s): M. Prevot, C. Thomet, B. Cornette de Saint-Cyr, A. Marchac, E. Delay
Le but de cet article est de présenter les différentes techniques de rajeunissement du front ainsi que leurs indications. Le lissage cutané, les injections de fillers ou de toxine botulique, le lifting frontal par voie endoscopique, par voie transpalpébrale ou le lifting classique par incision bicoronale doivent être parfaitement connus des chirurgiens plasticiens dans le cadre du traitement global du vieillissement du visage. Seule la chirurgie permet d’obtenir des résultats pérennes et nous devons la proposer dès que les stigmates du vieillissement sont installés.The goal of this article is to provide a systemic approach to forehead rejuven[...]

Actualité
Il y a 12 heures
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusage[...]