Actualité
Il y a 1 mois
CH Lens - Actions en pédiatrie

Difficile se retrouver dans un hôpital, en proie à la maladie, quand on est enfant ou encore ados. Au CH Lens comme partout ailleurs. Dans le service le personnel multiplie les initiatives pour organiser des animations.

Les familles qui fréquentent régulièrement le pavillon pédiatrie au CH Lens doivent se demander parfois si elles ne sont pas victimes de visions : Au début du mois de mars, dans le hall d'accueil du service, dans les couloirs et même dans les chambres, elles avaient pu croiser Dark Vador ou encore Obi wan Kenobi et même la princesse Leïa. Normal ! Pauline Caron adore apporter un peu de plaisir aux enfants qui oublient ainsi la lourdeur des protocoles de soins. Voici encore quelques jours, l'éducatrice pour jeunes enfants avait loué un vélo à… fabriquer des jus de fruits et en avait fait profiter tout le monde, personnel compris. Là, elle a eu le plaisir d'accueillir l'association « Un cadeau pour la vie » qui est venue dans le service pour remettre un chèque de 675 €. De l'argent qui servira évidemment à monter des petites opérations ludiques. La remise du chèque n'est pas passée inaperçue puisque les supers[...]

Réseau Santé Qualité
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 3 jours
GHT - Guide fonction achat
Réseau Santé Qualité
Actualité
Il y a 3 jours
Etude nationale de coûts en Ehpad
Réseau Santé Qualité
Actualité
Il y a 3 jours
GHT - Le DIM de territoire
Réseau Santé Qualité
Actualité
Il y a 13 jours
HAS - Guide méthodologique V2014 (mai 2017)
Réseau Santé Qualité
Actualité
Il y a 13 jours
HAS - Guide méthodologique Compte Qualité (mise à jour)
Réseau Santé Qualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 11 minutes
CHU de Toulouse

Certains asthmes sont dits intermittents et le traitement bronchodilatateur suffit à les traiter. Dans les asthmes dits persistants, c'est-à-dire quand la maladie est chronique, le traitement doit être poursuivi quotidiennement même si les signes de la maladie ne sont pas perceptibles (toux, essoufflement…). Seule la prise régulière des anti-inflammatoires inhalés peut venir à bout de l'inflammation permanente des bronches.

Si vous arrêtez la prise de médicaments par lassitude ou parce que vous n'avez plus de symptômes, la réapparition des signes se fera de façon plus ou moins rapide mais sera inexorable.

Il est prouvé que les traitements continus anti-inflammatoires, même utilisés à très faibles doses, réduisent le nombre de crises d'asthme, les réveils nocturnes [...]

Actualité
Il y a 11 minutes
CHU de Toulouse

Certains asthmes sont dits intermittents et le traitement bronchodilatateur suffit à les traiter. Dans les asthmes dits persistants, c'est-à-dire quand la maladie est chronique, le traitement doit être poursuivi quotidiennement même si les signes de la maladie ne sont pas perceptibles (toux, essoufflement…). Seule la prise régulière des anti-inflammatoires inhalés peut venir à bout de l'inflammation permanente des bronches.

Si vous arrêtez la prise de médicaments par lassitude ou parce que vous n'avez plus de symptômes, la réapparition des signes se fera de façon plus ou moins rapide mais sera inexorable.

Il est prouvé que les traitements continus anti-inflammatoires, même utilisés à très faibles doses, réduisent le nombre de crises d'asthme, les réveils nocturnes [...]

Actualité
Il y a 23 minutes
CHU de Toulouse

L'angoisse peut aggraver votre crise : essayez de garder votre calme. Mettez-vous dans la position où vous vous sentez le mieux, souvent en position assise.

Si vous possédez un appareil de mesure du souffle (débitmètre de pointe) (voir l'article sur la mesure du souffle), vous pouvez l'utiliser après avoir pris votre bronchodilatateur d'action rapide et comparer la valeur obtenue à celle que vous avez en temps normal. Cette mesure pourra être répétée toutes les vingt minutes pendant au minimum une heure de façon à apprécier l'évolution de la crise.

Dès les premiers signes de la crise, prenez votre bronchodilatateur d'action rapide : le plus souvent une à deux bouffées sous forme inhalée, à renouveler si besoin.

Si malgré la prise initiale de ce médicament, la gêne respiratoire persiste ou s'aggrave après 5 à 10 minutes, reprenez votre bronchodilatateur d'action rapide : une à deux bouffées à renouveler si besoin. Si les symptômes ne disparaissent toujours pas, recommencez après 5 à 10 minutes.

En cas de non-amélioration dans les 20 minutes ou si la crise recommence rapidement, il s'agit d'une crise sévère qui nécessite de contacter un service médical en urgence : SAMU (15) ou pompiers (17).

Un seul des signes suivants suffit pour affirmer que votre crise est grave :

  • vous ne ressentez aucune amélioration de vos symptômes respiratoires malgré la prise de plusieurs bouffées de votre bronchodilatateur,
  • vous ressentez un essoufflement intense rendant impossible la moindre activité,
  • vous avez des difficultés pour parler, vo[...]
Actualité
Il y a 35 minutes
CHU de Toulouse

Plusieurs traitements de fond de l'asthme existent :

  • les corticoïdes : ce sont des dérivés de la cortisone. Ils constituent la base du traitement de fond de l'asthme et s'administrent :
    • par voie inhalée : après l'inhalation, le médicament tapisse les parois des bronches et exerce une diminution de l'inflammation. L'œdème (ou gonflement des parois bronchiques) diminue et il y a une réduction de la production de crachats, de la toux et de l'essoufflement. Deux faits sont importants : ces médicaments agissent de manière progressive mais durable à condition d'être pris tous les jours. La cortisone inhalée permet de contrôler efficacement la maladie avec des effets secondaires minimes.
    • en comprimés, en injections intra-veineuses ou intra-musculaires (la cortisone) : elle peut être prescrite, en courte cure, au cours des exacerbations. Dans le traitement de fond, elle est utilisée pour les asthmes sévères avec un trouble ventilatoire obstructif important et pour les patients non stabilisés par les corticoïdes inhalés. Il est à noter que pris au long cours, ces médicaments entrainent des effets secondaires importants : hypertension artérielle, diabète, prise de poids, amyotrophie musculaire et ostéoporose (voir l'article sur Asthme et activité physique).
  • les bêta-2 mimétiques de longue durée d'action : ils peuvent être ajoutés quand l'asthme n'est pas bien stabilisé avec des corticoïdes inhalés seuls. Leur longue durée d'action permet deux prises quotidiennes. Ils peuvent être associés dans le même dispositif, aux corticoïdes inhalés, permettant ainsi, une facilité de prise.
  • les antileucotriènes : il s'agit d'une autre classe de médicaments anti-inflammatoires. Ils n'existent que sous forme de comprimés. Une fois dans l'organisme, ce médicament va aller se fixer sur les parois bronchiques et bloquer les récepteurs aux leucotriènes qui sont des substances qui entrainent l'inf[...]
Actualité
Il y a 35 minutes
CHU de Toulouse

Plusieurs traitements de fond de l'asthme existent :

  • les corticoïdes : ce sont des dérivés de la cortisone. Ils constituent la base du traitement de fond de l'asthme et s'administrent :
    • par voie inhalée : après l'inhalation, le médicament tapisse les parois des bronches et exerce une diminution de l'inflammation. L'œdème (ou gonflement des parois bronchiques) diminue et il y a une réduction de la production de crachats, de la toux et de l'essoufflement. Deux faits sont importants : ces médicaments agissent de manière progressive mais durable à condition d'être pris tous les jours. La cortisone inhalée permet de contrôler efficacement la maladie avec des effets secondaires minimes.
    • en comprimés, en injections intra-veineuses ou intra-musculaires (la cortisone) : elle peut être prescrite, en courte cure, au cours des exacerbations. Dans le traitement de fond, elle est utilisée pour les asthmes sévères avec un trouble ventilatoire obstructif important et pour les patients non stabilisés par les corticoïdes inhalés. Il est à noter que pris au long cours, ces médicaments entrainent des effets secondaires importants : hypertension artérielle, diabète, prise de poids, amyotrophie musculaire et ostéoporose (voir l'article sur Asthme et activité physique).
  • les bêta-2 mimétiques de longue durée d'action : ils peuvent être ajoutés quand l'asthme n'est pas bien stabilisé avec des corticoïdes inhalés seuls. Leur longue durée d'action permet deux prises quotidiennes. Ils peuvent être associés dans le même dispositif, aux corticoïdes inhalés, permettant ainsi, une facilité de prise.
  • les antileucotriènes : il s'agit d'une autre classe de médicaments anti-inflammatoires. Ils n'existent que sous forme de comprimés. Une fois dans l'organisme, ce médicament va aller se fixer sur les parois bronchiques et bloquer les récepteurs aux leucotriènes qui sont des substances qui entrainent l'inf[...]
Actualité
Il y a 35 minutes
CHU de Toulouse

Plusieurs traitements de fond de l'asthme existent :

  • les corticoïdes : ce sont des dérivés de la cortisone. Ils constituent la base du traitement de fond de l'asthme et s'administrent :
    • par voie inhalée : après l'inhalation, le médicament tapisse les parois des bronches et exerce une diminution de l'inflammation. L'œdème (ou gonflement des parois bronchiques) diminue et il y a une réduction de la production de crachats, de la toux et de l'essoufflement. Deux faits sont importants : ces médicaments agissent de manière progressive mais durable à condition d'être pris tous les jours. La cortisone inhalée permet de contrôler efficacement la maladie avec des effets secondaires minimes.
    • en comprimés, en injections intra-veineuses ou intra-musculaires (la cortisone) : elle peut être prescrite, en courte cure, au cours des exacerbations. Dans le traitement de fond, elle est utilisée pour les asthmes sévères avec un trouble ventilatoire obstructif important et pour les patients non stabilisés par les corticoïdes inhalés. Il est à noter que pris au long cours, ces médicaments entrainent des effets secondaires importants : hypertension artérielle, diabète, prise de poids, amyotrophie musculaire et ostéoporose (voir l'article sur Asthme et activité physique).
  • les bêta-2 mimétiques de longue durée d'action : ils peuvent être ajoutés quand l'asthme n'est pas bien stabilisé avec des corticoïdes inhalés seuls. Leur longue durée d'action permet deux prises quotidiennes. Ils peuvent être associés dans le même dispositif, aux corticoïdes inhalés, permettant ainsi, une facilité de prise.
  • les antileucotriènes : il s'agit d'une autre classe de médicaments anti-inflammatoires. Ils n'existent que sous forme de comprimés. Une fois dans l'organisme, ce médicament va aller se fixer sur les parois bronchiques et bloquer les récepteurs aux leucotriènes qui sont des substances qui entrainent l'inf[...]