Actualité
Il y a 1 mois
Citrus junos as a host of citrus bacterial canker

Published on: Tue, 20 Jun 2017 +0200

Following a request from the European Commission, the European Food Safety Authority (EFSA) Plant Health (PLH) Panel analysed a dossier submitted by the Japanese authorities in order to clarify the host status of Citrus junos with regard to Xanthomonas citri pv. citri and Xanthomonas citri pv. aurantifolii, causal agents of citrus bacterial canker, and to indicate whether C. junos fruit could represent a pathway for the introduction of citrus bacterial canker into the European Union. In a previous opinion in the year 2014, the EFSA PLH Panel concluded that commercial fresh citrus fruit is generally pathway and that no commercially important Citrusspecies or variety can be considered as immune to citrus bacterial canker. In the current assessment, the EFSA PLH Panel analysed the two scientific papers provided by the Japanese authorities, as well as 16 additional papers identified through a systematic [...]

EFSA
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 2 heures
Réseau CHU
Retrouver au plus vite ses jeux à la maison, tel est le souhait des enfants. Un vœu que l’Hôpital Robert-Debré (AP-HP) réussit à exaucer. Ses équipes ont conçu un protocole de Récupération Rapide Après Chirurgie (RRAC) pédiatrique qui réduit de 11% les durées moyennes de séjour des tout petits et des adolescents. Un écart qui place l’établissement en tête des temps d’hospitalisation les plus brefs. Pour atteindre cette performance, chirurgiens, anesthésistes, infirmiers, aides-soignants, diététiciens, kinésithérapeutes ont travaillé sur deux axes : l’augmentation de la part de la chirurgie ambulatoire (50% des interventions actuellement) et la réduction du temps passé à l’hôpital pour les patients tout particulièrement en chirurgie pédiatrique de la Scoliose et du thorax.
La réhabilitation améliorée ou récupération améliorée après chirurgie (RAAC) est une approche multidisciplinaire de prise en charge du patient favorisant le rétablissement précoce de ses capacités après la chirurgie. Le déploiement de mesures de réhabilitation améliorée avant, pendant et après l'acte chirurgical permet au patient de bénéficier d’une hospitalisation plus confortable (limitation des sondes gastriques, préférence pour la voie mini-invasive, réduction de la durée du jeûne, reprise rapide de l’alimentation,…) et plus courte pour les enfants et leur famille, tout en réduisant les complications post-opératoires.
Le protocole de chirurgie de la Scoliose Pédiatrique de l’hôpital Robert-Debré a été validé par l’institut GRACE* (ou Groupe de Réhabilitation Améliorée après Chirurgie), une première en France. L’établissement est aussi pionnier pour la récupération améliorée lors de chirurgies du thorax, permettant aux enfants et leur famille de rentrer chez eux dès le soir de l’intervention, là où, en règle générale, le retour se fait plusieurs jours après l’opération. Une attention particulière a été portée sur la place des accompagnants durant toute la durée de la prise en charge. Cette expertise a fait l’objet d’une publication dans la revue Jo[...]
Actualité
Il y a 1 jours
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusag[...]

Actualité
Il y a 1 jours
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusage[...]

Actualité
Il y a 1 jours
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusage[...]

Actualité
Il y a 1 jours
EFSA

Published on: 16 August 2017

Published in the Official Journal of the European Union on 16/08/2017 – 2017/S 155-321182.

The tender documentation can be accessed in the document library via this e-Tendering link.

Any updates or clarifications to this call for tenders will also be published via this link. Tenderers are strongly advised to register for updates and may only submit questions using the e-Tendering tool.

Please note that the tender documentation is only available in English language.


Crowdsourcing: engaging communities effectively in food and feed risk assessment (exploring the collaborative model) - OC/EFSA/AMU/2017/02


Actualité
Il y a 1 jours
EFSA

Published on: 16 August 2017

L’appel d’offres est publié au Journal Officiel de l’Union européenne 16/08/2017 – 2017/S 155-321182

Veuillez noter que la documentation relative à cet appel d’offres est disponible en suivant ce lien e-Tendering à la bibliothèque des documents.

Les mises à jour ou les clarifications à cet appel d’offres seront également publiées sous ce lien-ci. Il est recommandé aux soumissionnaires de s’inscrire à l’outil électronique e-Tendering pour recevoir les mises à jour et pour soumettre des questions.

Nous vous informons que le dossier relatif à cet appel d'offres est seulement disponible en anglais.


Externalisation ouverte: engagement efficace des communautés da[...]