Actualité
Il y a 4 jours
Congrès de la SFP : proposer un parcours de soins adapté et dédié à l’enfant, un enjeu majeur

« Faire de la santé de l’enfant et de l’adolescent, une priorité », tel est l’objectif du livret « Présidentielle 2017 », remis par la Société française de pédiatrie (SFP) et présenté hier en marge du congrès organisé à Marseil...

Quotidien du médecin
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Actualité
Actualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 1 heures
HAS

Absence d’avantage clinique démontré dans la prise en charge de la constipation induite par les opioïdes chez les patients adultes ne présentant pas une maladie à une stade avancé et ne relevant pas de soins palliatifs

Presse médicale
Il y a 2 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 22 May 2017
Source:Le Praticien en Anesthésie Réanimation
Author(s): Julie Hilly, Florence Julien-Marsollier, Alia Skhiri, Souhayl Dahmani
De nombreux antalgiques n’ont pas d’autorisation de mise sur le marché chez l’enfant, en particulier avant 3 ans. De plus, aux États-Unis la codéine a été retirée du commerce en 2013 à la suite d’une série d’arrêts respiratoires, post-amygdalectomie. Il a donc fallu se tourner vers les AINS pour la gestion de la douleur postopératoire en pédiatrie. Mais l’utilisation de cette classe médicamenteuse est limitée par les effets secondaires (hémorragie au site opératoire, ulcérations digestives, insuffisance rénale…). Les recommandations récentes établies à partir d’études solides, stipulent que les AINS sont très efficaces en pédiatrie et que sous certaines conditions (respect des posologies et des contre-indications, durée de prescription limitée) les risques sont limités.Many analgesics are not approved to be used in children, especially before 3 year-old. In addition, codeine has been w[...]

Actualité
Il y a 2 heures
JIM

Paris, le mardi 23 mai 2017 - Plusieurs affaires emblématiques ont mis en évidence l’épineuse question du rôle à accorder aux familles face à l’arrêt des soins de patients incapables de s’exprimer (et n’ayant pas établi de directives anticipées). Si la législation actuelle confie aux équipes médicales le pouvoir de décision (après consultation des proc[...]

Actualité
Il y a 3 heures
IPSE

Communiqué de presse IPSE – Vendredi 19 mai 2017

18è Colloque Professionnel Ipse

« Le devenir de la Mutualité, du mouvement mutualiste et des Mutuelles »

Accueilli par Alain Montarant, Président du groupe Macif, le 18è Colloque Professionnel Ipse s’est déroulé le 17 mai à Paris, autour du thème « Le devenir de la Mutualité, du mouvement mutualiste et des mutuelles ». Animé par Jacques des Courtils, journaliste au Fil Social et Alexandre André, directeur général de la Fabrique d’Assurance, la manifestation a rassemblé administrateurs, dirigeants mutualistes et paritaires, ainsi que des universitaires et experts afin d’offrir de nouvelles perspectives à la première famille de la complémentaire santé.

Bernard Petit-jean, Président de l’Ipse et Dominique Boucher, délégué général, ont tenu à inscrire ce colloque dans la continuité du précédent consacré au devenir du paritarisme et dans l’action européenne de l’Ipse pour une protection sociale solidaire.

Divisé en deux sessions de travail, le Colloque s’est d’abord ouvert avec l’intervention d’Albert Lautman, Directeur général de la FNMF, en ce qui conforte l’action et l’identité mutualiste.
Faisant état des récents chocs normatifs pour les entreprises de complémentaire santé (Solvabilité II, ANI, Fiscalisation…), Albert Lautman a souligné « la forte capacité de résilience » des mutuelles. Assureurs « loin de s’être tout à fait banalisés », les mutuelles sont pourtant la cible de caricatures et d’attaques émanant des décideurs politiques. Au cours des dernières élections présidentielles, les mutuelles ont notamment été tenues pour responsables par des candidats de tous bords de la hausse du reste à charge pour certains ménages. Répondant à ces attaques, le directeur général de la FNMF plaide pour une meilleure association et une meilleure compréhension entre les différents acteurs du système de soins. Loin de prôner le statu quo, Albert Lautman en appelle notamment au nouveau gouvernement. Dans cette optique, il souligne l’opportunité de laisser une plus grande autonomie aux différents acteurs du système de santé afin d’établir une régulation qui gagne autant en lisibilité qu’en efficacité.

Au cours de la première session, les débats se sont concentrés sur la capacité des entreprises mutualistes à préserver leur capacité d’innovation sociale et de proximité auprès de leurs adhérents dans ce contexte. Les interventions de Christian Germain, Directeur général de CCMO Mutuelle et d’Olivier Benhamou, Président de Via Santé Mutuelle, membre du groupe de protection sociale AG2R la Mondiale, ont su démontrer, en deux approches différentes, leur pleine capacité d’adaptation pour deux entités mutualistes en développement. Si des changements notables ont pu s’observer en termes de gouvernance et par un développement marqué sur les contrats collectifs, l’ADN mutualiste de ces deux entités n’en a pas pour autant été bouleversé. En conclusion de cette session, Alain Coheur, directeur des affaires européens de la Mutualité belge Solidaris a invité élus et dirigeants mutualistes à « avoir une vision globale des enjeux contemporains ». Cette figure internationale du mouvement mutualiste a notamment défendu la poursuite de partenariats à l’échelle européenne afin de mieux appréhender la croissance exponentielle des maladies chronique liées à la dégradation de l’environnement.

C’est ensuite que Michel Dreyfus, historien de référence du mouvement mutualiste, a su, en rappelant les chemins empruntés par la Mutualité puis la Sécurité sociale, démontrer la complémentarité entre un mouvement social et une institution sous tutelle étatique.

Intitulée « Quelles voies pour une protection sociale juste, efficiente et citoyenne ?», la deuxième session du Colloque s’est intéressée aux moyens dont les mutuelles disposent afin de devenir des acteurs majeurs de régulation de l’assurance [...]

Actualité
Il y a 3 heures
Réseau Santé Qualité

A l'occasion d'hôpital expo, la FHF a soutenu les actions sur la qualité et la sécurité des soins au travers de ce Prix. Ce projet a été initié par la commission qualité et sécurité des soins de la FHF

L'objectif de ce prix est de valoriser et diffuser les bonnes pratiques et les expériences positives menées dans les établissements. Plus précisément, il récompense et met en valeur les résultats issus d'actions et programmes des établissements en matière de politique d'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins et permet de :

  • valoriser le travail des équipes et faire connaitre les initiatives,
  • promouvoir l'établissement,
  • diffuser les initiatives auprès des autres établissements et permettre ainsi de faire progresser collectivement la politique d'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins.

Les trois lauréats récompensés lors de la cérémonie qui s'est déroulée le 17 mai 2017 ont présenté leurs actions à la communauté hospitalière et médico-sociale.

1er Prix
Le CHU de Reims (Grand Est)
Démarche de promotion de la santé en [...]

Actualité
Il y a 4 heures
APF ICM

Les 8 projets retenus s'articulent autour des thèmes suivants :

Mobilité, marche et rééducation

· Pr JM GRACIES (Créteil, France) Caractérisation de la myopathie spastique, sur les plans clinique, biomécanique, histo-immunologique et radiologique chez des patients adultes atteints de parésie spastique après paralysie cérébrale et après un accident vasculaire cérébral.

· Pr M GAZZONI et Dr C Boulay (Turin, Italie et Marseille France) La réalité virtuelle (serious games) permet-elle d'améliorer la marche des enfants atteints de Paralysie Cérébrale ? Intérêt du feedback par électromyographie (EMG)

Perception du corps

· Dr C NEWMAN (Lausanne, Suisse) Impact de la paralysie cérébrale sur l'appropriation du corps.

Activité physique

· Dr P VAN DE WALLE (Anvers, Belgique) Relation entre niveau d'activité physique et condition cardio-respiratoire chez les enfants PC ambulatoires âgés de 6 à 8 ans

Rééducation des troubles associés à la PC

· Pr P HOEBEKE (Gand, Belgique) Rééducation mictionnelle chez les enfants avec PC.

Stratégies de neuroprotection

· Dr J MAIRESSE (Paris, France) Activation précoce des récepteurs à l'ocytocine et neuro-protection vis-à-vis des dommages inflammatoires du nouveau-né exposé à une réduction de la croissance intra-utérine.

· Dr A RIDEAU (Paris, France) Handicaps neurocognitifs associés à un retard de croissance intra utérin : Régulation de la neuroinflammation, une nouvelle cible pour la neuroprotection.

· Dr J PUYAL (Lausanne, Suisse) Etude des voies de signalisations de la Na+K+-ATPase impliquées dans la mort neuronale médiée par autophagie après hypoxie-ischémie périnatale.

- Source : www.fondationparalysiecerebrale.org


La Fondation Motrice lance son appel à projets 2016/2017 sous la forme de deux appels à projets distincts visant à financer des projets de recherche : l'un dans le champ de la rééducation motrice ou cognitive chez le suje[...]