Actualité
Il y a 1 mois
Conséquences urologiques de la grossesse et de l’accouchement chez les patientes porteuses d’une vessie neurologique par anomalie congénitale médullaire

Publication date: Available online 17 June 2017
Source:Progrès en Urologie
Author(s): Q. Manach, M. Dommergues, P. Denys, K. Loiseau, B. Idiard-Chamois, E. Chartier-Kastler, V. Phé
IntroductionPeu de données existent concernant le retentissement de la grossesse et de l’accouchement sur l’équilibre vésico-sphinctérien chez les femmes ayant une vessie neurologique par anomalie congénitale médullaire.ObjectifDécrire les résultats du suivi obstétrical et urologique des patientes ayant une vessie neurologique secondaire à une anomalie congénitale médullaire.MéthodeUne étude multicentrique rétrospective a inclus des patientes ayant une anomalie congénitale médullaire et ayant accouché entre janvier 2005 et décembre 2014. Les caractéristiques de la maladie neurologique et neuro-urologique, les complications pendant la grossesse, les conséquences obstétricales et les résultats néonataux ainsi que les modifications des symptômes urologiques ont été rapportés.RésultatsSeize femmes, d’âge médian 29,4 ans (IQR 22–36), ayant eu au total 20 grossesses et 21 naissances (15 césariennes, 5 voies basses) ont été incluses. Avant le début de leur première grossesse, 12 patientes réalisaient des auto-sondages (75 %). Des infections urinaires symptomatiques, dont 4 pyélonéphrites aiguës, ont été rapportées chez 11 patientes enceintes. L’incontinence urinaire d’effort s’est aggravée pour 4 patientes avec une résolution spontanée en post-partum. Des auto-sondages ont été débutés pour 3 patientes et poursuivis en post-partum. Pour 3 grossesses, un traitement anticholinergique a dû être débuté ou augmenté pour une incontinence urinaire par urgenturie aggravée, puis maintenu en post-partum. La durée médiane de gestation a été de 39,0 SA (IQR 37,8–39,5). Sur les 15 césariennes réalisées, 9 étaient indiquées pour prévenir l’aggravation des symptômes neuro-urologiques. Aucune dégradation de la continence urinaire n’a été décrite parmi les 5 patientes ayant eu un accouchement par voie vaginale.ConclusionLa grossesse des femmes ayant une vessie neurologique secondaire à une anomalie congénitale médullaire est possible avec des résultats obstétricaux satisfaisants, sous réserve de la gestion d’un risque accru d’infections urinaires, d’accouchement par césarienne et parfois de dégradation de la continence urinaire.Niveau de preuve5.IntroductionData are scarce regarding pregnancy and delivery among women with a neurogenic bladder due to congenital spinal cord defects.ObjectiveTo report the obstetrical and urological outcomes of women with congenital spinal cord defects and vesico-sphincteric disorders.MethodsA retrospective multicentric study included all consecutive women with a neurogenic bladder due to congenital spinal defects, who delivered between January 2005 and December 2014. The following data were collected: demographics, neuro-urological disease characteristics, urological and obstetrical history, complications during pregnancy, neonatal outcomes, and changes in urological symptoms.ResultsOverall, sixteen women, median age 29,4 years old (IQR 22–36), had a total of 20 pregnancies and 21 births (15 caesareans, 5 vaginal deliveries). Prior to the beginning of their first pregnancy, 12 patients were under intermittent self-catheterization. Symptomatic urinary tract infections during pregnancy occurred in 11 pregnancies, including 4 pyelonephritis. In 4 women, stress urinary incontinence had worsened but recovered post-partum. In 3 women, de novo clean intermittent catheterization became necessary and had to be continued post-partum. During 3 pregnancies, anticholinergic treatment had been started or increased because of urge urinary incontinence worsened. These changes were maintained after delivery. The median gestational age at birth was 39.0 weeks (IQR 37.8–39.5). There were 15 caesarean sections, of which 9 were indicated to prevent a potential aggravation of vesico-sphincteric disorders. Among the 5 pregnancies with vaginal delive[...]

ScienceDirect
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 25 minutes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Des spécialistes contestent la décision de l’Agence du médicament de baisser la dose maximale du traitement contre l’alcoolisme.


Actualité
Il y a 25 minutes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Des spécialistes contestent la décision de l'Agence du médicament de baisser la dose maximale du traitement contre l'alcoolisme.


Actualité
Il y a 26 minutes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Les moustiques ont leur préférence lorsqu'il s’agit de nous piquer. Les odeurs et le groupe sanguin guident leur choix.


Actualité
Il y a 48 minutes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Coup dur pour les patients alcooliques traités sous baclofène. L'Agence nationale de sécurité du médicament a interdit mardi 25 juillet 2017 sa prescription à hautes doses, soulevant des indignations de la part des spécialistes de l'addiction qui appellent à une concertation.


Actualité
Il y a 58 minutes
Quotidien du médecin

Les résultats encourageants du programme de recherche clinique APPROACH, présentés lors de la conférence scientifique de la société internationale sur le sida (IAS) de Paris par le Pr Hanneneke Schuitemaker, marquent une étape supplémentaire ...

Actualité
Il y a 1 heures
SNFGE
Offre d’emploi
26/07/2017
N° d'annonce :
170721
Les Hospices Civils de Beaune cherchent un troisième gastro-entérologue pour leur équipe médicale, pour succéder à un praticien qui a réalisé toute sa carrière dans l’établissement. Activité attendue : prise en charge des patients de gastro-entérologie en hospitalisation, consultation, endoscopie, chimiothérapie.
Etablissement de santé de référence et établissement support du GHT Sud Côte d'Or, au coeur du Vignoble Bourguignon (40 km de Dijon, 140 km de Lyon), Les Hospices Civils de Beaune comptent 988 lits et places, répartis dans des services de MCO (268 lits), de Moyen séjour (60), USLD (60), SSIAD (40) et d’EHPAD (560).
Dotés d'un plateau technique moderne et complet disponible H24 (IRM, Scanner...), les Hospices Civils de Beaune sont engagés dans une opération de modernisation de grande ampleur et bénéficient d'une proximité géographique et de nombreuses coopérations médicales avec le CHU de Dijon, établissement de recours régional.
Les Hospices Civils de Beaune assurent des activités de médecine polyvalente et spécialisée, urgences - SMUR , cardiologie et pathologies vasculaires, hépato gastro-entérologie, plateau technique d'endoscopie, cancérologie, soins palliatifs, addictologie, chirurgie viscérale, urologie, orthopédie, gynécologie-obstétrique, pédiatrie et néo-natologie, imagerie médicale, soins de suite, long séjour et EHPAD
- Equipe : 2 praticiens et 1 assistant spécialiste pour l'hépato gastro-entérologie
- Les patients de gastro-entérologie sont accueillis dans un Service de 42 lits d’hospitalisation, en collaboration avec quatre autres praticiens (de Médecine Interne, Oncologie et Médecine Générale) ce qui permet au Gastro-entérologue de se recentrer sur sa seule spécialité. Les patients ambulatoires sont accueillis dans une unité spécifique
- Bilan, diagnostic et traitement des maladies du tube digestif, bilio-pancréatiques et hépatiques
- Prise en charge des patients présentant un cancer digestif en cours de traitement ou nécessitant des soins palliatifs
- Prise en charge des urgences, notamment endoscopiques, aux heures ouvrables (pas d’astreinte spécifique de nuit)
- Prise en charge des patients en hospitalisation programmée
- Travail en collaboration avec une équipe mobile de soins palliatifs, une équipe mobile d’addictologie et les chirurgiens viscéraux.
- Participation à l’Astreinte opérationnelle de week-end de jour soit un WE tous les 2 mois environ.
Pour postuler à cette offre vous devez être titulaire d'un diplôme de médecine et être inscrit à l'ordre des médecins

Les renseignements peuvent être pris auprès de :
Monsieur le Dr Emmanuel VIGREUX, chef du pôle n° 3 "Médecine, conduites addictives, soins palliatifs, douleur, HAD", emmanuel.vigreux@ch-beaune.fr / 03 80 24 36 63
Madame Caroline BILHAUT, DRH-AM, caroline.bilhaut@ch-beaune.fr / 03 80 24 44 01"