Actualité
Il y a 1 mois
Défense Nationale ou Protection Sociale : le choix est-il fait ?

Le sévère recadrage du Chef d’Etat-Major des Armées par le Président de la République rend d’autant plus brûlant le débat sur les priorités en matière de protection de nos concitoyens. En effet, la problématique a largement évolué depuis la chute du Mur de Berlin il y a plus de 25 ans. La chute du communisme libérait alors d’un coup toutes les précautions des démocraties occidentales. C’était le temps béni des « dividendes de la paix » : on allait enfin réduire les dépenses de sécurité nationale. Dès 1990 avec le plan « Armées 2000 », la France s’engageait dans cette politique de baisse constante des dépenses militaires. Les dépenses consacrées à l’Armée passèrent ainsi de 3,4% à 2,2% du PIB, représentant une baisse d’1/3 de l’effort de défense en moins de 25 ans. Le budget de la défense nationale devint la variable d’ajustement du Ministère des Finances lors de chaque discussion budgétaire. L’utilisation que la France a fait de ces « dividendes de la paix » s’avère très instructive. En effet, plus que tout autre pays, notre nation aura profité de ces années pour laisser filer ses dépenses sociales. Qu’on y songe : entre 1990 et 2015, les dépenses de protection sociale passent de 25% à 32% du PIB. Ces 7% du PIB représentent la somme énorme de 147 milliards d’euros par an. On aurait pu penser que les budgets soient consacrés à préparer l’avenir ou protéger les plus fragiles. Il n’en fut rien. La part consacrée à la politique familiale (2% du PIB) et à la prévoyance (arrêt de travail ou décès : 1,7% du PIB) restèrent étonnements faibles et stables. L’argent dépensé le fut en fait principalement pour les retraites (14,5% du PIB) et la santé (11% du PIB). Nous n’avons pas distribué les « dividendes de la paix », nous avons dilapidé notre capital. Mais avec la guerre que la France mène contre le terrorisme, les priorités changent. L’arrêt de la baisse des dépenses de sécurité nationale à la fin du précédent Quinquennat ne fut qu’un premier pas. Les budgets de l’armée et de la police semblaient ne plus pouvoir être considér[...]

Bruno Chrétien
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 2 mois
sdomfhezo
Bruno Chrétien
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 1 heures
Amazon medecine
Bonjour, c'est l'infirmière
Charline
Date de sortie: 20 septembre 2017

Acheter neuf : EUR 16,00

(Consultez la liste Meilleures ventes Médecine pour des informations officielles sur le classement actuel de ce produit.)
Actualité
Il y a 2 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Les capacités particulières de la moule ont inspiré la création d’une «colle», qui servirait lors d‘interventions sur le fœtus.


Actualité
Il y a 3 heures
Amazon medecine
Bonjour, c'est l'infirmière
Charline
Date de sortie: 20 septembre 2017

Acheter neuf : EUR 16,00

(Consultez la liste Meilleures ventes Médecine pour des informations officielles sur le classement actuel de ce produit.)
E-santé
Il y a 3 heures
Sante cool

Cet article La mission d’un psychiatre, n’est pas de collaborer avec la police est apparu en premier sur Santecool.

Il n’est pas question d’instaurer de nouvelles dérogations au secret médical », affirme le docteur Jean-Marie Faroudja, président de la section éthique et déontologie, en réponse à la proposition du ministre de l’Intérieur de mobiliser les psychiatres face au terrorisme. A lire dans La Croix. « Il est clair que le secret médical c’est quelque chose de […]

Cet article La mission d’un psychiatre, n’est pas de collaborer avec la police est apparu en premier sur Santecool.

Actualité
Il y a 3 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Un tiers des fichés pour radicalisation présentent des troubles psychologiques. Entre fanatisme et folie, comment savoir s'ils relèvent de la police ou de la psychiatrie.


Actualité
Il y a 3 heures
Ministère de la Santé

La prochaine réunion de la Commission permanente aura lieu le :

jeudi 14 septembre 2017, à partir de 14 h 00.

Sont inscrits au projet d'ordre du jour les points suivants :

  • adoption du projet de compte-rendu de la réunion de la CP du 11.07.17 ;
  • point sur la préparation de la nouvelle mandature de la CNS ;

etc.


Mesdames et Messieurs les membres :

pour en savoir plus, lire le message d'invitation du 07.08.17 et, d[...]