Actualité
Il y a 4 jours
Dénonçant « l'aumône » du 1er  mai, un médecin décide de garder le C à 23 euros !

C'est sans doute un cas unique : à l'heure où les médecins généralistes à tarifs opposables et maîtrisés ont vu leur consultation de référence (G) passer à 25 euros depuis le 1er mai (à la faveur d'une majoration de deux ...

Quotidien du médecin
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Actualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 55 minutes
SNFGE
Offre d’emploi
24/05/2017
N° d'annonce :
170532

Centre Hospitalier de SENS 1, avenue Pierre de Coubertin 89100 SENS (tel 03 86 86 15 15 www.ch-sens.fr

Hôpital pivot sur le territoire Nord Icaunais à proximité de Paris et de ses grands axes (110 km au sud de Paris par A5/A6 - 1h depuis la gare de Paris Bercy)

plateau technique : urgences 24h/24-SMUR, bloc opératoire 7 salles, radiologie (TDM, IRM), chirurgie viscérale, oncologie

Cherche un gastro-entérologue Temps plein – statut à définir

  • activite du service en 2016:

- 14 lits d’hospitalisation complète au sein d’un service de Médecine de Spécialité de 28 lits

- Activité de Gastro-entérologie variée et d’endoscopie (sauf biliaire), vidéo-capsule et fibroscan

- Accessibilité à l’Hôpital de Jour et au service de Chirurgie Ambulatoire

- Astreinte d’endoscopie (uniquement en journée le week-end)

- Consultations réalisées sur un établissement du GHT

Effectif médical du service

- 3 Praticiens temps plein

- 1 Praticien temps partiel

- 1 interne de spécialité

Projets :

- Développement à court terme de l’écho-endoscopie avec 2ème salle d’endoscopie

Profil du candidat :

- Inscription à l’ordre effective ou en cours

- Praticien autonome en endoscopie

- Développement souhaité de l’endoscopie et éventuellement biliaire

Personne à contacter : Docteur Hélène COSME 03.86.86.13.11 hcosme@ch-sens.fr

Actualité
Il y a 3 heures
Infirmiers

À l'image de l'Oncopôle de Toulouse (Haute-Garonne) et son suivi téléphonique infirmier pendant la chimiothérapie, l'Institut Paoli-Calmettes de Marseille (Bouches-du-Rhône) expérimente son propre programme. Intervenant le 16 mai au salon infirmier dans le cadre d'une table ronde consacrée au parcours des patients âgés, Éric Cini, infirmier expert, a dressé un bilan de ce dispositif de coordination. Merci à Hospimedia de partager cet article avec la communauté d'Infirmiers.com.

280 séniors ont rejoint le programme infirmier de suivi téléphonique hebdomadaire de l'Institut Paoli-Calmettes.

Depuis près d'un an et demi, Éric Cini est en charge à l'institut du suivi des patients de plus de soixante-dix ans à domicile sous thérapie orale présentant un cancer métastatique ou localement avancé. 280 séniors ont d'ores et déjà participé au programme, acceptant de faire toutes les semaines un point de 8 minutes en moyenne par téléphone avec l'infirmier. 75% de ces appels sont passés par les patients eux-mêmes ; 20% par leurs proches aidants et 5% par d'autres. Le principal objectif du programme est de vérifier que la prise en charge prescrite est appliquée. Ce programme semble donner de bons résultats, seulement 3% des patients inclus ont volontairement demandé à ne plus être suivis. Toutefois, Éric Cini rappelle que "le constat d'observance se fait uniquement sur déclaration, ce qui ne remplace pas le suivi hospitalier oncologique et hématologique". L'infirmier intervient en complément de la procédure habituelle.

Outre un suivi personnalisé et la mise à disposition d'une plateforme téléphonique également joignable sans rendez-vous en cas de doute sur un traitement, le programme permet de créer un lien entre la prise en charge hospitalière et la médecine de ville. Éric Cini a a[...]

Actualité
Il y a 5 heures
Quotidien du médecin

Une étude réalisée par une équipe INSERM, et parue dans le « Journal of Experimental Médecine » montre que les hormones sexuelles mâles, en agissant sur le systèm...

Presse médicale
Il y a 12 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 22 May 2017
Source:Médecine et Maladies Infectieuses
Author(s): S. Mouline, H. Naoui, F. Nachite, M. Oukabli, M. Laroussi, A. Zentar, B. Lmimouni


Presse médicale
Il y a 12 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 23 May 2017
Source:Médecine et Maladies Infectieuses
Author(s): P.A. Coffie, A. Patassi, A. Doumbia, G. Bado, E. Messou, A. Minga, E. Allah-Kouadio, D.M. Zannou, M. Seydi, A.R. Kakou, F. Dabis, G. Wandeler
BackgroundWe aimed to describe changes in hepatitis B screening practices over a 3-year period among HIV-infected patients in West Africa.MethodsA medical chart review was conducted in urban HIV treatment centers in Ivory Coast (3 sites), Benin, Burkina Faso, Senegal, and Togo (1 site each). Among patients who started antiretroviral treatment between 2010 and 2012, 100 per year were randomly selected from each clinic. Demographic, clinical, and laboratory data was collected using a standardized questionnaire. We assessed changes in the proportion of patients screened over time and identified predictors of screening in a multivariable logistic regression.ResultsA total of 2097 patients were included (median age: 37 years, 65.4% of women). Overall, 313 (14.9%) patients had been screened for hepatitis B, with an increase from 10.6% in 2010 to 18.9% in 2012 (P0.001) and substantial differences across countries. In multivariable analysis, being aged over 45 years (adjusted odds ratio: 1.34 [1.01–1.77]) and having an income-generating activity (adjusted odds ratio: 1.82 [1.09–3.03]) were associated with screening for hepatitis B infection. Overall, 62 HIV-infected patients (19.8%, 95% confidence interval: 15.5–24.7) were HBsAg-positive and 82.3% of them received a tenofovir-co[...]

Actualité
Il y a 14 heures
Réseau CHU
Créé en fin d’année dernière, le Fonds de dotation du CHRU de Brest, INNOVEO lance sa campagne officielle pour le financement de la recherche médicale. Dans le même temps le public est convié au vernissage de l’exposition éponyme consacrée à la recherche médicale, dans le grand hall de l’Aéroport Brest Bretagne*
" Je suis très honoré d’être l’ambassadeur d’INNOVEO" témoigne Jean-Guy Le Floch, célèbre PDG d’Armor Lux, qui apporte un soutien de poids pour mobiliser la population et les entreprises du territoire autour des grands projets portés par ce nouveau Fonds et qui concernent l'enfance, la médecine de précision et les pathologies vasculaires. "La recherche en santé dans le Finistère doit être une priorité. Je suis confiant dans notre capacité à nous mobiliser pour la recherche médicale". Le CHRU de Brest à la pointe de la recherche
La recherche est l’une des trois missions fondamentales du CHRU de Brest, aux côtés du soin et de l’enseignement : elle permet de mieux comprendre les phénomènes favorisant la santé, d’évaluer l’état de santé d’une région, mais aussi de diffuser rapidement les innovations thérapeutiques auprès des populations. Avec ses 9 équipes (dont 4 INSERM), ses 2 fédérations hospitalo-universitaires et un groupement fédératif d’excellence en génétique, le CHRU de Brest dispose d’une activité de recherche translationnelle et clinique particulièrement active, servie par un des plus importants Centres d’Investigations cliniques INSERM français en termes d’effectifs : 71 personnes et plus de 500 études en cours. Cette dynamique garantit au CHRU un leadership sur ses projets internationaux, tout en ouvrant d’autres portes entre acteurs de la société civile et chercheurs.
Réunir population, professionnels et entreprises
Le Fonds de dotation Innoveo s’adresse aux particuliers, aux entreprises et a[...]