Actualité
Il y a 4 mois
Dépendance à l'alcool : résultats positifs pour le Baclofène

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) prolonge d'un an sa recommandation d'utilisation temporaire du Baclofène pour le traitement de l'alcoolisme. En parallèle, deux études suggèrent des effets positifs de ce médicament sur la diminution de la consommation d'alcool.


News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 22 minutes
Per uccidere il diabete, balla!
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 25 minutes
Après un cancer du sein, du sport contre la fatigue et le déclin cognitif
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 30 minutes
Après une opération du cerveau, John McCain revient devant le Sénat américain
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 42 minutes
Baisse du taux de fertilité dans les pays occidentaux
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 59 minutes
Rougeole : décès d'une jeune fille non vaccinée dans la région Paca
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 heures
Violences obstétricales : "un sujet essentiel" pour les sages-femmes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 heures
Pourquoi, parfois, les pilotes d'avions n'entendent pas les alarmes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 heures
Nutrition : comment garder l’estomac léger ?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 heures
Nice: Une jeune fille non vaccinée meurt de la rougeole
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 heures
Dépression résistante : un fardeau encore méconnu
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Actualité
Il y a 3 heures
Nouvel échec de Trump: le Sénat républicain rejette l'abrogation de l'Obamacare
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Articles liés par le même flux
Presse médicale
Il y a 25 minutes
ScienceDirect

Publication date: Available online 27 July 2017
Source:La Presse Médicale
Author(s): Richard Isnard, Nadjib Hammoudi, Lise Legrand, Françoise Pousset
L’insuffisance cardiaque (IC) est la principale maladie chronique en cardiologie. Si son pronostic reste extrêmement grave, les progrès dans sa prise en charge font que les patients vivent de plus en plus longtemps avec cette affection, dont l’évolution va être émaillée de décompensations nécessitant des hospitalisations. Les recommandations régulièrement mises à jour permettent d’intégrer les résultats des études qu’ils soient positifs ou négatifs dans la pratique de soins et d’indiquer le niveau de recommandation et son niveau de preuve. Il est important de résumer ces recommandations pour les rendre accessibles au plus grand nombre de praticiens et favoriser leur application. Parmi les points importants à retenir des dernières recommandations, il y a la proposition d’une nouvelle classification avec l’individualisation de l’IC à fraction ventriculaire gauche (FEVG) modérément diminuée (FEVG 40–50 %), de nouveaux algorithmes pour le diagnostic et le traitement, incluant le diagnostic de l’IC à FEVG préservée, la place et les moyens des traitements préventifs, la prise en charge des comorbidités, en particulier de la carence martiale, une simplification des indications de resynchronisation, et enfin une place croissante accordée aux parcours des patients et à la gestion de la sortie d’hospitalisation. Il est important que le médecin fasse le choix de la bonne prescription mais il est tout aussi fondamental que le patient ait bien compris les enjeux de sa maladie afin d’être un acteur important dans cette prise en charge, et cela passe par l’éducation thérapeutique dont le développement reste insuffisant en France.Heart failure is the main chronic disease in cardiology. Its prognosis remains poor despite improvements in its management that allow patients to live increasingly longer with this disease, alternating periods of stability and ep[...]

Presse médicale
Il y a 25 minutes
ScienceDirect

Publication date: Available online 27 July 2017
Source:La Presse Médicale
Author(s): Jean-Yves Le Heuzey
La principale complication de la fibrillation atriale est l’accident vasculaire cérébral.Il y a 20 ans, l’intérêt des antivitamine K a été clairement démontré mais ces médicaments sont difficiles de maniement.Depuis 10 ans, se sont développés les anticoagulants oraux directs qui ont globalement montré une non-infériorité et une diminution très nette des hémorragies intracérébrales par rapport à la warfarine.Les recommandations actuelles proposent d’anticoaguler la grande majorité des patients en fibrillation atriale.Cependant de nombreux points restent en suspens comme l’anticoagulation des patients à faible risque, le choix des dosages des anticoagulants oraux directs, l’anticoagulation selon le type de fibrillation, la stratégie chez les coronariens par exemple.Récemment il a été démontré que chez de nombreux patients il n’y avait pas de rapport chronologique entre survenue des épisodes de fibrillation atriale et survenue des accidents vasculaires cérébraux. Ceci souligne que dans ces cas la fibrillation atriale n’est pas le facteur mais le marqueur du risque thromboembolique.The main complication of atrial fibrillation is stroke.Twenty years ago, the interest of vitamin K antagonist has been clearly demonstrated but these drugs are difficult to manage.For the last 10 years, direct oral anticoagulants have been developed. These drugs have demonstrated a non-inferiority as compared to vitamin K antagonist and a clear decrease in intra cerebral hemorrhages.Anticoagulation is indicated in a large majority of patient[...]

E-santé
Il y a 53 minutes
esante

L’ASIP Santé définit, assure la maintenance et publie des référentiels nationaux sur lesquels s’appuient les systèmes d’information de santé (SIS).

L’urbanisation des systèmes d’information de santé (SIS) est une condition nécessaire à la transformation du système de santé. Dans cet objectif, l’ASIP Santé fournit un appui à la mise en œuvre des systèmes d’information de santé et à la création des conditions nécessaires à leur interopérabilité dans un cadre standardisé et répondant aux enjeux de sécurité propres aux secteurs sanitaire et médico-social.

Cet appui prend la forme d’apports conceptuels, tels que la définition de concepts de référence et des nomenclatures associées, du cadre [...]

Actualité
Il y a 1 heures
ICM

Une étude génétique de grande envergure à laquelle ont participé des chercheurs de l’ICM au sein d’un consortium international met en évidence les liens entre le profil génétique des patients et les différences de susceptibilité à différentes formes de tumeurs cérébrales.

Les gliomes représentent environ 27% des tumeurs cérébrales primitives, c’est-à-dire qui naissent directement dans le cerveau. Ils sont répartis en deux grandes catégories, les glioblastomes, la forme la plus agressive (gliomes de haut grade), et les gliomes de bas-grades. Malgré les traitements actuels de chimiothérapie, radiothérapie et chirurgie, le pronostic des gliomes est généralement assez faible, d’où la nécessité de mieux comprendre comment se développent ces tumeurs.

A l’heure actuelle aucun facteur environnemental n’a été solidement associé au développement de ces tumeurs. En revanche les connaissances sur les prédispositions génétiques et le risque familial de développer un gliome ont beaucoup progressé récemment, notamment grâce aux études d’association pangénomique. Elles consistent à analyser les variations génétiques chez de nombreux individus présentant la même maladie afin d’étudier leurs corrélations avec cette maladie.

Dans le cas des gliomes, de récentes études ont permis d’identifier 13 nouvelles régions de l’ADN impliquées dans la prédisposition à développer une tumeur cérébrale. Afin de poursuivre ces efforts pour comprendre le développement des gliomes, une étude multicentrique à laquelle ont participé des chercheurs de l’ICM a repris de précédentes études d’association pangénomique en les combinant à 2 nouvellement réalisées. Les chercheurs ont ainsi analysé un total de 12 496 cas et 18 190 contrôles.

En plus des régions déjà identifiées, ils ont mis en évidence de nouvelles régions de l’ADN « à risque » pour le développement de gliomes. Ainsi une mutation spécifique dans ces emplacements sur l’ADN serait associée à un risque accru de développer une tumeur cérébrale de type gliome. 5 nouvelles régions ont ainsi été identifiées pour les glioblastomes et 8 pour des gliomes de bas grade.

Il s’agit de la plus gran[...]

Actualité
Il y a 1 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

La sécurité aérienne a beaucoup à gagner des neurosciences: l'étude de la façon dont notre cerveau devient sourd aux alarmes permet d'adapter les instruments de vol du pilote. La capacité à concentrer son attention est une question essentielle pour réaliser nos tâches quotidiennes. Il existe dans notre cerveau des mécanismes destinés ...


Actualité
Il y a 1 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

La dépression touche plus de 300 millions de personnes dans le monde et son incidence a augmenté de 18% entre 2005 et 2015. Si sa prise en charge a progressé au cours des dernières années, sa forme résistante elle, reste orpheline de traitements efficaces. Cependant, de nouvelles pistes so