Actualité
Il y a 9 jours
Diabète : le remboursement des systèmes de mesure de glucose en continu toujours en attente

L'association Aide aux Jeunes Diabétiques (AJD) a récemment mis en ligne une pétition pour que tous les patients diabétiques de type 1 puissent avoir accès aux traitements et notamment à la mesure de glucose en continu, système non remboursé ...

Quotidien du médecin
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Actualité
Il y a 5 heures
Consentement éclairé voire éblouissant
Quotidien du médecin
Actualité
Actualité
Il y a 5 heures
« Okja »et les autres - Faut-il rester chez soi ?
Quotidien du médecin
Actualité
Il y a 5 heures
Réponse à Serge Aubert, chef de direction du CNG
Quotidien du médecin
Actualité
Il y a 5 heures
Le rajeunissement spontané
Quotidien du médecin
Actualité
Actualité
Il y a 5 heures
AMP, Macron ira… ira pas ?
Quotidien du médecin
Actualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 37 minutes
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusages et des nombr[...]

Presse médicale
Il y a 2 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 28 June 2017
Source:La Revue de Médecine Interne
Author(s): P. Mottaz, F. Becot-Bretez, R. Jeanneau, G. Vignon, A. Bertin, F. Carrere, P.F. Augereau, P. Aucher, F. Lellouche
IntroductionLes sarcomes granulocytaires sont des localisations extra-médullaires de précurseurs myéloïdes immatures classées parmi les leucémies aiguës myéloblastiques.ObservationsNous rapportons les observations de deux patients, l’un de 81 ans ayant présenté une néoplasie myéloproliférative, l’autre de 86 ans atteint de myélodysplasie, chez lesquels sont apparus plusieurs sarcomes granulocytaires, osseux et ganglionnaires. Le diagnostic n’a été évoqué que secondairement en raison de la présence inhabituelle de lyses vertébrales chez le premier et de polyadénopathies chez le deuxième. Les études cytologique et anatomo-pathologique ont été difficiles du fait d’envahissements partiels et/ou d’immunomarquages dissociés.ConclusionLe diagnostic de sarcome granulocytaire doit être envisagé devant toute symptomatologie tumorale inhabituelle, clinique ou radiologique, chez un patient connu pour avoir une hémopathie myéloïde chronique. Le diagnostic est anatomo-pathologique et la prise en charge est celle d’une leucémie aiguë myéloïde.IntroductionMyeloid sarcomas are uncommon proliferations of immature myeloid cells occurring in any extramedullary organ. We report here two cases of myeloid sarcomas in patients with, respectively, a polycythemia vera and a myelodysplastic syndrome.Case reportsThe first is an 81-year-old woman who presented with osteolytic lesions. Diagnosis has been highlighted using anatomopathological study after bone marrow biopsy, but it was delayed because of a very localized basin lesion and few positive myeloid markers. The second patient is an 86-year-old man who presented with pancytopenia and several lymph nodes. Lymph node cytology failed because of the rarity of blast cells. Diagnosis was done after anatomopathological study on lymph node biopsy which revealed a localized form of myeloid sarcoma.Conc[...]

Actualité
Il y a 3 heures
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusages et des n[...]

Actualité
Il y a 5 heures
Quotidien du médecin

Les transhumanistes sont à la poursuite de l'immortalité. Je leur livre la piste du rajeunissement spontané d'un organe secondaire chez le vieillard. Je l'ai toujours observé chez des octogénaires et plus, et même avant, sur des patients, des pare...

Actualité
Il y a 5 heures
Quotidien du médecin

Le daratumumab (Darzalex), premier anticorps monoclonal anti-CD38, développé par Janssen, a été approuvé il y a un an par l’Agence européenne du médicament pour le traitement de patients atteints de myélome multiple.

Actualité
Il y a 5 heures
Quotidien du médecin

Le daratumumab (Darzalex), premier anticorps monoclonal anti-CD38, développé par Janssen, a été approuvé il y a un an par l’Agence européenne du médicament pour le traitement de patients atteints de myélome multiple.