Actualité
Il y a 1 mois
Drépanocytose : quelles sont les avancées ?

C’est la journée mondiale de la drépanocytose, la maladie génétique la plus répandue dans le monde. Cette maladie héréditaire, méconnue, ne se transmet à certains enfants que si les deux parents sont porteurs du gène de la drépanocytose. Quelles[...]

sante-medecine-RFI
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Actualité
Il y a 8 heures
Faire confiance en amour
sante-medecine-RFI
Actualité
Il y a 23 heures
L'envenimation
sante-medecine-RFI
Actualité
Il y a 1 jours
Que faire en cas d'arrêt cardiaque ?
sante-medecine-RFI
Actualité
Il y a 1 jours
Que faire en cas d'arrêt cardiaque ?
sante-medecine-RFI
Actualité
Il y a 1 jours
L'envenimation
sante-medecine-RFI
Actualité
Articles liés par le même flux
Presse médicale
Il y a 1 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 18 August 2017
Source:La Revue Sage-Femme
Author(s): A.S. Charles, M. Auclair, C. Ceccaldi, G. Ducarme
ObjectifsL’objectif de cette étude était de connaître le vécu des femmes en cas d’hospitalisation pour hyperémèse gravidique (HG) au 1er trimestre de grossesse.Matériel et méthodesNous avons réalisé une étude rétrospective incluant les patientes ayant été hospitalisées pour HG entre mars 2015 et octobre 2015. Des entretiens semi-dirigés ont été réalisés par téléphone dans les deux à cinq mois qui suivaient l’hospitalisation.RésultatsLes dix patientes incluses ont été soulagées par les perfusions de réhydratation, quatre ont constaté un arrêt des vomissements. Huit patientes ont été satisfaites du jeûne et de la reprise alimentaire. La présence des soignants est décrite comme très rassurante. Le repos est considéré comme efficace par huit patientes. L’isolement strict est vécu comme inutile par deux patientes, comme aggravant par trois patientes les conduisant à une sortie prématurée.ConclusionCette étude a montré que les traitements médicamenteux ont été moyennement satisfaisants, que l’isolement, selon sa stricte application, était soit soutenant soit délétère, et que les soignants avaient un rôle clé dans le soutien de ces femmes présentant une angoisse importante.ObjectivesThe aim of this study was to explore the experience of the hospitalization in women suffering from hyperemesis gravidarum (HG).Material and methodsWe performed a retrospective study among women who were hospitalized for HG at our hospital between March and October 2015. Semi-directive interviews by phone were performed between 2 and 5 months after hospitalization.ResultsTen included patients were relieved by rehydration drip, four patients stopped to vomit. Eight patients were satisfied with the fasting and refeeding. Health professionals were considered as soothing. Strict isolation is useless for 2 patients, aggravating for 3, and could induce premature exits.ConclusionThis study showed that drug treatments were moderately satisfactory, isolation depending on its application was whether helpful or deleterious, and also that health professionals had a key role in supporting these women with significant anxiety.

Presse médicale
Il y a 3 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 14 August 2017
Source:Journal de Thérapie Comportementale et Cognitive
Author(s): Sophie Lantheaume
L’objectif de cet article est de tester l’utilisation de la thérapie EMDR – eye movement desensibilization and reprocessing – dans le traitement d’un ESPT – état de stress post-traumatique – après cancer du sein. Un cas clinique est présenté. Des évaluations quantitatives à intervalles espacés ont été réalisées avant la première séance, après la dernière séance et en suivi à trois puis six mois, avec l’échelle d’ESPT (PCLS), l’échelle modifiée des symptômes traumatiques, le questionnaire d’expériences dissociatives, mais également à l’aide de l’échelle HADS pour l’évaluation de l’anxiété et de la dépression et du questionnaire de qualité de vie FACT-B. Des retranscriptions des séances ainsi que des mesures à intervalles rapprochés (nombre d’évitement, nombre de reviviscences et intensité de l’anxiété par semaine) complètent ces évaluations. À travers la diminution de l’ensemble des mesures quantitatives effectuées, mais également par les changements cliniques perçus dans les propos de la patiente, la thérapie EMDR prétend à une efficacité dans le traitement d’un ESPT après cancer du sein.The aim of this paper is to assess benefits of eye movement desensibilization and reprocessing (EMDR) therapy within treatment of post-traumatic stress disorder (PTSD) that may occur as a consequence of breast cancer. Indeed, scientific community attests to the powerful traumatic effect of cancer on human beings (APA, 2000; Brennsthul et al., 2015). Cancer gives rise to feelings of endangerment of one's life, of one life's quality and also that of psychological and physical integrity of the concerned, ill person. Cancer induces vulnerability, loss of control and feelings of helplessness. Moreover, the disease or the chirurgical intervention-related context may reactivate previously suffered psychological traumas and such trauma-related memories then may play a role in the perseverance of PTSD symptoms within the population of patients suffering from breast cancer. Several publications have pointed to the efficacy of EMDR within the domain of PTSD psychotherapy (Tarquinio, 2007), namely in the treatment of several psychopathologies (Shapiro, 1995; 2001; 2002; De Jongh et al., 1999). For instance, EMDR helped patients suffering from cancer to reduce their PTSD symptoms and more specifically the intrusive symptoms (Capezzani et al., 2013). Simply put, pains and other corporal perceptions may – due to their associations – recall the hard times related to the disease or its treatments. It is in this vein that EMDR is supposed to be efficient in PTSD treatment when applied to the phase that immediately follows after breast cancer. As to the underlying mechanisms, EMDR is based on the adaptive information processing model (Shapiro, 1995; 2001) and it would allow a reactivation of natural information processing while easing an adaptive reforming of previously deformed[...]

Presse médicale
Il y a 12 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 14 August 2017
Source:Motricité Cérébrale : Réadaptation, Neurologie du Développement
Author(s): C. Amelon-Petit, P. Toullet, C. Larrouse, N. Bayle, J.-M. Gracies
IntroductionLes lésions du système nerveux central chez le nouveau-né peuvent conduire au syndrome de parésie spastique déformante ayant pour retentissement une double maladie, musculaire et neurologique de la commande motrice, empêchant un bon développement moteur et amenant à des déformations squelettiques invalidantes. Chez le tout-petit, il n’y a pas encore d’anomalies musculosquelettiques détectables cliniquement ou radiologiquement. Il convient d’étudier la faisabilité, chez l’enfant à risque, d’une prise en charge ultraprécoce grâce à l’implication des parents, quotidienne, prenant en compte la plasticité cérébrale et l’importance du maintien des longueurs musculaires, dans un objectif de prise en charge préventive du syndrome de la parésie spastique et de ses conséquences.Matériel et méthodesUn manuel, destiné aux parents des enfants à risque de parésie spastique de la naissance à l’acquisition de la marche, a été réalisé pour faciliter une prise en charge parentale guidée par le thérapeute, ultraprécoce et quotidienne. Les exercices ont été conçus dans un double but de conservation des longueurs musculaires des muscles qui se rétractent le plus souvent et de stimulations motrices pour guider la plasticité cérébrale, améliorer le contrôle de la commande motrice et aider à l’intégration et le renforcement de l’axe corporel.RésultatsLe manuel se compose de 37 exercices organisés en deux parties : maintien de longueurs musculaires (9 exercices) et stimulations motrices (28 exercices). Les exercices sont répartis par temps d’acquisition : dès la naissance ; dès l’acquisition de la tenue de tête ; dès l’acquisition de la tenue assise ; dès l’acquisition de la tenue debout avec appuis. Un programme personnalisé et évolutif pourra être adapté à chaque enfant.ConclusionLa réalisation d’études randomisées devra prouver l’efficacité de ce type d’intervention sur l’apparition du syndrome de parésie spastique et ses conséquences, notamment son impact sur les longueurs musculaires, sur l’hyperactivité musculaire et sur le développement moteur de l’enfant.IntroductionCentral nervous system lesions in newborns can cause delayed deforming spastic paresis, with both muscle tissue and motor control impairments, preventing proper motor development and leading to disabling skeletal deformities. There is a body of evidence in the literature that in young infants at risk of spastic paresis but with no clinical or musculoskeletal abnormalities as yet, very early treatment is possible with the involvement of parents, with promising results on motor development. The feasibility of parent involvement in very early treatment may require a document practical to use for parents.MethodsWe developed a booklet for parents of children at risk of spastic paresis, to allow very early daily care from birth to the acquisition of walking, supported by data from current literature. Postures and exercises were designed to maintain len[...]

Actualité
Il y a 12 heures
sante-medecine-RFI

La bronchopneumopathie chronique obstructive, ou BPCO, et l’asthme sont les maladies respiratoires chroniques les plus courantes. A elles deux, en 2015, elles ont entraîné 3,6 millions de décès dans le monde. Des chiffres publiés dans la revue s[...]

Presse médicale
Il y a 15 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 16 August 2017
Source:Science & Sports
Author(s): J.-M. Coudreuse, J. Parier


Actualité
Il y a 16 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Refuser le traitement conventionnel quintuple, par exemple, le risque de mourir d’un cancer du sein.