Actualité
Il y a 11 jours
EPU de l'Université Diderot Paris 7 - Gastroentérologie/Pancréatologie/Hépatologie, les 12 et 13 janvier 2018

L’édition 2017 de l’EPU de l'Université DIDEROT Paris 7 - GASTRO-ENTÉROLOGIE - PANCRÉATOLOGIE - HÉPATOLOGIE aura lieu les 12 & 13 janvier 2018.

Programme : cliquez ici

Informations/Inscriptions : www.discov-r-meetings.com

SNFGE
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Actualité
Actualité
Actualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 11 minutes
APF ICM

Vos réponses peuvent aider d'autres personnes.


Présentation

  • Je suis : Une femme
  • Je m'appelle (prénom fictif ou pas) : Hélène
  • Votre âge ? : 46 ans
  • Où habitez-vous actuellement (département ou ville) ?

Paris 13ème !

  • Votre IMC se manifeste comment ?

Mon IMC est une Atteinte Neurologique et des petits problèmes d'éclatements de vaisseaux à la naissance et il y a eu un très gros blocage psychologique et de très gros problèmes psychologiques qui à fait que j'ai marché après deux semaines de psychothérapie et qu'en m'inscrivant dans une école normale, la directrice de l'école à dit que je pourrais y rentrer à une condition c'est que je me débrouille pour marcher toute seule et j'ai été dans un centre pour enfants imc où j'y ai fait deux ans de l'équivalent de maternelle.

  • A l'école primaire ; Quel type d'école ?

École ordinaire.

  • Comment c'est déroulé votre parcours scolaire ?

J'ai fait une année de maternelle à l'école normale mais dans une école pour enfants qui ont des problèmes de santé.

J'ai été deux ans dans un Centre pour enfants imc où j'y ai fait deux ans de l'équivalent de l'école maternelle et toute ma kinésithérapie jusqu'à 19 ans et vu que j'ai marché après deux semaines en ayant été en psychothérapie avec Madame Dolto étant petite, de 4 ans à 7 ans. J'ai réussi à me débloquer pour marcher toute seule.

  • Avez-vous bénéficié d'une aide ?

J'ai repris une canne simple étant petite, à l'age de 13 ans car j'ai eu très peur de traverser la rue à cause des voitures qui roulaient très vite et aussi à cause de ce blocage psychologique qui m'empêchait de marcher alors que ce blocage psychologique a été léger et j'ai failli me retrouver en école spécialisée pour cause de souffrance psychologique et de problèmes psychologiques tout en ayant du mal à communiquer mais au final, je n'ai pas eu besoin donc j'ai fait ma scolarité en école normale jusqu'en 1ére en ne suivant que certains cours.

  • Avez-vous rencontré des problèmes avec l'accessibilité ?

Non mais j'ai eu beaucoup de mal à accepter les contraintes.

Et vu que j'avais des problèmes de rires incontrôlables, des pleurs et des hurlements qui perturbaient les cours, j'ai été dans une école fondée par monsieur Ovide Decroly qui était une école avec des méthodes aménagées et cela m'a mieux ouverte vers l'extérieur et m'a permis de mieux m'exprimer. Je suis allée également dans un cours de rattrapage scolaire où j'ai fait une remise à niveau de 3e en apprenant à taper à la machine et j'ai fait un mois d'école Pigier de secrétariat qui ne m'a pas convenu et j'ai du m'arrêter à cause de ma pathologie IMC.

  • Vos contacts avec les autres :

Très contente d'avoir fait ma scolarité à l'école ordinaire avec des méthodes aménagées et dans un cours de rattrapage scolaire ou les professeurs acceptaient des élèves qui avaient interrompues leurs scolarité après un CAP ou autres et j'ai travaillé avec une ergothérapeutes de formation qui avait fondé une école pour jeunes en difficultés. Mes contacts ont été bons et mauvais dans la mesure où j'ai senti la moquerie des enfants et que je ne me rendais pas compte alors, je souffrais mais les profs ont été bons dans la mesure où j'ai fait un travail sur la psychologie de l'Être humain en montage diapos.

  • Qu'avez-vous envie d'ajouter ?

Je remercie les écoles où je suis allée car je n'ai pas eu besoin de me retrouvée en école spécialisée.

  • Comment c'est déroulé votre parcours dans le secondaire ?

J'ai été dans une école fondée par Monsieur Ovide Decroly et vu que c'était des méthodes aménagées, je m'y suis sentie très bien et j'ai été jusqu'en seconde tout en ayant fait 5 mois de seconde F8 par correspondance qui n'ont pas marché et vu que j'ai du m'arrêter du à ma pathologie IMC pendant un an, j'ai lu sur les livres de 1ere F8 et de Terminale F8 sur lesquels j'ai travaillé.

  • Avez-vous bénéficié d'une aide ?

Une Canne Simple et j'ai travaillé avec une dame ergotérapeute de formation qui avait fondé une école pour jeunes en difficulté du à mes problèmes de compréhension à l'école et j'ai été dans un cours de rattrapage scolaire où les profs acceptait des élèves qui avaient interrompus leurs scolarité en 5e ou autres et j'ai du faire une remise à niveau de classe de 3e en apprenant à taper à la machine et j'ai eu de très bons camarades de classe et de très bons profs malgré des moments très durs à l'école.

  • Avez-vous rencontré des prob[...]
Actualité
Il y a 1 heures
EMA Europe

This document provides guidance to industry on practical aspects of the implementation of the Agency's policy on the publication of clinical data for medicinal products for human use. It covers guidance on the procedural aspects of the submission of clinical reports, the anonymisation of clinical reports and the identification and redaction of commercially conf[...]

Presse médicale
Il y a 3 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 22 September 2017
Source:Médecine et Maladies Infectieuses
Author(s): C. Loïez, C. Duployez, F. Wallet
BackgroundStreptococcus pneumoniae is the main etiology of community-acquired pneumonia (CAP). A quick detection of urinary antigen helps in obtaining a documented result in case of Streptococcus pneumoniae CAP.MethodsWe compared the BinaxNOW®S. pneumoniae test with the new urinary antigen Sofia®S. pneumoniae FIA. We examined 133 urine samples.ResultsOf the 133 included and tested non-concentrated urine samples, BinaxNOW® and Sofia® tests yielded 122 and 113 negative results and 11 and 20 positive results, respectively. The overall agreement between the tests was good.ConclusionThis new test enabled the diagnosis of seven additional cases (7/133=5.2%). The improved detection with Sofia® may be due to the immunofluorescence method used by this new test as compared with the colorimetric method used by BinaxNOW®. Sofia® also offers the advantage of being connected to the laboratory information system (LIS) allowing an automated traceability.

Presse médicale
Il y a 3 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 22 September 2017
Source:Médecine et Maladies Infectieuses
Author(s): A. Valdes, C. Cazanave, F. Dabis, D. Neau, D. Lacoste, V. Gaborieau, S. Farbos, M.S. Dworkin
ObjectiveTo explore knowledge on syphilis, sexual behaviors, and attitudes in men living with HIV in southwestern France.Patients and methodsIn the ANRS CO3 Aquitaine Cohort of people living with HIV (PLHIV), a self-administered questionnaire was proposed to all male PLHIV attending one of the seven participating clinics between September 22 and October 24, 2014. The 15 questions explored patient knowledge about syphilis disease, attitudes, and behaviors during sexual intercourse.ResultsAmong 302 patients surveyed, 101 reported at least one episode of syphilis. A history of syphilis was associated with awareness that syphilis was on the rise in men who have sex with men (MSM) in the Aquitaine region (46% vs. 22%, P0.0001). Knowledge that syphilis could be transmitted by oral sex was low in both patients with (37%) and without (20%) a history of syphilis (P=0.0045). Patients with a history of syphilis more often used recreational drugs (RR 1.6; P=0.0028). Among 160 patients who had sexual intercourse with a man in the past 12 months, 23% reported using condoms for oral intercourse and 80% reported using condoms for anal intercourse. Sixty-two per cent of MSM declared being ready to change their practice if informed about the rise in syphilis.ConclusionsThis survey revealed important information gaps [...]

Presse médicale
Il y a 3 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 22 September 2017
Source:Médecine et Maladies Infectieuses
Author(s): C. Celeste, S. Jolivet, M. Bonneton, C. Brun-Buisson, C. Jansen
ObjectiveGuidelines have been issued in 2010 to prevent the spread of emerging extensively resistant bacteria (eXDR), but their implementation is difficult. We aimed to evaluate healthcare workers’ (HCW) knowledge and their risk perception to identify barriers to the implementation of guidelines.MethodsSemi-structured interviews were conducted at a University Hospital, where case patients are regularly admitted. The interviews focused on HCW's knowledge, risk perception, and challenges met. The evaluation of HCW's knowledge and contagiousness and perception of severity of eXDR carriage were analyzed statistically. Risk perception and opinion about guidelines were analyzed by qualitative description.ResultsOne hundred and twenty-one HCWs were interviewed. The category of HCW, having searched for information on resistant bacteria, and having taken care of case patients were associated with better knowledge. The HCW category, age, type of unit, seniority, and having taken care of case patients were associated with risk perceptions. Qualitative analysis identified 61 themes. HCWs were extremely concerned by the spread of bacteria within the hospital. The main challenges identified were organizational and communication issues.ConclusionHCWs report[...]

Actualité
Il y a 4 heures
UNESCO
22 Septembre 2017

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a demandé aujourd’hui l’ouverture d’une enquête sur la mort du journaliste Shantanu Bhowmick, tué le 20 septembre au cours d'affrontements violents en banlieue d’Agartala, capitale de l’Etat du Tripura, au nord-est du pays.

« Je déplore la mort de Shantanu Bhowmick », a déclaré la Directrice générale. « Je compte sur les autorités pour enquêter sur ce crime et traduire les auteurs en justice. Il est indispensable que les journalistes puissent continuer à nous tenir informés des événements sans craindre pour leur vie ».

Shantanu Bhowmick, reporter pour la chaine de télévision câblée Dinraat, a été attaqué alors qu’il couvrait de violentes confrontations. La police a retrouvé le corps du journaliste après les affrontements et l’a transporté à l’hôpital où sa mort a été constatée.

La Directrice générale publie des communiqués sur le meurtre des professionnels des médias conformément à la résolution 29 adoptée par les Etats membres de l’UNESCO au cours de la Conférence générale de 1997 intitulée « Condamnation de la violence contre les journalistes ». Une liste complète des journalistes assassinés ayant fait l’objet d’une condamnation par l’UNESCO est disponible en ligne.

***

Contact médias : Sylvie Coudray, s.coudray@unesco.org, +33 (0) 1 45 68 42 12

L’UNESCO est l’agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la p[...]