Actualité
Il y a 15 jours
ESPARR 2 : Accompagner un « proche » accidenté grave.

Rapport : ESPARR 2 : Accompagner un « proche » accidenté grave. Une évaluation des dimensions positives et négatives du vécu des accidentés de la route du Rhône et de leur « aidant » familial (proche accompagnant). Janvier 2017.

Martine Hours, Michèle Koleck, Pierrette Charnay, Bouchara Bejaoui, Guillaume Broc, Amandine Coquillat, Jean-Michel Mazaux, Jean- Marc Destaillats, Christian Belio, Vivian Viallon, Barthélémy Tavernier, Aboud Kourieh, Céline Jocteur.

  • Pdf, 144 pages.

Site éditeur : https://hal.archives-ouvertes.fr.


Sites web : http://esparr.inrets.fr/index.htm

www.ifsttar.fr

www.iresp.net.


Résumé : Peu d'étude sur les aidants de blessés graves sont disponibles dans la littérature ; ils concernent essentiellement des proches de traumatisés crâniens. Notre étude avait pour objectif d'étudier les répercussions de l'accompagnement d'un proche séÏrement accidenté de la route sur l'aidant familial principal (quelle que soit la lésion initiale), tant en termes d'impacts négatifs que positifs, et en particulier le retentissement sur la qualité de vie. Un second objectif était de voir si cet impact variait dans le temps. La population d'étude était représentée par les victimes graves d'accident enregistrées dans le registre des victimes d'accidents de la circulation du Rhône entre 2002 et 2012 et leur aidant principal. La qualité de vie de l'accidenté est impacté par son état de santé, le fait de se sentir une charge et son niveau de scolarité. Les aidants familiaux de personnes accidentées ont une prévalence de symptômes dépressifs plus importante que la population adulte française. Cette dépression est très liée à la présence de conflits familiaux, ou au fait que l'accidenté ne travaille pas. En ce qui concerne la qualité de vie de son aidant, la présence d'une symptomatologie dépressive est un facteur prépondérant dans la dégradation de celle-là. Par ailleurs, l'analyse des domaines de la qualité de vie montre que c'est la baisse des capacités participatives de l'accidenté qui affecte la qualité de vie dans le domaine environnemental ; Pour ce qui est du domaine social les incapacités fonctionnelles et adaptatives de l'accidenté dégrade cette qualité de vie. Une bonne cohésion familiale et la satisfaction de l'aidant quant au soutien social reçu est un facteur d'amélioration de sa qualité de vie. Les capacités participatives de l'accidenté impacte sur le temps disp[...]

Moteurline
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Actualité
Il y a 7 jours
Rare 2017.
Moteurline
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 22 minutes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Aux caisses des supermarchés, il devient de plus en plus courant de se passer d'une caissière. Cela peut permettre d'aller plus vite, mais cela ne signe-t-il pas la fin d'une profession ?


Actualité
Il y a 59 minutes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Une étude sur la dangerosité potentielle des baumes à lèvres a été publiée mardi par l'UFC-Que Choisir, qui épingle plusieurs grandes marques.


Actualité
Il y a 1 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Certains tremblent. D’autres semblent hésiter avant chaque geste. Pour la plupart, ils n’ont pas pris rendez-vous.Dans la salle d’attente du Docteur Villafane à l’hôpital Henri Mondor de Créteil,...


Actualité
Il y a 1 heures
CHU de Toulouse

Résumé : Aménagé dans le bâtiment Urgences-Réanimation-Médecines (URM) du site de Purpan, l'Espace ressourcement est né d'une volonté du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse de créer un lieu d'apaisement unissant le design et la santé. Ce projet vient d'être lauréat dans la catégorie « aménagement intérieur » du palmarès Construction Bois Occitanie 2017 dont les trophées ont été remis le 12 septembre 2017, à l'Hôtel de Région à Toulouse par Madame Carole Delga, présidente de Région Occitanie.

Espace ressourcement : un lieu d'apaisement hors du temps [231.8 ko]

Actualité
Il y a 1 heures
SNPI

Le FIPHFP doit baisser son budget de 25% suite aux ponctions de l'Etat !

Le fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), géré par la Caisse des Dépôts, est entièrement financé par les contributions des employeurs publics n'atteignant pas le chiffre de 6% d'agents en situation de handicap dans leurs établissements, leurs administrations, leurs ministères.

Ce fonds sert à favoriser le maintien dans l'emploi, la compensation du handicap, le recrutement et l'emploi des personnes handicapées en adaptant leurs postes de travail et en leur proposant des formations. En 2016, leur taux d'emploi dans la fonction publique a atteint un niveau "historiquement élevé" de 5,32% représentant 232.206 personnes. Pour ce faire, le FIPHFP a investi un montant de 157 millions d'euros mais pour la même période les contributions n'ont représenté que 132 millions d'euros soit, un déficit de 25 millions d'euros dont la CFE-CGC s'inquiète.

Afin de maintenir le fonds pour les trois prochaines années, le budget sera abaissé à 120 millions d'euros, ce ne sera donc plus suffisant.

Cette décision n'a été ni validée par le comité national du FIPHFP, ni par les commissions ou groupes de travail, pire le débat à la Convention d'Objectifs et de Gestion (COG) entre les représentants des différents ministères, les tutelles de l'[...]

Actualité
Il y a 1 heures
SNPI

Le FIPHFP doit baisser son budget de 25% suite aux ponctions de l'Etat !

Le fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), géré par la Caisse des Dépôts, est entièrement financé par les contributions des employeurs publics n'atteignant pas le chiffre de 6% d'agents en situation de handicap dans leurs établissements, leurs administrations, leurs ministères.

Ce fonds sert à favoriser le maintien dans l'emploi, la compensation du handicap, le recrutement et l'emploi des personnes handicapées en adaptant leurs postes de travail et en leur proposant des formations. En 2016, leur taux d'emploi dans la fonction publique a atteint un niveau "historiquement élevé" de 5,32% représentant 232.206 personnes. Pour ce faire, le FIPHFP a investi un montant de 157 millions d'euros mais pour la même période les contributions n'ont représenté que 132 millions d'euros soit, un déficit de 25 millions d'euros dont la CFE-CGC s'inquiète.

Afin de maintenir le fonds pour les trois prochaines années, le budget sera abaissé à 120 millions d'euros, ce ne sera donc plus suffisant.

Cette décision n'a été ni validée par le comité national du FIPHFP, ni par les commissions ou groupes de travail, pire le débat à la Convention d'Objectifs et de Gestion (COG) entre les représentants des différents ministères, les tutelles de l'[...]