Actualité
Il y a 2 mois
Facebook, Twitter et Instagram portent atteinte à la santé mentale des jeunes, selon une étude britannique

Selon cette étude sur les effets des réseaux sociaux, publiée vendredi, Instagram causerait le plus de dommages sur la santé mentale des adolescents.


News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 13 minutes
Moules, coques, palourdes : avant d’en ramasser, partez à la pêche aux infos
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 2 heures
Accusée d'avoir programmé un robot sexuel pour être violé, la société Truecompanion répond à la polémique
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 2 heures
Justin Bieber au chevet d'enfants malades
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 2 heures
Loubna Abidar : L'actrice de Much Loved révèle être atteinte d'une grave maladie
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Actualité
Il y a 2 heures
Qu'est-ce que le ChemSex ?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 2 heures
Nouvelle-Zélande : sept décès imputés au cannabis synthétique
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 2 heures
Un cas sur trois de démence peut être évité en ciblant les facteurs de risque dès l'enfance
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 3 heures
Bien manger est "une question d'éducation", selon le chef étoilé Christian le Squer
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 3 heures
Alimentation : c'est parti pour quatre mois d'états généraux
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 3 heures
Déserts médicaux : les pistes des médecins libéraux
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 3 heures
Une polyhandicapée forcée de voyager sans son siège adapté
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 5 heures
Santé mentale

Selon une dépêche du 19 juillet 2017 (TICsanté), le Dr Christophe Debien du CHRU de Lille, cofondateur de la webtélé Le PsyLab, a appelé les psychiatres à créer d'autres chaînes pour......

Presse médicale
Il y a 9 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 20 July 2017
Source:La Presse Médicale
Author(s): Michel Underner, Jean Perriot, Gérard Peiffer, Nematollah Jaafari
IntroductionL’usage d’héroïne peut être responsable de complications pulmonaires parmi lesquelles figure l’asthme.ObjectifsRevue systématique de la littérature sur les données concernant l’asthme chez les consommateurs d’héroïne.Sources documentairesMedline® sur la période 1980–2017 avec pour mots-clés : « asthma » ou « bronchospasm » et « heroin » ou « opiate » ou « opiates », avec les limites « Title/Abstract » ; les langues retenues étaient l’anglais et le français. Parmi 97 articles, 67 résumés sélectionnés ont donné lieu à une double lecture aboutissant à retenir 23 études.RésultatsLes sept rapports de cas incluaient 21 patients (âge moyen : 28 ans [19 à 46 ans] ; sex-ratio : 2,5 [71,5 % d’hommes]). L’héroïne était inhalée (71,4 %), sniffée (19,0 %) ou injectée par voie intraveineuse (9,5 %). Les substances addictives associées étaient le tabac (81 %), le cannabis (38 %), l’alcool (4,7 %) et la cocaïne (4,7 %). L’évolution était fatale chez 3 sujets (14,3 %). Les autres études incluaient une étude transversale, 3 études cas-témoins et 12 études longitudinales (11 études rétrospectives et une étude prospective). La proportion de consommateurs d’héroïne était plus importante chez les sujets asthmatiques et la prévalence de l’asthme et de l’hyperréactivité bronchique était plus élevée chez les consommateurs d’héroïne. La consommation d’héroïne peut favoriser le développement de l’asthme, avec une relation temporelle entre le début de l’usage d’héroïne et l’apparition de l’asthme chez 28 % à 31 % des sujets. Une association positive entre l’usage d’héroïne inhalée et l’exacerbation de l’asthme a été notée. L’observance du traitement de l’asthme est moins bonne chez les consommateurs d’héroïne. En cas d’exacerbation d’asthme, les consommateurs d’héroïne s’adressent plus souvent aux services d’urgences, sont plus souvent admis en soins intensifs et plus souvent intubés avec un recours plus fréquent à une ventilation invasive. Les décès par asthme provoqués par l’héroïne surviennent principalement après une injection intraveineuse (notamment en cas de surdose), mais aussi après une utilisation d’héroïne par voie nasale (sniff) ou pulmonaire.ConclusionLa consommation d’héroïne peut favoriser le développement d’un asthme et provoquer des exacerbations aiguës d’asthme (pouvant nécessiter une intubation et une ventilation invasive), voire des décès par asthme. Une consommation d’héroïne doit être recherchée devant une exacerbation d’asthme survenant chez des sujets jeunes et les praticiens doivent aider les usagers d’héroïne à arrêter leur consommation.IntroductionHeroin use can be responsible for many respiratory complications including asthma.ObjectivesSystematic literature review of data on asthma in heroin users.Documentary sourcesMedline®, on the period 1980-2017 with the following keywords: keywords: “asthma” or “bronchospasm” and “heroin” or “opiate” or “opiates”, limits “title/abstract”; the selected languages were English or French. Among 97 articles, 67 abstracts have given use to a dual reading to select 23 studies.ResultsThe seven case reports included 21 patients (mean age: 28 years [19–46 years]; sex-ratio: 2.5 [males: 71.5%]). Heroin was inhaled (71.4%), sniffed (19%) or injected by intravenous route (9.5%). Associated addictive substances were tobacco (81%), cannabis (38%), alcohol (4.7%) and cocaine (4.7%). Outcome was fatal in 3 subjects (14.3%). Other studies included one cross-sectional study, 3 case-control studies and 12 longitudinal studies (11 retrospective studies and one prospective study). The proportion of heroin users was higher in asthmatic subjects and the prevalence of asthma and bronchial hyperreactivity was higher in heroin users. Heroin use can be responsible for asthma onset, with a temporal relationship between the onset of heroin use and asthma onset in 28 to 31% of subjects. A positive associa[...]

Actualité
Il y a 12 heures
sante-medecine-RFI

Au Cameroun, où plus de 600 000 personnes vivent avec le VIH, certaines populations sont particulièrement à risque. C’est le cas des femmes enceintes, chez qui le taux de prévalence atteint 7,6%, posant de manière aigüe la question de la transmission mère-enfant. La maladie est par ailleurs de plus en plus répandue chez les jeunes, alors que les acteurs de terrain s’alarment d’une méconnaissance des adolescents en matière de prévention. Pour permettre aux nouvelles génér[...]

Actualité
Il y a 20 heures
GISTI

Tous les jours en France, des centaines d'enfants, de jeunes étrangers sont laissés à l'abandon, exclus de la protection qui leur est due, une charge qui incombe aux départements. Ceux-ci se partagent avec la police, les parquets et les tribunaux le soin de faire le « tri » entre les jeunes qui seront reconnus mineurs et les autres, déclarés majeurs après un entretien suspicieux, un document jugé douteux ou les conclusions aléatoires d'[...]

Actualité
Il y a 21 heures
ASCODOCPSY

Les documentalistes des établissements adhérents à Ascodocpsy repèrent pour vous chaque mois les articles de revues et rapports et études en ligne. Vous choisissez le(s) thème(s) qui vous intéresse(nt).​
Découvrez la sélection du mois de juillet 2017.

SantéPsy est une base de données francophones spécialisée en psychiatrie et santé mentale qui compte environ 174 000 notices.

Pour recevoir notre veille mensuelle, abonnez-vous ici. Lire la suite

Cet article Vu dans la base SantéPsy – Juillet 2017 est apparu en premier sur Ascodocpsy.

Actualité
Il y a 23 heures
Réseau Santé Qualité

Pourquoi une convention ?

La loi santé prévoit que les centres hospitaliers universitaires (CHU) signent une convention d'association avec les établissements supports des groupements hospitaliers de territoire (GHT). Mardi, une convention a été signée à Dunkerque entre le CHU de Lille, les facultés de santé de Lille et le groupement hospitalier de territoire (GHT) du Dunkerquois et de l'Audomarois, qui fédère déjà les centres hospitaliers de Dunkerque, de Saint-Omer, d'Aire-sur-la-Lys et l'hôpital maritime de Zuydcoote. Ensemble, ils regroupent 3 800 agents, 380 médecins avec un budget global de 330 millions d'euros. Ce GHT a déjà un projet médical partagé qui va être complété avec cette nouvelle convention, au bénéfice des patients.

Les objectifs

L'enjeu de la convention est « d'assurer la continuité de la prise en charge des patients », pour les pathologies complexes qui nécessitent un recours à Lille, par exemple en chirurgie cardiaque. L'objectif est aussi de leur garantir un accès aux essais cliniques et aux innovations. Des filières prioritaires ont été retenues pour approfondir les coopérations déjà existantes : neurologie, cardiologie, pneumologie, digestif, gériatrie. « Le principe, c'est la gradation des soins, précise le Dr Jean-Charles Aisenfarb, co-président du collège médicale du GHT. Si une p[...]