Actualité
Il y a 9 jours
Handicap : une priorité du quinquennat !

Handicap : une priorité du quinquennat ! (www.gouvernement.fr)

Handiplace
Articles liés par le même flux
Actualité
Septième rencontre-thématique
Il y a 2 heures
GPF

La septième rencontre-thématique se tiendra le :

Mercredi 20 septembre 2017 de 14 h à 17 h
à l’Espace-Ethique de l’AP-HP

Devenir adulte
(passage de l’adolescence à l’âge adulte
pour la personne polyhandicapée)

Informations et inscriptions : gpf.secretariat@free.fr

Actualité
Il y a 4 heures
ICM

Dans la sclérose en plaques, la mort des neurones est précédée par une perturbation des apports en énergie. Identifier précisément cette phase et rétablir le déficit énergétique avant la perte des neurones représente une piste thérapeutique forte. Benedetta Bodini de l’équipe de Bruno Stankoff et Francesca Branzoli du CENIR ont récemment réussi, grâce à des techniques d’imagerie moléculaire de pointe, à visualiser précisément certaines perturbations de l’apport en énergie au niveau des neurones chez des patients atteints de sclérose en plaques.

La sclérose en plaques est une maladie du système nerveux central qui se caractérise par une progressive destruction de la gaine de myéline qui entoure les axones des neurones. Cette enveloppe joue un rôle crucial dans la conduction de l’influx nerveux ainsi que dans la protection et le bon fonctionnement des axones.

Que se passe-t-il entre le moment où la myéline disparaît et la dégénérescence du neurone ? C’est sur cette fenêtre très précise que se sont penchés les chercheurs de l’ICM. Cette phase est caractérisée par un déficit énergétique. En effet, la perte de la myéline rend plus difficile la transmission de l’influx nerveux et les neurones ont donc besoin de plus d’énergie pour fonctionner correctement. Ce déséquilibre de l’apport d’énergie va à terme entraîner la dégénérescence des neurones.

Afin de comprendre ce qui se passe au sein du neurone, les chercheurs ont utilisé une technique nommée spectroscopie de diffusion, implémentée par Francesca Branzoli à l’ICM, qui permet entre autre de mesurer la diffusion de deux petites molécules impliquée dans l’apport d’énergie au neurone : le couple créatine/phospho-créatine.

Leurs résultats montrent chez les patients une diminution de la diffusion de ces molécules, alors [...]

Actualité
Il y a 6 heures
APF ICM

À écouter : L'Assistance sexuelle si non c'est la condamnation des personnes handicapées à l'abstinence et à la sexualité imaginaire. Article mis en ligne le 17 avril 2017.

On va essayer de comprendre les difficultés et les verrouillages de la situation avec Julia Tabath la présidente de l'Association CH(s)OSE invitée de l'émission Handimédias. avec André DJI-Radio Fréquence Paris Plurielle.

Pour écouter l'émission : www.handicapepasbete.com.

Source : www.rfpp.net.

Actualité
Il y a 6 heures
APF ICM

« Étudiant handicapé, j'ai passé une année Erasmus en Irlande. »

Voir l'article de Faire Face, du 24 avril 2017 :

    • Victor Fourcin, 25 ans, atteint d'infirmité motrice cérébrale, a vécu un année Erasmus à Dublin dans le cadre de son cursus en sciences politiques. Aujourd'hui titulaire d'un double master, il évoque les obstacles rencontrés mais aussi les bénéfices d'une expérience à l'étranger. (...).

-www.faire-face.fr/2017/04/24/erasmus-handicap-irlande.

Actualité
En 2016, 47 839 personnes avec un handicap psychique ou cérébrolésées ont fréquenté les groupes d’entraide mutuelle
Il y a 6 heures
CNSA

Depuis 2011, la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie alloue des crédits aux ARS pour financer les GEM. Chaque année, les ARS recueillent les bilans annuels d’activité des GEM pour les transmettre à la CNSA. En 2016, le format du bilan d’activité a été rénové suite à l’entrée en vigueur du nouveau cahier des charges des GEM, publié le 18 mars 2016.
Ce cahier des charges comporte des évolutions significatives en plaçant notamment l’association d’adhérents du GEM au centre du dispositif, en réaffirmant l’accès « libre » aux GEM ou en établissant clairement la distinction nécessaire entre parrain et gestionnaire.

Le financement des GEM

Selon le dernier bilan des GEM réalisé par la CNSA, la Caisse a alloué 30 millions d’euros aux ARS en 2016, destinés à financer 394 GEM, nombre stable par rapport à 2015. En complément, les ARS ont choisi de financer 36 GEM supplémentaires, soit avec des crédits issus de l’enveloppe allouée par la CNSA, soit avec d’autres crédits disponibles. Ceci porte donc à 430 le nombre total de GEM sur le territoire, alors qu’on en comptait 413 en 2015.

Le fonctionnement des GEM en 2016

En 2016, l’ensemble des départements compte au moins un GEM ; cependant, les distances d’accès à un GEM restent supérieures à 35 kilomètres dans quelques territoires. C’est pour cette raison que de nouveaux GEM seront créés dès 2017 (voir plus bas).

Comme les années précédentes, les GEM accueillent majoritairement des personnes présentant des troubles psychiques (8 GEM sur 10). 7,8 % des GEM accueillent un public mixte, composé de personnes avec un handicap psychique et de personnes cérébrolésées. Dans les GEM pour personnes cérébrolésées, le nombre de personnes accueillies continue d’augmenter.

Le nombre moyen d’adhésions est de 47 par GEM en 2016, chiffre stable par rapport à 2015.

Statut des GEM et conventionnement

Selon le cahier des charges, la constitution d’une association d’usagers est la condition fondamentale pour le conventionnement du GEM. Il est donc logique de constater que plus de 92,6 % des GEM sont constitués en association d’usagers, soit une augmentation de 2 points par rapport à 2015.

Le cahier des charges prévoit également que, pour être conventionné et financé, le GEM doit avoir le soutien d’un parrain et conclure une convention de parrainage. 91,8 % des GEM ont signé une conven[...]

Actualité
Il y a 8 heures
APF ICM

À écouter : L'Assistance sexuelle si non c'est la condamnation des personnes handicapées à l'abstinence et à la sexualité imaginaire. Article mis en ligne le 17 avril 2017.

On va essayer de comprendre les difficultés et les verrouillages de la situation avec Julia Tabath la présidente de l'Association CH(s)OSE invitée de l'émission Handimédias. avec André DJI-Radio Fréquence Paris Plurielle.

Pour écouter l'émission : www.handicapepasbete.com.

Source : www.rfpp.net.