Actualité
Il y a 3 mois
Hausse des salaires des éducateurs spécialisés dans le handicap

Les éducateurs spécialisés dans le handicap remportent la palme de la plus forte hausse de salaire en 2016, + 3,8 % par rapport à 2015 selon le dernier baromètre Appel médical des métiers de la santé...

Santé mentale
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 1 heures
Travailler Mieux

Parmi les 247 amendements examinés, 37 ont été adoptés dont 6 du groupe Les Républicains, 5 du groupe Union Centriste, 6 du groupe Socialistes et Républicains, 1 du groupe communiste et citoyen et 19 du Gouvernement.
Le projet de loi, adopté la semaine dernière par la Commission des affaires sociales du Sénat, a ainsi fait l'objet de plusieurs ajustements constructifs en séance : il préserve ainsi la possibilité pour le Gouvernement d'introduire dans les ordonnances des dispositions issues de la concertation avec les partenaires sociaux, notamment s'agissant de l'amélioration de l'indemnité légale de licenciement.
Le Sénat a également adopté plusieurs amendements permettant une meilleure prise en compte des personnes en situation de handicap.

Néanmoins, des points de convergence entre l'Assemblée Nationale et le Sénat doivent être trouvés par le législateur en vue de parvenir à un accord en commission mixte paritaire.
Cette commi[...]

Actualité
Il y a 3 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Pendant près de 20 ans, Mario Vigentini a travaillé auprès de jeunes handicapés. Confronté à leurs problèmes quotidiens, cet Italien a eu l'idée de créer un fauteuil roulant complètement innovant afin d'améliorer leur vie et changer le regard porté sur eux.


Presse médicale
Il y a 8 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 27 July 2017
Source:Revue de Pneumologie Clinique
Author(s): S. Rabiou, I. Issoufou, F.Z. Ammor, H. Harmouchi, L. Belliraj, M. Lakranbi, M. Serraj, Y. Ouadnouni, M. Smahi
IntroductionLa dilatation des bronches (DDB) est une maladie potentiellement grave et handicapante. Le traitement chirurgical reste une alternative intéressante, qui devra être proposée précocement aux patients en cas de complication ou d’altération de la qualité de vie, malgré un traitement médical optimal. À travers cette étude rétrospective et une revue de la littérature, nous rapportons les résultats chirurgicaux des DDB.Patients et méthodeNous avons mené une étude monocentrique, rétrospective et descriptive, dans le service de chirurgie thoracique de CHU Hassan II de Fès, concernant 64 patients opérés pour DDB pendant la période allant de janvier 2009 à décembre 2016.RésultatsIl s’agissait de 30 hommes et 34 femmes ayant un âge moyen de 32 ans. Vingt six pour cent (26 % avaient un antécédent d’infection pulmonaire à répétition, et 17 % auraient été traités pour tuberculose et déclarés guéris). La toux productive (93 %), les bronchorrhées chroniques à prédominance matinale (92 %) et l’hémoptysie à répétition (62,5 %) étaient les principaux symptômes. Sur le plan scanographique, la DDB était unilatérale localisée dans 49 cas. Le poumon droit était concerné dans 27 cas et la localisation était bilatérale chez 15 patients. Il y avait 38 DDB kystiques, 16 cylindriques et 10 étaient mixtes à prédominance cylindriques. La fibroscopie bronchique réalisée dans 34 cas, montrait une tumeur carcinoïde dans 1 cas, une broncholithiase dans 1 cas et un corps étrangers intrabronchique dans 1 cas. La voie d’abord était une thoracotomie postérolatérale conservatrice dans tous les cas. Les gestes réalisés étaient une lobectomie chez 53 % des patients. Le taux de morbidité était de 32,80 % et dominé par des complications septiques. Après un délai moyen de suivi de 20,52 mois, nous avons noté 2 cas de récidive d’une hémoptysie minime et 1 cas d’une reprise des bronchorrhées. Pour tous les autres patients, l’évolution était favorable et aucun cas de décès n’a été noté à ce jour.ConclusionLa chirurgie des DDB nécessite une parfaite collaboration entre le pneumologue, le chirurgien thoracique, le réanimateur-anesthésiste, le biologiste sans oublier le kinésithérapeute pour une prise en charge optimale des patients.IntroductionBronchiectasis is a serious and disabling disease. Surgical treatment is an interesting alternative to be proposed early to patients in case of complications or deterioration of quality of life, despite an optimal medical treatment. Through this retrospective study and literature review, we analyze surgical results for bronchiectasis.Patients and methodWe conducted a monocentric, retrospective, descriptive and analytical study in the Department of thoracic surgery of CHU Hassan II Fès, about 64 patients operated for bronchiectasis during the period from January 2009 to December 2016.ResultsThere were 30 men and 34 women with an average age of 32years. Twenty six percent (26 %) had a history of recurrent lung infection, and 17.18 % would have been treated for pulmonary tuberculosis and declared cured. Productive cough (93 %), morning chronic bronchorrhea (92 %) and repeatedly hemoptysis (62.5 %) were the main symptoms. On CT scanning, the bronchiectasis was unilateral and localized in 49 cases. The right lung was involved in 27 cases and t[...]

Actualité
Il y a 8 heures
APF ICM

Agenda : Journées d'études polyhandicap paralysie cérébrale. (16-17 novembre 2017).

Mission Handicap-DOMU de l'AP-HP et Espace Événementiel.

Thème : Santé physique psychique sociale en 2017 : préventions et soins essentiels pour le bien-être de la personne tout au long de sa vie.

- inscription, pdf, 1 page.

Jeudi 16 - vendredi 17 novembre. HEGP - Paris.

Site de l'organisateur : www.espace-evenementiel.com.


Voir aussi :

Service Handicap Direction de l'Organisation Médicale et des relations avec les Universités

3, avenue Victoria -75184 Paris cedex 04.

www.aphp.fr/professionnel-de-sante/cooperations-bonnes-pratiques/outils-professionnels/informations-handicap-Q.

Actualité
Il y a 8 heures
APF ICM

À écouter : L'Assistance sexuelle si non c'est la condamnation des personnes handicapées à l'abstinence et à la sexualité imaginaire. Article mis en ligne le 17 avril 2017.

On va essayer de comprendre les difficultés et les verrouillages de la situation avec Julia Tabath la présidente de l'Association CH(s)OSE invitée de l'émission Handimédias. avec André DJI-Radio Fréquence Paris Plurielle.

Pour écouter l'émission : www.handicapepasbete.com.

Source : www.rfpp.net.

Actualité
Il y a 20 heures
Chronicite

Les aidants sont ces femmes et ces hommes qui consacrent une partie de leur vie à accompagner un proche malade. Aidant, Jean-Pierre Evrard ne se définit pas selon ce terme. Cependant la maladie de son épouse a finalement amené cet ingénieur de carrière formé à l’Ecole Centrale de Lille et à l’ESSEC à consacrer une partie de sa retraite au tremblement essentiel. Il fait partie aujourd’hui du Conseil d’Administration de l’association Aptes basée à Lyon qui assure un accès à l’information sur cette maladie, aide les personnes concernées dans leur parcours de santé, et mobilise pour la recherche. Il la représente au sein du Conseil d’administration de notre coalition.

L’association Aptes

Aptes (Association des Personnes concernées par le Tremblement ESsentiel) est une association de personnes malades et en situation de handicap touchées par le tremblement essentiel, maladie neurologique et génétique qui s’aggrave avec le temps. Elle a été créée en 2004 pour répondre à un besoin d’information, d’écoute et d’accompagnement. En effet, elle permet aux personnes malades de se rencontrer, d’être informées et aidées. Elle a aussi un objectif de sensibilisation des professionnels de santé et du grand public à cette maladie bien souvent mal connue et a aujourd’hui déjà organisé deux colloques scientifiques d’envergure avec des neurologues, des professionnels de la santé et des personnes malades. Aptes se développe et finance une grande partie des projets sur le tremblement essentiel en France grâce aux dons de ses 2000 adhérents et de ses partenaires.

Délégué departemental de l’essonne

Jean-Pierre découvre l’association en assistant au premier colloque scientifique de cette dernière à Paris. Il y constate alors « le sérieux des bénévoles et des activités de recherche». C’est à ce moment là que son épouse adhère pour qu’ils puissent suivre l’évolution des projets sans, toutefois, au départ, y participer activement. Le deuxième colloque auquel Jean-Pierre assiste en 2015 sera le véritable déclencheur. « Toujours plus convaincu de l’utilité de Aptes et disposant d’un peu de temps libre », il propose son aide et se voit confier le poste de délégué départemental [...]