Actualité
Hépatites virales : un fléau mondial en expansion
Il y a 3 mois
Hépatites virales : un fléau mondial en expansion

L’OMS constate une hausse de la mortalité due aux virus B et C et les lacunes du dépistage et du traitement.

Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Violences obstétricales : des gynécologues contestent les chiffres de Marlène Schiappa
Actualité
Il y a 18 heures
Sida : la contamination des migrants a lieu aussi en France
Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Actualité
VIH : viser la rémission plutôt que l’éradication
Il y a 18 heures
VIH : viser la rémission plutôt que l’éradication
Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Actualité
Les vaccins contiennent-ils « du porc, du chien et du fœtus humain » ?
Il y a 18 heures
Les vaccins contiennent-ils « du porc, du chien et du fœtus humain » ?
Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Actualité
Ouverture à Paris de la conférence internationale de recherche sur le sida
Actualité
Codéine sur ordonnance : dans les pharmacies, un certain « flottement »
Actualité
Codéine : les usagers pris de court par l’arrêté ministériel
Il y a 3 jours
Codéine : les usagers pris de court par l’arrêté ministériel
Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Actualité
Le vaccin contre le papillomavirus va-t-il aussi devenir obligatoire ?
Il y a 3 jours
Le vaccin contre le papillomavirus va-t-il aussi devenir obligatoire ?
Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Actualité
Il y a 3 jours
La France pourrait connaître des pics de chaleur à 50°C à la fin du siècle
Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Actualité
Est-il vraiment dangereux de briser un flacon de vaccin ?
Il y a 4 jours
Est-il vraiment dangereux de briser un flacon de vaccin ?
Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 5 minutes
ICM

Des chercheurs et médecins de l’ICM, de l’UPMC et de l’AP-HP ont récemment montré l’efficacité d’une technique de pointe de séquençage de l’ADN pour analyser les tumeurs cérébrales. Cette technique, très rapide puisqu’elle permet d’obtenir des résultats en une journée seulement, constitue une avancée importante vers une médecine de précision pour les patients atteints de tumeurs cérébrales.

Aujourd’hui en France, près de 5000 nouvelles personnes porteuses d’une tumeur primitive maligne du cerveau sont diagnostiquées chaque année. Comprendre comment se développent les tumeurs, comment mieux prévoir leur agressivité et développer de nouvelles stratégies thérapeutiques pour les cibler spécifiquement, représentent des enjeux majeurs dans la prise en charge des tumeurs cérébrales.

Dans cette optique, la classification moléculaire des cancers, c’est-à-dire l’analyse des variations génétique et épigénétique dans les tumeurs, est devenue routinière et représente un outil précieux pour le diagnostic, le pronostic et les choix thérapeutiques. En effet de nombreux gènes peuvent être à l’origine du développement d’une tumeur. À l’heure actuelle, elle requiert l’utilisation de nombreux outils et un temps assez long pouvant se compter en semaines, ralentissant donc parfois le diagnostic et difficile à intégrer dans une pratique quotidienne.

Pour résoudre cette difficulté, les chercheurs se sont penchés sur un dispositif de taille réduite utilisant une technique de séquençage particulière, le séquençage par nanopores. Cette méthode qui permet de séquencer l’ADN, c’est-à-dire le lire et le déchiffrer, présente de nombreux avantages. Elle peut être utilisée avec de très petites quantités d’ADN, elle est très rapide, peu coûteuse et ne nécessite que peu de manipulations. Des outils d’analyse de taille réduite intégrant cette technique ont pu être développés pour permettre son utilisation sur le terrain ou du moins sans plateau technique important.

Leurs résultats montrent le diagnostic moléculair[...]

Actualité
Il y a 55 minutes
CEPED

Vient de paraître le nouveau numéro (n° 168, avril-juin 2017) de la revue Migrations Société, éditée par le CIEMI (sommaire ci-dessous) :

Éditorial

Présidence Macron et immigration : la continuité en marche ?

Josselin Dravigny

Dossier thématique : Les émotions des migrants. Une approche sociologique (coordonné par Cécile Vermot)

Introduction : la migration comme expérience émotionnelle

VERMOT Cécile

Peur, honte, humiliation ? Les émotions complexes des demandeurs d'asile et des réfugiés en Europe

Jane Freedman

Gestion des émotions de migrantes transidentitaires sud-américaines en France

José Reyes et Nassira Hedjerassi

Honte, fierté, humiliation : contrepoints émotionnels des domestiques dominicaines à Madrid

Marina Ariza

Migration et émotions genrées. Les Argentins à Miami et à Barcelone
VERMOT Cécile

Affects et subjectivation politique. Migrations féminines indonésiennes et épreuves de désajustement entre Java, K[...]

Actualité
Il y a 1 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Alexandra CALMY, Responsable de l''unité VIH/SIDA aux Hôpitaux de Genève nous parle de la Conférence sur le SIDA


Actualité
Il y a 5 heures
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusages [...]

Actualité
Il y a 5 heures
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusages [...]

Actualité
Il y a 8 heures
sante-medecine-RFI

Emission en direct de la 9ème conférence internationale sur le VIH Sida (IAS 2017) qui se déroule du 23 au 26 juillet au Palais des Congrès de Paris. Dépistage, usage du préservatif, circoncision, traitements préventifs…. Quelles sont les avancé[...]