Actualité
Hépatites virales : un fléau mondial en expansion
Il y a 5 mois
Hépatites virales : un fléau mondial en expansion

L’OMS constate une hausse de la mortalité due aux virus B et C et les lacunes du dépistage et du traitement.

Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Maladie d’Alzheimer : ne pas consulter est « une perte de chances »
Il y a 7 heures
Maladie d’Alzheimer : ne pas consulter est « une perte de chances »
Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Actualité
Le paquet de tabac à 10 euros sera atteint en 2020, après six hausses de prix
Il y a 1 jours
Le paquet de tabac à 10 euros sera atteint en 2020, après six hausses de prix
Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Actualité
Cinq choses à savoir sur la maladie d’Alzheimer
Il y a 1 jours
Cinq choses à savoir sur la maladie d’Alzheimer
Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Actualité
Accès aux soins : la gabegie des aides publiques
Il y a 1 jours
Accès aux soins : la gabegie des aides publiques
Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Actualité
Le minimum vieillesse sera revalorisé « dès avril 2018 »
Il y a 1 jours
Le minimum vieillesse sera revalorisé « dès avril 2018 »
Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Actualité
Il y a 1 jours
La thyroïde, un organe vital
Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.
Actualité
L’acteur Benoît Magimel condamné à une peine de prison avec sursis pour usage de stupéfiants
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 1 heures
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusages et des nombreuses alternativ[...]

Actualité
Il y a 1 heures
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusages et des nombreuses alternativ[...]

Presse médicale
Il y a 4 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 21 September 2017
Source:NPG Neurologie - Psychiatrie - Gériatrie
Author(s): S. Zumbach, V. Salamin, A.-I. Gasser
Avec l’évolution démographique, la prévalence des troubles psychiatriques est élevée dans les institutions. Ceci concerne tant les troubles psychocomportementaux dans les démences que les problèmes psychiatriques hors du champ de la démence. De plus, le personnel soignant est souvent démuni pour y faire face, ce qui peut dès lors engendrer une qualité de vie diminuée chez les résidents, voire des prises en charge peu adéquates. Ainsi, une activité de consultation-liaison auprès de ces structures s’avère, à priori, un outil précieux et essentiel. Cet article montre l’étendue de ces prestations, le degré de satisfaction des soignants et des familles, ainsi que l’impact financier d’un tel service.With the present demographic evolution, the prevalence of psychiatric disorders is high in nursing homes hosting dependent elderly people. This concerns both the psycho-behavioral symptoms of dementia and psychiatric disorders outside the field of dementia. F[...]

Actualité
Il y a 4 heures
Quotidien du médecin
Symposium présidentiel I – Essai FLAURA – Osimertinib versus traitement standard de 1re ligne (EGFR-TKI) chez des patients présentant un cancer bronchique non à petites cellules à un stade avancé avec mutation EGFR. Suresh...
Actualité
Il y a 4 heures
Quotidien du médecin
Poster discussion. Efficacité de l’olaparib en traitement de maintenance chez des patientes présentant une rechute d’un cancer de l’ovaire sensible au platine en fonction du nombre de lignes de chimiothérapies antérieures. Richard Penson (Bos...
Actualité
Il y a 4 heures
Quotidien du médecin
Symposium présidentiel II – MONARCH 3 : abémaciclib en traitement initial de patientes présentant un cancer du sein avancé HR+/HER2-. Angelo Di Leo (Prato, Italie). Abstract 2360.