Actualité
Il y a 5 mois
Inscription automatique : la guerre contre l’Ordre infirmier n’a pas cessé c’est sûr !

Paris, le jeudi 20 avril 2017 – Le Conseil d’Etat a récemment considéré que le gouvernement devait prendre sous trois mois un décret prévoyant l’inscription automatique des infirmiers à leur Ordre professionnel, relançant ainsi la guerre syndicale qui a connu des batailles sporadiques depuis près de 10 ans.
Réunie il y a deux jours, une large intersyndical[...]

JIM
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 16 minutes
APF ICM

Je m'appelle Thibault, j'ai 28 ans et je vis en fauteuil roulant car je suis infirme moteur cérébral à 80% et atteint d'un handicap orphelin suite à un accident lors de ma naissance. Je vis chez mes parents mais dans la journée, je travaille dans un ESAT sur poste informatique à Strasbourg.

J'ai plusieurs passions : j'aime la vie, je tire à l'arc et je suis cavalier de l'équipe de France de para-dressage. Je suis 10 fois champion de France et vice-champion 2014 de dressage et je monte des chevaux de haut niveau ( ceux de la Garde Républicaine et ceux du Cadre Noir). J'ai été le sujet de deux documentaires qui racontent mon aventure avec les chevaux : "ma plus belle histoire" (2010) et "le défi de Thibault" (2012). Source : http://thibaultstoc.wixsite.com/thibault-stoclin.

Page face book : Stoclin Thibault cavalier de l'équipe de France de para-dressage


2 extraits :

https://www.youtube.com/watch ?v=Ism1m-sk1eo

Le défi de Thibault - Equidia Life


EXTRAIT - Ma plus belle histoire - Equidia Life https://youtu.be/FWFZeUv7oXU


Actualité :

​- 18 au 30 août : Championnat d'Europe à Göteborg (Suède) ​
- 9 au 13 novembre : Championnat de[...]

Actualité
Il y a 32 minutes
APF ICM

La survie des prématurés s'améliore mais des progrès restent à faire. Par Eric Favereau, Libération, 30 août 2017.

      • Extrait : « Un des premiers constats est l'amélioration de la survie de ces enfants, notamment des grands prématurés, nés autour du sixième et septième mois de la grossesse », a pu expliquer Pierre-Yves Ancel, médecin épidémiologiste de l'Inserm, qui a coordonné l'étude. La survie d'un enfant né autour du sixième mois est ainsi passée de 80% il y a 20 ans à plus de 90% aujourd'hui. « Le deuxième constat concerne le développement et le devenir de ces enfants à l'âge de 2 ans. On observe qu'ils sont moins de 10% à développer un handicap moteur, type infirmité motrice cérébrale. Ces handicaps moteurs ont été réduits de moitié en vingt ans. La survie s'est améliorée mais la survie sans séquelle grave aussi. »

- Étude publiée (anglais) : Neurodevelopmental outcome at 2 years for preterm children born at 22 to 34 weeks' gestation in France in 2011 : EPIPAGE-2 cohort study BMJ 2017 ; 358 doi : https://doi.org/10.1136/bmj.j3448 (Published 16 August 2017) Cite this as : BMJ 2017 ;358:j3448.


Ressources :

  • Un article de février 2015 : Des progrès encourageants dans la prise en charge des prématurés www.faire-face.fr
Actualité
Il y a 59 minutes
Quotidien du médecin

Pour plus d’un Français sur deux, la qualité de l’air s’est dégradée ces dernières années, 42 % affirmant avoir ressenti récemment des effets négatifs sur leur santé, révèle une enquête OpinionWay pour Generali dévoilée ce mercredi à l’occasi...

Presse médicale
Il y a 1 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 19 September 2017
Source:Revue des Maladies Respiratoires
Author(s): E. Bertreau, S. Grard, T. Baudry, N. Freymond
IntroductionLa leucocidine de Panton-Valentine, sécrétée par certaines souches de Staphylococcus, est une toxine associée à la survenue de pneumopathies nécrosantes sévères, responsables d’une forte mortalité.ObservationUne patiente de 70 ans a consulté pour une dyspnée d’apparition subaiguë, peu fébrile, associée à des hémoptysies, au retour d’un voyage à Dubaï et en Nouvelle-Zélande. L’imagerie retrouvait un aspect de pneumopathie nécrosante bilatérale, permettant d’évoquer le diagnostic de pneumopathie à Staphylococcus aureus sécréteur de la toxine de Panton-Valentine, confirmé par les prélèvements microbiologiques. L’introduction rapide d’une antibiothérapie comprenant une molécule à action anti-toxinique a permis une évolution rapidement favorable, sans que la patiente n’ait besoin de support ventilatoire.ConclusionLa pneumopathie nécrosante à S. aureus sécréteur de la leucocidine de Panton-Valentine survient généralement chez les sujets jeunes sans comorbidités. Le tableau, d’installation brutale, associe hypoxémie, fièvre élevée, hémoptysie et leucopénie. Le diagnostic doit toutefois être évoqué devant un tableau de pneumopathie nécrosante plus atypique, comme dans le cas décrit ici. Une antibiothérapie incluant une molécule anti-toxinique comme le linézolide ou la clindamycine doit être introduite rapidement.IntroductionSome strains of Staphylococcus aureus produce a toxin known as Panton-Valentine leukocidin. These strains notably cause a necrotizing pneumonia which is associated with a high mortality.ObservationA 70-year-old woman presented with sub-acute onset dyspnea, low-grade fever, and hemoptysis after a trip to Dubai and New Zealand. Computed tomography showed bilateral necrotizing pneumonia, suggesting the diagnosis of pneumonia caused by S. aureus producing Panton-Valentine toxin. It was confirmed by microbiological investigation. The rapid initiation of adequate antimicrobial therapy including an effective antitoxin was essential for successful treatment, without the need for ventilatory support.ConclusionNecrotizing pneumonia caused by S. aureus producing Panton-Valentine leukocidin usually occurs in young subjects without comorbidities. Typic[...]

Actualité
Il y a 1 heures
ASCODOCPSY

Le docteur Déborah Ducasse est psychiatre au CHU de Montpellier, dans l’équipe du Professeur Philippe Courtet. Elle a développé avec sa collègue Véronique Brand-Arpon, infirmière-psychothérapeute, le premier programme de psychoéducation -Pepsui- pour les personnes suicidantes dans le cadre d’un PHRC national. Lire la suite

Cet article Entretien : La psychoéducation peut-elle diminuer le risque de rechute suicidaire ? – Pour en savoir plus – Actualités – Psycom est apparu en premier sur Ascodocpsy.

Actualité
Il y a 1 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 20 September 2017
Source:Progrès en Urologie
Author(s): R. Renard-Penna, R. Sanchez-Salas, E. Barret, J.M. Cosset, S. de Vergie, J. Sapetti, A. Ingels, A. Gangi, H. Lang, X. Cathelineau
ObjectifÉtablir un état des lieux des modalités d’évaluation et des résultats actuels des traitements ablatifs in situ dans le cancer de la prostate localisé.Matériels et méthodesUne recherche bibliographique à partir de Medline (http://www.ncbi.nlm.nih.gov) et Embase (http://www.embase.com) a été réalisée et les articles ont été sélectionnés sur leur méthodologie, leur langue de publication (anglais/français) et leur pertinence. Après sélection, 102 articles ont été analysés.RésultatsL’interprétation des résultats des traitements ablatifs est souvent difficile au regard de l’hétérogénéité des indications, des techniques et des modalités d’évaluation. Cependant, les séries les plus récentes et les plus homogènes rapportent des résultats encourageants, tant sur le plan carcinologique que fonctionnel. Sur le plan carcinologique, les biopsies post-thérapie ablative, qui représentent le critère essentiel, sont indemnes de cellules tumorales en zone traitée dans 75 à 95 % des cas. Parallèlement, le statut fonctionnel urinaire et sexuel préopératoire est préservé (ou retrouvé précocement) en postopératoire dans plus de 90 % des cas. Les différentes études mettent en évidence des résultats qui dépendent également du type d’énergie selon le volume prostatique et la localisation de l’« index lésion » ciblée.ConclusionL’évaluation histologique post-traitement par des biopsies de contrôle guidées par IRM (voire, dans le futur, par des techniques d’échographie innovantes) représente la clé de l’évaluation carcinologique des thérapies ablatives dans le cancer de prostate localisé. Les essais en cours permettront d’harmoniser les méthodes d’évaluation et de préciser les indications et les modalités techniques pour optimiser les résultats pour un patient donné.ObjectiveTo perform a state of the art about methods of evaluation and present results in ablative therapies for localized prostate cancer.MethodsA review of the scientific literature was performed in Medline database (http://www.ncbi.nlm.nih.gov) and Embase (http://www.embase.com) using different associations of keywords. Publications obtained were selected based on methodology, language and relevance. After selection, 102 articles were analysed.ResultsAnalyse the results of ablative therapies is presently difficult considering the heterogeneity of indications, techniques and follow-up. However, results from the most recent and homogeneous studies are encouraging. Oncologically, postoperative biopsies (the most important criteria) are negative (without any tumor cells in the treated area) in 75 to 95%. Functionally, urinary and sexual pre-operative status is spared (or recovered early) in more than 90% of the patients treated. More and more studies underline also the correlation between the results and the technique used considering the volume of the gland and, moreover, the “index lesion” localization.ConclusionThe post-treatment pathological [...]