Actualité
Il y a 3 mois
IST : la résistance aux antibiotiques inquiète

Les trois infections sexuellement transmissibles (IST) les plus fréquentes deviennent de plus en plus difficiles à traiter à cause du phénomène de résistance aux antibiotiques. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise de revoir les recommandations sur les traitements.


News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 2 heures
Lutte contre le Sida: Les associations «rassurées» après avoir vu Macron mais attendent «des actes»
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 6 heures
Paris au cœur de la lutte contre le Sida
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 6 heures
«Obamacare, c'est la mort», l'ultime plaidoyer de Trump pour réformer la santé
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 9 heures
Rwanda : des drones qui sauvent des vies
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 9 heures
Vaccins: Pourquoi les adjuvants sont-ils au cœur de la polémique?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 11 heures
Sida : trois cas de rémissions inexpliquées
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 12 heures
La France entre dans l'ère de la médecine génomique
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 12 heures
Quand Twitter permet de suivre le chikungunya
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 12 heures
Sida : ouverture chahutée d'une conférence internationale de recherche à Paris
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Actualité
Il y a 13 heures
Eragny interdit l’alcool et la chicha sur la voie publique
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 1 heures
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusages [...]

Actualité
Il y a 1 heures
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusages [...]

Actualité
Il y a 4 heures
sante-medecine-RFI

Emission en direct de la 9ème conférence internationale sur le VIH Sida (IAS 2017) qui se déroule du 23 au 26 juillet au Palais des Congrès de Paris. Dépistage, usage du préservatif, circoncision, traitements préventifs…. Quelles sont les avancé[...]

Actualité
Il y a 12 heures
Quotidien du médecin

Une fillette sud-africaine de 9 ans née séropositive vivrait en rémission après seulement 40 semaines de traitement antirétroviral, selon les résultats présentés par le Pr Anthony Fauci, directeur de l'Institut américain des allergies et des malad...

Actualité
Il y a 12 heures
Quotidien du médecin

Un bon travail sur l'observance permet de maintenir un plus grand nombre de patients infectés par le VIH sous traitement de seconde ligne, et d'assurer une bonne efficacité chez ceux basculant vers un traitement de troisième ligne, selon les ...

Actualité
Il y a 12 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Les parents de cet enfant de 11 mois, atteint d'une grave maladie génétique neurodégénérative, ont subitement renoncé à poursuivre la procédure judiciaire qui devait aboutir ou non à l'administration d'un traitement expérimental, lundi 24 juillet. A la veille de cette décision, ils estiment qu'il est désormais "trop tard" pour que leur fils soit sauvé.