Actualité
Il y a 2 mois
KDOG : le flair des chiens pour dépister les cancers

Grâce à leur odorat très développé, des chiens spécifiquement formés sont désormais capables de détecter des cas de cancers de façon précoce. C’est le pari qu’a fait l’Institut Curie avec le projet KDOG. Selon les premiers résultats, les tests de la phase de concept sont très concluants, selon Isabelle Fromantin, fer de lance du projet, infirmière docteure en sciences à l’Institut Curie.

Détection de cancer KDOG

Deux bergers malinois, Thor et Nykios, participent au projet KDOG afin de détecter les odeurs qu’émettent les tumeurs.

Utiliser le flair des chiens pour dépister le cancer. Ce projet, né à l’Institut Curie à Paris en 2009, porte bien son nom : KDOG. L’idée de KDOG, c’est d’utiliser le formidable odorat des chiens pour détecter des cellules cancéreuses, explique Isabelle Fromantin, à l’initiative du projet.

Tout est parti de son hypothèse : bien qu’indétectables par l’homme, les tumeurs génèrent des odeurs. Les composés organiques volatiles sont des biomarqueurs produits par les cellules cancéreuses. En approfondissant leur étude, la détection olfactive du cancer est rapidement apparue comme un axe de recherche porteur, précise-t-elle. Certains composés volatiles odorants émis par la tumeur elle-même pourraient ainsi être repérés par un flair très puissant, celui des chiens, capables de capter un spectre d’odeurs très précis dans des quantités infimes de matière. On sait que les chiens sont déjà mis à contribution, notamment pour la recherche de drogue ou d'explosif. Le concept de chien renifleur existe aussi aux Etats-Unis pour détecter les cancers de la prostate, mais son efficacité scientifique n’a pas encore été prouvée.

L’institut Curie a voulu faire ce pari : utiliser l’odorologie canine pour dépister les cancers et apporter une preuve scientifique à sa méthode. Une équipe se constitue alors (formée de pathologistes, d’infirmiers, de chirurgiens…), deux chiens, deux Bergers malinois, Thor et Nykios, sont choisis et confiés à un expert cynophile. Pour apporter une caution scientifique à KDOG enfin, une première phase de test est lancée en août 2016, permise par la contribution de 130 femmes. Durant six mois, les chiens travaillent à partir de lingettes dites saines et d’autres marquées cancer fournies par ces femmes volontaires.

L’institut Curie a voulu faire ce pari : utiliser l’odorologie canine pour dépister les cancers et apporter une preuve scientifique à sa méthode.

KDOG, comment ça marche ?

Concrètement, les femmes qui se sont prêtées au test, comme les patientes qui pourront bénéficier de la méthode KDOG, ne sont jamais en contact avec l’animal. Celles-ci ont reçu un kit comprenant un gel douche sans odeur, des lingettes et un pot stérile. Après une douche avec le produit fourni et sans mettre de parfum, ces femmes ont simplement eu à placer une lingette sur chaque sein toute une nuit avant d’enfermer le tissu marqué dans le pot stérile et de le faire parvenir au laboratoire afin d’y être soumis à la truffe des chiens. En reniflant alors les lingettes, les unes saines et les autres marquées cancer, ceux-ci ont été capables de détecter la présence ou non de la maladie.

Des chiens « experts »

Deux bergers malinois, Thor et Nykios, participent au projet KDOG afin de détecter les odeurs qu’émettent les tumeurs. Le but : descendre le seuil de perception des animaux pour qu’ils soient capables de sentir la moindre quantité de cancer. Les chiens sont encadrés par des vétérinaires impliqués dans le groupe de travail et dressés par un expert cynophile, qui travaille avec eux depuis de nombreuses années.

Deux phases composent le projet :

  1. Tout d’abord l’expert cynophile met en place une étape de mémorisation où les chiens doivent reconnaître les odeurs de cancer qu’ils mémorisent. Après la phase d’apprentissage de l’odeur, les chiens sont mis en situation où le cynophile place la lingette cancer au milieu de lingettes saines.
  2. Dans un deuxième temps, le chien doit reconnaître directement les odeurs cancer sans avoir au préalable mémorisé ces dernières. En chiffres : 60 échantillons sont analysés par les chiens chaque jour, répartis en 3 exercices distincts : à chaque exercice, les chiens analysent 4 échantillons en 5 passages. Le temps de repos des animaux est de 1h30 à 2h entre chaque exercice.

De premiers tests très concluants

Les premiers résultats, présentés le 21 février dernier, sont très concluants : seulement s[...]

Infirmiers
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 3 minutes
CHU Rouen

L'asthme est une maladie chronique très répandue dans la population générale. L'éducation thérapeutique est le meilleur moyen d'obtenir un contrôle satisfaisant de l'asthme. Le but de cette thèse est d'étudier l'influence de l'éducation thérapeutique faite aux patients asthmatiques par le médecin généraliste sur l[...]

Actualité
Il y a 3 minutes
CHU Rouen

L'asthme est une maladie chronique très répandue dans la population générale. L'éducation thérapeutique est le meilleur moyen d'obtenir un contrôle satisfaisant de l'asthme. Le but de cette thèse est d'étudier l'influence de l'éducation thérapeutique faite aux patients asthmatiques par le médecin généraliste sur l[...]

Actualité
Il y a 9 minutes
Alliance Maladies Rares

Journées d’Etude de l’A.N.E.C.A.M.S.P. des 23 et 24 novembre 2017

« Parents, Enfants, Professionnels : Un engrenage vertueux à construire, un
chemin à partager »

Espace Reuilly 21 rue Hénard 75012 Paris

Télécharger le programme
Télécharger le bulletin

Cet article Parents, Enfants, Professionnels : Un engrenage vertueux à construire, un chemin à partager – 23 est apparu en premier sur Alliance Maladies Rares.

Actualité
Il y a 9 minutes
Alliance Maladies Rares

Journées d’Etude de l’A.N.E.C.A.M.S.P. des 23 et 24 novembre 2017

« Parents, Enfants, Professionnels : Un engrenage vertueux à construire, un
chemin à partager »

Espace Reuilly 21 rue Hénard 75012 Paris

Télécharger le programme
Télécharger le bulletin

Cet article Parents, Enfants, Professionnels : Un engrenage vertueux à construire, un chemin à partager – 23 est apparu en premier sur Alliance Maladies Rares.

Actualité
Il y a 13 minutes
ANSM

Attachement boule droit Ø4,1/4.8 mm H=3mm, Coiffe nylon de rétention moyenne, Embase titane anti-rotationnelle « Lilas », Ø4,80 mm H=1mm, Foret, HEXCEL, MASTER, Mandrin porte implant MASTER « Lilas », Mandrin tournevis hexagonal 1,2 mm, long, Moignon droit, Pilier calcinable rotationnel « Océan » pour implant, Pilier « Lilas », Pilier « Océan », Trousse de chirurgie Easy Box One (EBO), Vis de protection pour pilier conique Ø4.10 mm, Easy System Implant -

L'ANSM a été informée de la mise en œuvre d’un retrait de lot effectuée par la société Easy System Implant.
Les utilisateurs concernés ont reçu le courrier ci-joint (20/07/2017) (426 ko).

Cette action de sécurité est enregistrée [...]

Actualité
Il y a 13 minutes
ANSM

Attachement boule droit Ø4,1/4.8 mm H=3mm, Coiffe nylon de rétention moyenne, Embase titane anti-rotationnelle « Lilas », Ø4,80 mm H=1mm, Foret, HEXCEL, MASTER, Mandrin porte implant MASTER « Lilas », Mandrin tournevis hexagonal 1,2 mm, long, Moignon droit, Pilier calcinable rotationnel « Océan » pour implant, Pilier « Lilas », Pilier « Océan », Trousse de chirurgie Easy Box One (EBO), Vis de protection pour pilier conique Ø4.10 mm, Easy System Implant -

L'ANSM a été informée de la mise en œuvre d’un retrait de lot effectuée par la société Easy System Implant.
Les utilisateurs concernés ont reçu le courrier ci-joint (20/07/2017) (426 ko).

Cette action de sécurité est enregistrée [...]