Actualité
Il y a 13 jours
La survie des prématurés s'améliore mais des progrès restent à faire. (Libération 30/08/17).

La survie des prématurés s'améliore mais des progrès restent à faire. Par Eric Favereau, Libération, 30 août 2017.

      • Extrait : « Un des premiers constats est l'amélioration de la survie de ces enfants, notamment des grands prématurés, nés autour du sixième et septième mois de la grossesse », a pu expliquer Pierre-Yves Ancel, médecin épidémiologiste de l'Inserm, qui a coordonné l'étude. La survie d'un enfant né autour du sixième mois est ainsi passée de 80% il y a 20 ans à plus de 90% aujourd'hui. « Le deuxième constat concerne le développement et le devenir de ces enfants à l'âge de 2 ans. On observe qu'ils sont moins de 10% à développer un handicap moteur, type infirmité motrice cérébrale. Ces handicaps moteurs ont été réduits de moitié en vingt ans. La survie s'est améliorée mais la survie sans séquelle grave aussi. »

- Étude publiée (anglais) : Neurodevelopmental outcome at 2 years for preterm children born at 22 to 34 weeks' gestation in France in 2011 : EPIPAGE-2 cohort study BMJ 2017 ; 358 doi : https://doi.org/10.1136/bmj.j3448 (Published 16 August 2017) Cite this as : BMJ 2017 ;358:j3448.


Ressources :

  • Un article de février 2015 : Des progrès encourageants dans la prise en charge des prématurés www.faire-face.fr
APF ICM
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 19 minutes
Réseau Santé Qualité

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) et Santé publique France publient le nouveau rapport sur « L'état de santé de la population en France ». Cet ouvrage de référence, rédigé avec l'ensemble des producteurs de données de santé, fournit plus de 200 indicateurs. Il permet de décrire les évolutions de l'état de santé de la population et de ses principaux déterminants. Dans cette nouvelle édition, les données régionales et les inégalités sociales de santé occupent une place importante. Avec la participation de la Fédération nationale des observatoires régionaux de santé (FNORS), dix-huit fiches régionales et une typologie sociale communale o[...]

Actualité
Il y a 22 minutes
ANSM

L'ANSM a été informée de la mise en œuvre d’un retrait de lot effectué par la société CisBio BIOASSAYS. Les utilisateurs concernés ont reçu le courrier ci-joint (22/09/2017) (30 ko).

Cette action de sécurité est enregistrée à l’ANSM sous le n° R1714786.

Blog
Il y a 34 minutes
Tribune miniblog

Le statut des étudiants en second cycle des études de maïeutique en fonctions en milieux hospitalier et extrahospitalier vient d'être aligné sur celui des étudiants hospitaliers en médecine, odontologie, et pharmacie. Dès la première année du second cycle, ils se voient conférer la qualité d'agent public. La loi de santé 2016 a créé un statut d'étudiant hospitalier en maïeutique. L'instruction précise le cadre réglementaire de l'organisation du secon[...]

Actualité
Il y a 55 minutes
JIM

La prévalence du syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque varie de 12 à 53 % et est indépendamment associée à un mauvais pronostic.

L’équipe de recherche sur le sommeil de Grenoble a comparé le processus d’adaptation du muscle cardiaque après un infarctus dans un modèle animal de SAOS. L'hypothè[...]

Actualité
La Directrice générale de l’UNESCO salue l’adoption par le Conseil de sécurité d’une résolution contre l’impunité des crimes de Daech
Il y a 56 minutes
UNESCO

New York, 21 septembre 2017. La Directrice générale a salué l’adoption unanime de la nouvelle Résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies 2379/2017 pour « amener l’EIIL (Daech) à rendre des comptes et pour la collecte des éléments de preuve d’acte de crimes et de génocide commis en Irak ». La Résolution a été proposée par le Royaume Uni. Son principal objectif est la recherche de responsabilité pénale pour les crimes commis en Irak. Elle propose la création d’une “Equipe d’enquêteurs” dédiée à cet effet.

La Résolution condamne « les actes de violence dont se rend coupable l’EIIL (Daech), en commettant notamment des meurtres (…) des attaques visant des infrastructures essentielles, ainsi que la destruction du patrimoine culturel, y compris les sites archéologiques et au trafic de biens culturels ». Cette résolution met ainsi en évidence le lien entre la destruction du patrimoine et les attaques meurtrières dirigées envers des personnes.

« La destruction délibérée du patrimoine est un crime de guerre. Elle est devenu une tactique de guerre pour mettre à mal les sociétés sur le long terme, dans une stratégie de nettoyage culturel. C’est la raison pour laquelle la défense du patrimoine culturelle est bien plus qu’un enjeu culturel, c’est un impératif de sécurité, inséparable de la défense des vies humaines », a déclaré Irina Bokova, soulignant de fait l’importance d’en finir avec l’impunité pour ces crimes.

« Cette résolution représente une nouvelle reconnaissance de l’importance de la protection du patrimoine dans la consolidation de la paix et de la sécurité. Elle fait suite à la Résolution historique 2199 en 2015, qui interdit le trafic d’objets culturels venant de Syrie et d’Irak, et à la Résolution 2347 adoptée cette année sur la protection du patrimoine culturel en situation de conflit armé », a poursuivi Mme Bokova.

L’UNESCO est prête à coopérer avec l’Equipe d’enquêteurs, qui doit être mise en place par le Secrétaire général, afin de soutenir les efforts irakiens visant à prouver la responsabilité d’EIIL (Daech), notamment en collectant, réunissant et préservant les preuves d’actes relevant de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de génocides commis par le groupe ter[...]

Actualité
La Directrice générale de l’UNESCO salue l’adoption par le Conseil de sécurité d’une résolution contre l’impunité des crimes de Daech
Il y a 56 minutes
UNESCO

New York, 21 septembre 2017. La Directrice générale a salué l’adoption unanime de la nouvelle Résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies 2379/2017 pour « amener l’EIIL (Daech) à rendre des comptes et pour la collecte des éléments de preuve d’acte de crimes et de génocide commis en Irak ». La Résolution a été proposée par le Royaume Uni. Son principal objectif est la recherche de responsabilité pénale pour les crimes commis en Irak. Elle propose la création d’une “Equipe d’enquêteurs” dédiée à cet effet.

La Résolution condamne « les actes de violence dont se rend coupable l’EIIL (Daech), en commettant notamment des meurtres (…) des attaques visant des infrastructures essentielles, ainsi que la destruction du patrimoine culturel, y compris les sites archéologiques et au trafic de biens culturels ». Cette résolution met ainsi en évidence le lien entre la destruction du patrimoine et les attaques meurtrières dirigées envers des personnes.

« La destruction délibérée du patrimoine est un crime de guerre. Elle est devenu une tactique de guerre pour mettre à mal les sociétés sur le long terme, dans une stratégie de nettoyage culturel. C’est la raison pour laquelle la défense du patrimoine culturelle est bien plus qu’un enjeu culturel, c’est un impératif de sécurité, inséparable de la défense des vies humaines », a déclaré Irina Bokova, soulignant de fait l’importance d’en finir avec l’impunité pour ces crimes.

« Cette résolution représente une nouvelle reconnaissance de l’importance de la protection du patrimoine dans la consolidation de la paix et de la sécurité. Elle fait suite à la Résolution historique 2199 en 2015, qui interdit le trafic d’objets culturels venant de Syrie et d’Irak, et à la Résolution 2347 adoptée cette année sur la protection du patrimoine culturel en situation de conflit armé », a poursuivi Mme Bokova.

L’UNESCO est prête à coopérer avec l’Equipe d’enquêteurs, qui doit être mise en place par le Secrétaire général, afin de soutenir les efforts irakiens visant à prouver la responsabilité d’EIIL (Daech), notamment en collectant, réunissant et préservant les preuves d’actes relevant de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de génocides commis par le groupe ter[...]