Actualité
Il y a 8 jours
Le 1er TEP-scan numérique de France s'installe à Dijon
Combinant les techniques d'imagerie du scanner et de la TEP, le "Discovery MI", développé par GE Healthcare permet d’obtenir des images plus précises du fonctionnement du corps, tout en garantissant davantage de sécurité et un meilleur confort au patient. Cet équipement de pointe augmente ainsi les capacités de détection des pathologies, comme par exemple des lésions tumorales petites ou discrètes, avant même l’apparition de symptômes. Il est l'objet d’une co-acquisition du CHU Dijon Bourgogne et du Centre Georges-François Leclerc (CGFL) où il a pris place.

Un vrai gain de sécurité et de confort pour le patient

Cet appareil de dernière génération se caractérise par une très haute sensibilité qui permet de diminuer la quantité de radioactivité injectée dans l’organisme ainsi que la durée de réalisation de l’examen tout en maintenant une qualité d'image optimale. Un gain de sécurité notable pour le patient notamment dans le cadre d'un usage pédiatrique. Cette haute sensibilité combinée à une détection numérique peut également être mise à profit pour améliorer la qualité de certains examens qui nécessitent la réalisation d'images dans des temps d'acquisition très courts.

La combinaison de la TEP et de l'imagerie fonctionnelle

La TEP (Tomographie par Emission de Positons) produit une image fonctionnelle, par opposition aux techniques d’imagerie dites "structurelles" telles l'IRM ou le scanner qui présentent des images anatomiques du corps et renseignent sur la structure des organes (localisation, taille, forme…). La TEP permet quant à elle d’étudier leur fonction d’un point de vue métabolique, autrement dit, leur activité à l'échelle moléculaire.Le principal atout du TEP-scan tient à la combinaison de ces deux technologies rassemblées au sein d’un même équipement. L'image produite par le TEP-Scan numérique est une combinaison de celle fournie par la TEP et de celle du scanner

Du diagnostic à l'aide à la décision thérapeutique

L’utilisation d’un TEP-scan consiste à injecter au patient un produit faiblement radioactif dont on détecte les rayonnements une fois qu’il a été capté par l’organe ou la cible à examiner. L’imagerie anatomique du scanner et l’imagerie fonctionnelle de la TEP fusionnent alors et permettent d’observer avec précision le fonctionnement de l’organisme en fonction de la molécule préalablement injectée par voie intraveineuse. Ces molécules, qui font office de "traceurs", peuvent prendre différentes formes en fonction de l’activité métabolique que les médecins souhaitent observer. Le "Discovery MI" est implanté dans des installations radioprotégées qui garantissent la sécurité du patient et des opérateurs. Cancérologie, neurologie, cardiologie et maladies inflammatoires : les usages dela technologie TEP-scan numérique sont étendus. Cette dernière présente un intérêt comme outil de diagnostic tout comme d'aide à la prise de décision thérapeutique.

Diagnostic précoce des cancers et évaluation des chimiothérapies

En cancérologie, cet équipement met en évidence, grâce aux traceurs, des lésions tumorales petites et/ou discrètes. Sa sensibilité accrue permet un diagnostic précoce et une prise en charge rapide du patient. Si le cancer répond à la chimiothérapie, le métabolisme très élevé des lésions tumorales est bloqué. Le TEP-scan peut re[...]
Réseau CHU
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Presse médicale
Il y a 44 secondes
ScienceDirect

Publication date: Available online 19 September 2017
Source:La Presse Médicale
Author(s): Lucia Parlati, Philippe Sogni, Vincent Mallet


Presse médicale
Il y a 44 secondes
ScienceDirect

Publication date: Available online 19 September 2017
Source:La Presse Médicale
Author(s): Lucia Parlati, Philippe Sogni, Vincent Mallet


Presse médicale
Il y a 44 secondes
ScienceDirect

Publication date: Available online 19 September 2017
Source:La Presse Médicale
Author(s): Lucia Parlati, Philippe Sogni, Vincent Mallet


Presse médicale
Il y a 44 secondes
ScienceDirect

Publication date: Available online 19 September 2017
Source:La Presse Médicale
Author(s): Chloé Leandri, Benoit Bordacahar, Sophie Ribiere, Ammar Oudjit, Marie-Anne Guillaumot, Bertrand Brieau, Frédéric Prat, Vered Abitbol, Stanislas Chaussade, Romain Coriat
En France, les hémorragies digestives hautes représentent une incidence annuelle estimée de 143 cas pour 100 000 habitants. Classiquement, deux types d’hémorragie digestive sont décrits : les hémorragies digestives aiguës et les hémorragies digestives chroniques. L’endoscopie œsogastroduodénale est réalisée en urgence en cas d’hématémèse ou de méléna. Elle nécessite que le patient soit à jeun depuis au moins 6heures pour les solides et 3heures pour les liquides. Les principales étiologies d’hémorragie digestive d’origine grêlique sont les anomalies vasculaires, les ulcérations d’origine inflammatoire ou médicamenteuse, les tumeurs intestinales, le diverticule de Meckel et l’ulcère de Dieulafoy. Les modalités d’exploration de l’intestin grêle devant une hémorragie digestive sont la vidéocapsule endoscopique (VCE), examen de référence pour l’exploration de l’intestin grêle, l’entéroscopie, examen thérapeutique, l’entéroscanner ou l’entéro-IRM, et la scintigraphie aux globules rouges marqués au 99mTc. Dans cette revue, nous aborderons les différentes étiologies de l’hémorragie digestive d’origine grêlique et proposons un algorithme de prise en charge.In France, upper gastrointestinal haemorrhages have an estimated annual incidence of 143 cases per 100,000 inhabitants. Classicall[...]

Presse médicale
Il y a 44 secondes
ScienceDirect

Publication date: Available online 19 September 2017
Source:La Presse Médicale
Author(s): Chloé Leandri, Benoit Bordacahar, Sophie Ribiere, Ammar Oudjit, Marie-Anne Guillaumot, Bertrand Brieau, Frédéric Prat, Vered Abitbol, Stanislas Chaussade, Romain Coriat
En France, les hémorragies digestives hautes représentent une incidence annuelle estimée de 143 cas pour 100 000 habitants. Classiquement, deux types d’hémorragie digestive sont décrits : les hémorragies digestives aiguës et les hémorragies digestives chroniques. L’endoscopie œsogastroduodénale est réalisée en urgence en cas d’hématémèse ou de méléna. Elle nécessite que le patient soit à jeun depuis au moins 6heures pour les solides et 3heures pour les liquides. Les principales étiologies d’hémorragie digestive d’origine grêlique sont les anomalies vasculaires, les ulcérations d’origine inflammatoire ou médicamenteuse, les tumeurs intestinales, le diverticule de Meckel et l’ulcère de Dieulafoy. Les modalités d’exploration de l’intestin grêle devant une hémorragie digestive sont la vidéocapsule endoscopique (VCE), examen de référence pour l’exploration de l’intestin grêle, l’entéroscopie, examen thérapeutique, l’entéroscanner ou l’entéro-IRM, et la scintigraphie aux globules rouges marqués au 99mTc. Dans cette revue, nous aborderons les différentes étiologies de l’hémorragie digestive d’origine grêlique et proposons un algorithme de prise en charge.In France, upper gastrointestinal haemorrhages have an estimated annual incidence of 143 cases per 100,000 inhabitants. Classicall[...]

Presse médicale
Il y a 44 secondes
ScienceDirect

Publication date: Available online 19 September 2017
Source:La Presse Médicale
Author(s): Chloé Leandri, Benoit Bordacahar, Sophie Ribiere, Ammar Oudjit, Marie-Anne Guillaumot, Bertrand Brieau, Frédéric Prat, Vered Abitbol, Stanislas Chaussade, Romain Coriat
En France, les hémorragies digestives hautes représentent une incidence annuelle estimée de 143 cas pour 100 000 habitants. Classiquement, deux types d’hémorragie digestive sont décrits : les hémorragies digestives aiguës et les hémorragies digestives chroniques. L’endoscopie œsogastroduodénale est réalisée en urgence en cas d’hématémèse ou de méléna. Elle nécessite que le patient soit à jeun depuis au moins 6heures pour les solides et 3heures pour les liquides. Les principales étiologies d’hémorragie digestive d’origine grêlique sont les anomalies vasculaires, les ulcérations d’origine inflammatoire ou médicamenteuse, les tumeurs intestinales, le diverticule de Meckel et l’ulcère de Dieulafoy. Les modalités d’exploration de l’intestin grêle devant une hémorragie digestive sont la vidéocapsule endoscopique (VCE), examen de référence pour l’exploration de l’intestin grêle, l’entéroscopie, examen thérapeutique, l’entéroscanner ou l’entéro-IRM, et la scintigraphie aux globules rouges marqués au 99mTc. Dans cette revue, nous aborderons les différentes étiologies de l’hémorragie digestive d’origine grêlique et proposons un algorithme de prise en charge.In France, upper gastrointestinal haemorrhages have an estimated annual incidence of 143 cases per 100,000 inhabitants. Classicall[...]