Actualité
Il y a 2 mois
Le risque de dépression, en rapport avec l’apport en calcium et magnésium ?

Selon l’OMS, environ 350 millions de personnes à travers le monde sont concernées par la dépression, et celle-ci va représenter « la seconde cause de maladie vers 2030. » On connaît certains facteurs de risque comme la sédentarité, une durée de sommeil « trop courte ou trop longue » ou un stress prolongé. Et à l’inverse, divers facteurs diététiques et nutriti[...]

JIM
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 59 secondes
CHU Rouen

L'asthme est une maladie chronique très répandue dans la population générale. L'éducation thérapeutique est le meilleur moyen d'obtenir un contrôle satisfaisant de l'asthme. Le but de cette thèse est d'étudier l'influence de l'éducation thérapeutique faite aux patients asthmatiques par le médecin généraliste sur l[...]

Actualité
Il y a 7 minutes
Alliance Maladies Rares

Journées d’Etude de l’A.N.E.C.A.M.S.P. des 23 et 24 novembre 2017

« Parents, Enfants, Professionnels : Un engrenage vertueux à construire, un
chemin à partager »

Espace Reuilly 21 rue Hénard 75012 Paris

Télécharger le programme
Télécharger le bulletin

Cet article Parents, Enfants, Professionnels : Un engrenage vertueux à construire, un chemin à partager – 23 est apparu en premier sur Alliance Maladies Rares.

Actualité
Il y a 12 minutes
CHU Rouen

L’aphte est un symptôme banal, douloureux retrouvé couramment dans la population générale. On distingue trois formes cliniques : l’aphte mineur, majeur et herpétiforme. On parlera également d’aphtose lorsque ces aphtes sont multiples et récidivants L’étiologie précise n’est pas connue mais plusieurs facteurs génétiques, environnementaux et physiologiques favoriseraient son développement. Le diagnostic essentiellement clinique doit être complété par l’exclusion des diagnostics différentiels. Cette lésion ulcéreuse est également retrouvée dans plusieurs pathologies inflammatoires, lors de déficiences nutritionnelles et de désordres immunitaires. Les traitements sont nombreux mais restent [...]

Actualité
Il y a 1 heures
CHU Rouen

Contexte : L’augmentation de la prévalence des maladies chroniques expose aujourd’hui le médecin généraliste à de nombreuses difficultés comme la prise en charge multidisciplinaire et le suivi au long cours. Le patient peut aujourd’hui devenir acteur de sa pathologie grâce aux nouvelles technologies en santé. Comme par exemple avec Aviitam qui est une plateforme d’aide à la prise en charge des personnes obèses. Objectif : Explorer les perc[...]

Actualité
Il y a 1 heures
Réseau Santé Qualité

Une étude conjointe du CHU de Lille et de l'INSERM révèle le rôle de la protéine Tau dans la réponse du cerveau à l'insuline. Ces travaux publiés dans The Journal of Experimental Medicine ouvrent des perspectives dans la compréhension des troubles métaboliques associés aux maladies neurodégénératives.

L'insuline, bien connue pour son rôle dans la glycémie et le diabète sucrée, est également une hormone aux actions multiples dans le cerveau. Elle favorise non seulement la mémoire mais inhibe aussi la prise alimentaire. David Blum et Luc Buée de l'équipe « Alzheimer & Tauopathies », UMR-S1172 (Université de Lille/Inserm/CHU de Lille) viennent de démontrer que la protéine Tau est un régulateur majeur des effets de l'insuline dans le cerveau. Cette protéine est une des protéines majeures qui s'agrègent pour conduire à la mort neuronale dans de nombreuses maladies neurodégénératives, dont la maladie d'Alzheimer.

Des actions démontrées chez la souris

Les chercheurs ont démontré que les actions de l'insuline dans le cerveau étaient réduites chez des animaux ne possédant pas la protéine Tau. « Les souris déficientes en Tau présentent une réponse réduite à l'insuline au niveau de l'hippocampe, une structure du cerveau impliquée dans la mémoire », expliq[...]

E-santé
Il y a 1 heures
esante
Le processus de modernisation des systèmes d’information et de télécommunication des Samu Centre 15 se poursuit dans sa phase opérationnelle.

A l’issue d’une procédure d’appel d’offres ouvert, et suite à une décision favorable de la commission des marchés de l’ASIP Santé - composée d’administrateurs représentant l’État, la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) -, réunie en mai 2017 pour l’attribution du marché de prestations de construction et d’exploitation du réseau national d’interconnexion voix et données des sites, l’ASIP Santé a pu notifier ledit marché en date du 30 juin 2017 à la socié[...]