Actualité
Il y a 1 mois
Lille candidate officielle de la France pour accueillir l'agence européenne du médicament

La France a officiellement désigné Lille, le 19 avril, comme ville candidate à l'accueil de l'agence européenne du médicament (EMA), condamnée à quitter Londres pour cause de Brexit).

Quotidien du médecin
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Actualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 2 heures
Réseau CHU
Créé en fin d’année dernière, le Fonds de dotation du CHRU de Brest, INNOVEO lance sa campagne officielle pour le financement de la recherche médicale. Dans le même temps le public est convié au vernissage de l’exposition éponyme consacrée à la recherche médicale, dans le grand hall de l’Aéroport Brest Bretagne*
" Je suis très honoré d’être l’ambassadeur d’INNOVEO" témoigne Jean-Guy Le Floch, célèbre PDG d’Armor Lux, qui apporte un soutien de poids pour mobiliser la population et les entreprises du territoire autour des grands projets portés par ce nouveau Fonds et qui concernent l'enfance, la médecine de précision et les pathologies vasculaires. "La recherche en santé dans le Finistère doit être une priorité. Je suis confiant dans notre capacité à nous mobiliser pour la recherche médicale". Le CHRU de Brest à la pointe de la recherche
La recherche est l’une des trois missions fondamentales du CHRU de Brest, aux côtés du soin et de l’enseignement : elle permet de mieux comprendre les phénomènes favorisant la santé, d’évaluer l’état de santé d’une région, mais aussi de diffuser rapidement les innovations thérapeutiques auprès des populations. Avec ses 9 équipes (dont 4 INSERM), ses 2 fédérations hospitalo-universitaires et un groupement fédératif d’excellence en génétique, le CHRU de Brest dispose d’une activité de recherche translationnelle et clinique particulièrement active, servie par un des plus importants Centres d’Investigations cliniques INSERM français en termes d’effectifs : 71 personnes et plus de 500 études en cours. Cette dynamique garantit au CHRU un leadership sur ses projets internationaux, tout en ouvrant d’autres portes entre acteurs de la société civile et chercheurs.
Réunir population, professionnels et entreprises
Le Fonds de dotation Innoveo s’adresse aux particuliers, aux entreprises et a[...]
Actualité
Il y a 5 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Trouver un nom pour un nouveau médicament? L'exercice peut sembler anodin, comparé à la découverte et au long développement d'une molécule. Pourtant, cocher toutes les cases réglementaires en la matière peut causer aux laboratoires de sérieux maux de tête.


Presse médicale
Il y a 6 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 22 May 2017
Source:Le Praticien en Anesthésie Réanimation
Author(s): Julie Hilly, Florence Julien-Marsollier, Alia Skhiri, Souhayl Dahmani
De nombreux antalgiques n’ont pas d’autorisation de mise sur le marché chez l’enfant, en particulier avant 3 ans. De plus, aux États-Unis la codéine a été retirée du commerce en 2013 à la suite d’une série d’arrêts respiratoires, post-amygdalectomie. Il a donc fallu se tourner vers les AINS pour la gestion de la douleur postopératoire en pédiatrie. Mais l’utilisation de cette classe médicamenteuse est limitée par les effets secondaires (hémorragie au site opératoire, ulcérations digestives, insuffisance rénale…). Les recommandations récentes établies à partir d’études solides, stipulent que les AINS sont très efficaces en pédiatrie et que sous certaines conditions (respect des posologies et des contre-indications, durée de prescription limitée) les risques sont limités.Many analgesics are not approved to be used in children, especially before 3 year-old. In addition, codeine has been w[...]

Actualité
Il y a 7 heures
Réseau Santé Qualité

A l'occasion d'hôpital expo, la FHF a soutenu les actions sur la qualité et la sécurité des soins au travers de ce Prix. Ce projet a été initié par la commission qualité et sécurité des soins de la FHF

L'objectif de ce prix est de valoriser et diffuser les bonnes pratiques et les expériences positives menées dans les établissements. Plus précisément, il récompense et met en valeur les résultats issus d'actions et programmes des établissements en matière de politique d'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins et permet de :

  • valoriser le travail des équipes et faire connaitre les initiatives,
  • promouvoir l'établissement,
  • diffuser les initiatives auprès des autres établissements et permettre ainsi de faire progresser collectivement la politique d'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins.

Les trois lauréats récompensés lors de la cérémonie qui s'est déroulée le 17 mai 2017 ont présenté leurs actions à la communauté hospitalière et médico-sociale.

1er Prix
Le CHU de Reims (Grand Est)
Démarche de promotion de la santé en [...]

Actualité
Il y a 8 heures
JIM

Les glomérulonéphrites membraneuses (GM) sont une cause majeure de syndrome néphrotique chez l’adulte. Certaines sont associées à des tumeurs, infections, maladies auto-immunes ou sont d’origine médicamenteuses, cependant la plupart sont primitives. Elles sont la conséquence d’une réaction auto-immune contre les antigènes des podocytes, principalement le[...]

Actualité
Il y a 12 heures
CHU de Toulouse

Les responsables de chaque groupe de travail (ou porteurs) organisent le pilotage du sujet avec l'aide de contributeurs et formalisent une doctrine qu'ils proposent à la validation de l'instance de prévention des conflits d'intérêts.

Le cumul d'activités (groupe de travail n° 1)

Ce groupe de travail est porté par les directions des affaires médicales et des ressources humaines, avec la contribution de la direction de la recherche et de l'innovation, la direction de la formation et la direction de la communication.

Trois axes de travail sont envisagés :

  1. la première série d'actions vise la mise à jour du cadre d'exercice du cumul d'activités au CHU de Toulouse :
    • politique du CHU en matière de cumul d'activité,
    • procédures régissant le cumul d'activité concernant le personnel non médical (Direction des ressources humaines) et médical (Direction des affaires médicales),
  2. l'autre axe de travail vise à mieux faire connaître ce cadre par une série d'actions de sensibilisation et d'information :
    • mise à jour d'un flyer / triptyque au regard de la nouvelle réglementation,
    • distribution du flyer à l'occasion de toute nouvelle arrivée au CHU,
    • intervention sur le thème du cumul d'activités lors des journées d'accueil des nouveaux agents
  3. un troisième axe de travail passe par une analyse à postériori du cumul d'activités au CHU et par un suivi quantitatif et qualitatif opéré par la direction des ressources humaines et la direction des affaires médicales sur les autorisations délivrées annuellement. Cette analyse sera synthétisée et transmise annuellement à l'instance de prévention des conflits d'intérêts.

Pour informer ses personnels sur les liens d'intérêt et le cumul d'activités, le CHU de Toulouse a élaboré :

Les relations avec l'industrie pharmaceutique (groupe de travail n° 2)

Ce groupe de travail est placé sous la responsabilité du Pr. Jean-Louis Montastruc, du Pr. Jean-Michel Sénard, de la direction de la recherche et de l'innovation et de la Directrice des affaires juridiques avec la contribution du pôle pharmacie, de la direction des équipements, de l'hôtellerie et de la logistique et de la direction de la communication.

Le premier mandat du groupe de travail est de :

  • réaliser un bilan annuel des conventions associant les laboratoires pharmaceutiques à des évènements au CHU,
  • définir une politique d'intervention du visiteur médical au CHU de Toulouse et élaborer notamment une charte du visiteur médical.

Les recommandations issues de ce sous-groupe de travail seront présentées à l'instance de prévention des conflits d'intérêt puis un bilan annuel de mise en œuvre sera réalisé.

Les actions de ce groupe de travail s'appuieront sur la charte de l'information par démarchage ou prospection visant à la promotion des médicaments du 15 octobre 2014 [ - 577.7 ko] , élaborée par le LEEM et le CEPS du Ministère des Affaires sociales et de la Santé.

Le régime des déclarations d'intérêts (groupe de travail n° 3)

Ce groupe de travail est piloté par les facultés de médecine, le directeur des affaires médicales et le directeur des ressources humaines, avec l'aide de la direction de la formation et la direction de la communication.

Le groupe de travail a pour missions :

  • de définir une politique en matière de déclarations d'intérêts pour l'ensemble des responsables hospitaliers,
  • d'améliorer la transparence des décl[...]