Actualité
Il y a 5 mois
Macron multiplierait par deux l'HAD

Elisabeth Hubert profite de la campagne présidentielle pour sensibiliser à l'hospitalisation à domicile. Et après avoir fait en février des propositions pour développer l'HAD, l'ancienne ministre de la Santé qui préside dé...

Le généraliste
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 22 heures
Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS
Le généraliste
Actualité
Actualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 10 minutes
Réseau Santé Qualité

RESPONSABLE QUALITÉ RISQUES F/H ET GESTION DES RISQUES F/H
ASSOC HOSPITALIERE NORD ARTOIS CLINIQUE
Hénin-Beaumont - 62
1 CDI

Salaire : A négocier
Prise de poste : Dès que possible
Expérience dans le poste : Tous niveaux d'expérience acceptés
Statut du poste : Cadre du secteur privé
Zone de déplacement : Régionale
Secteur d'activité du poste : Activités hospitalières

Descriptif du poste
Le groupe AHNAC recherche un responsable qualité gestion des risques en contrat à durée indeterinée à temps plein pour la Polyclinique
d'Hénin Beaumont et l'EHPAD de Noyelles sous Lens
Le candidat integrera une équipe au niveau du Groupe

Profil recherché
Niveau Bac + 5 : Master ou ingénieur dans le domaine de la qualité et la gestion des risques
Spécialisation dans la santé obligatoire
Qualités souhaitées : rigueur, esprit d'équipe, autonomie

Entreprise
Association à but non lucratif, le Groupe AHNAC participe aux missions de service public en confortant et développant le meilleur de l'offre de
soins sans dépassement d'honoraires du Hainaut à l'Artois. Acteur majeur de santé publique en région Hauts de France, le Groupe AHNAC se
compose de trois polycliniques et une polyclinique affiliée, une clinique spécialisée en pneumologie, un centre de réadaptation fonctionnelle et
cardiaque, un centre de psychothérapie, un HAD (Hospitalisation à Domicile), un SSIAD (Service de Soin[...]

Actualité
Il y a 8 jours
ANAP

Présentation de la publication

Cette publication vise à aider à la compréhension des enjeux du recours à l’HAD et à proposer des outils d’aide aux dialogues entre les structures HAD et MCO :

  • La première partie est consacrée aux enjeux du recours à l’HAD en France présente l’hétérogénéité de l’HAD tant au niveau du recours, des tailles de structures réalisant de l’HAD que des filières auxquelles elle participe,
  • la deuxième partie présente les résultats issus de la démarche analytique appuyée par une expertise métier. Elle a pour ambition d’introduire des indicateurs de performance du recours à l’HAD et les outils d’explorations complémentaires téléchargeables dans le kit outil HAD,
  • la troisième partie présente sous forme de fiches de synthèse couvrant les résultats nationaux pour chaque indicateur.

Appel à commentaires

En poursuivant la logique de co-construction avec les acteurs du terrain, l’ANAP vous sollicite ! Nous aimerions recueillir vos commentaires concernant la présente publication et vous inviter pour un atelier d’échange à l’ANAP le 06 Octobre à 14h.

Si vous souhaitez participer à cet atelier, envoyer vos commentaires avant le lundi 02 Octobre à 14h à filieres-soins@remove-this.anap.fr

A qui s’adresse cette publication ?

Cet ouvrage s’adresse aux Médecins coordinateur en établissements HAD, chefs de service, directeurs de structures HAD et avec hébergement, référents HAD en ARS et directeurs de l’offre de soins.

Outils en lien avec la publication

Ce document est complété par les outils créés lors de l’accompagnement des établissements du panel et est relié à une offre déjà existante dans les productions de l’ANAP.

Accéder au kit d'outils en lien avec cette publication

Contexte

La circulaire du 4 décembre 2013 a fixé un objectif ambitieux de développement de l’hospitalisation à domicile. Ambitieux car le taux brut de séjours d’HAD pour 100 séjours d’hospitalisation complète (MCO : Médecine Chirurgie et Obstétrique, qui correspond aux séjours hospitaliers en soins de courte durée) et SSR (Soin de Suite et de Réadaptation) doit passer de 0,6% (en 2011) à 1,2% en 2018.

Pour y parvenir, plusieurs orientations ont été fixées, parmi lesquelles :

  • Atteindre 30-35 patients pris en charge par jour pour 100.000 habitants en 2018 ;
  • Développer les prises en charge spécialisées comme la rééducation neurologique, les chimiothérapies anticancéreuses et les soins palliatifs ;
  • Fixer des objectifs de prescription de l’HAD dans les contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM) des établissements avec hébergement.

Ce développement implique une évolution de l’ensemble de l’offre sanitaire :

  • des établissements d’HAD eux-mêmes pour engager dans les évolutions indispensables en termes de structuration, de taille critique, de réactivité, de professionnalisation, etc.
  • des établissements de santé assurant l’hospitalisation avec hébergement, pri[...]
Actualité
Il y a 1 mois
Espace Infirmier

Excédée par l’usage de procédés publicitaires par certains services de soins infirmiers à domicile ou structures d’hospitalisation à domicile, la Fédération nationale des infirmiers a décidé d’engager une action devant les tribunaux. Cette concu[...]

Actualité
Il y a 2 mois
CHU Rouen

Même si les français souhaitent majoritairement décéder à domicile, la réalisation de ce vœu est difficile du fait de contraintes pratiques importantes, des craintes des familles mais aussi du médecin généraliste. Des structures se développent pour favoriser l'accès aux soins palliatifs à domicile, dont l'hospitalisation à domicile (HAD). Le colloque singulier, relation médecin-patient riche et fondée entre autre sur le secret professionnel prend une place importante dans le cas particulier de l'accompagnement du patient en fin de vie et de son entourage. Le but de cette étude est d'évaluer le ressenti des patients quant aux modifications du colloque singulier liées à l'instauration de l'HAD

Actualité
Il y a 2 mois
Réseau CHU
Le GHT Touraine Val-de-Loire qui comptait jusqu'alors 18 établissements partenaires* compte désormais 28 membres du fait de l'adhésion récente de 9 structures privées**. Au total ce GHT concentre 6 894 lits et places soit 70% des lits MCO du département, 93% de la psychiatrie, 78% des lits de soins de suite et de rééducation, 100% unités de soins de longue durée, 74% des maisons de retraite et 100 % des places en HAD…
Ces structures réunies autour du CHU de Tours vont composer ensemble un projet médical partagé. Les acteurs travailleront ensemble pour concilier l’offre de soins de proximité et si besoin la redéfinir et pour garantir la sécurité de prise en charge. Ils veilleront à fluidifier les parcours de soins autour de l'ambulatoire, accordant une vigilance particulière à la sortie du patient fragilisé vers les soins de suite de réadaptation et à partir de là vers l’EHPHAD qui l'accueillera in fine. Enfin, ils coordonneront leurs efforts pour apporter une réponse à l’augmentation de certaines pathologies comme les maladies mentales.
Les nouveaux membres du GHT Touraine-Val-de-Loire
Le Centre Bois Gibert, Anas-Le Courbat, La Maison des Adolescents, L’Association SOS[...]
Actualité
Il y a 2 mois
CHU Rouen

L’hospitalisation à domicile tend à se développer pour répondre aux réalités sociodémographiques et aux changements de besoins en matière de santé. Les demandes de prises en charge en HAD devraient tendre à augmenter et les médecins généralistes, pivots de la prise en charge vont être de plus en plus sollicités pour accepter des patients en HAD. L’adhésion des médecins libéraux à ce système de prise en charge est primordiale pour assurer son développement. Je me suis intéressée au ressenti des médecins généralistes lors d’une prise en charge en HAD, en effectuant une étude qualitative par la réalisation de 10 entretiens semi-dirigés auprès de médecins généralistes ayant déjà travaillé a[...]