Actualité
Il y a 2 mois
Macron veut multiplier par deux l'hospitalisation à domicile

Elisabeth Hubert profite de la campagne présidentielle pour sensibiliser à l'hospitalisation à domicile. Et après avoir fait en février des propositions pour développer l'HAD, l'ancienne ministre de la Santé qui préside dé...

Le généraliste
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Actualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 3 jours
Réseau CHU
Coup de chaleur, déshydration, le service d’Hospitalisation à Domicile de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille, HOSPIDOM, est sur le pied de guerre. Son équipe pluridisciplinaire met à la disposition des médecins libéraux ou exerçant en EHPAD un numéro de téléphone d’urgence. Objectif : répondre à leur alerte et éviter à leur patient un passage aux urgences ou une hospitalisation traditionnelle parfois inappropriée pour des personnes déjà fragilisées.

Ce dispositif est déployé durant tout l'été 2017 dans le cadre des recommandations « fortes chaleurs et canicule » (lien texte ministère). En le composant, médecins de ville, médecins coordonnateurs d’EHPAD ou d'établissements médico-sociaux auront l’assurance de voir leur patient traiter au plus vite par le service d'Hospitalisation à Domicile de l’AP-HM. Ses professionnels se rendront dans les plus brefs délais auprès des personnes signalées afin de mettre en place une réhydratation intraveineuse, un bilan biologique et une surveillance clinique continue. HOSPIDOM : l’expertise du CHU à la maison
Réservée aux prises en charges les plus lourdes, l'hospitalisation à domicile (HAD) de l’AP-HM a suivi 5 000 patients de Marseille et sa région depuis sa création en septembre 2011. L’équipe suit en moyenne 60 patients par jour. Ces patients de tout âge (prématurés, enfants, femmes enceintes, adultes ou seniors) souffrent de graves pathologies physiques ou mentales. Fonctionnant 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, ce service allie l’expertise hospitalo-universitaire du CHU et le confort de la maison. Dans l’environnement rassurant de leur cocon familial, les [...]
Presse médicale
Il y a 5 jours
ScienceDirect

Publication date: Available online 16 June 2017
Source:NPG Neurologie - Psychiatrie - Gériatrie
Author(s): A. Guillet, D. Robert, C. Grange Leymonie, C. Hennion, L. Duboeuf, M. Siriex, M. Garel, P. Vercherin, R. Gonthier
L’hospitalisation à domicile (HAD) doit élaborer un projet thérapeutique avant l’admission du patient. La Haute Autorité de santé recommande le dépistage de la fragilité pour élaborer des stratégies de prévention notamment en gériatrie. Il paraît intéressant de comparer les actions préventives menées en HAD, ainsi que la survenue d’évènements intercurrents en fonction des différents degrés de fragilité. Nous avons réalisé une étude prospective, descriptive monocentrique de 210 patients, sur une période de 6 mois, pris en charge par l’HAD OIKIA Saint-Étienne hors périnatalité. Les patients ont été classés en 2 groupes selon leur degré de fragilité : non ou peu fragile, versus fragile et très fragile. Les 67 sujets classés peu ou non fragiles ont eu significativement moins besoin d’accompagnement social (52 % vs 68 %, p0,05). Il n’a pas été retrouvé de différence significative pour les autres actions de polymédication, de chute, de nutrition ou de souffrance psychologique. Les 143 sujets classés fragiles ou très fragiles ont eu significativement plus de décès (24 % vs 9 %, p=0,01) ou d’évènements intercurrents à type de chute, de réhospitalisation ou d’escarre (71 % vs 48 %, p0,01). Après cette première étape de recherche pour l’HAD OIKIA, il sera probablement nécessaire de discerner par la suite les patients pris en charge en phase terminale de soins palliatifs, dont la problématique est différente, pour mieux évaluer les efforts restant à faire dans l’application des autres actions de prévention.The hospital-based home care (HBHC) entails the establishment of a treatment plan before the patient's admission. The French Health Authority (HAS) recommends screening for frailty to elaborate prevention strategies, particularly in geriatrics. This study aimed to comp[...]

Actualité
Il y a 7 jours
Quotidien du médecin

Le service d'hospitalisation à domicile de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) met en place durant l'été 2017 un numéro de téléphone destiné aux médecins généralistes de ville et aux médecins coordonnateurs d’EHPAD ou d'établi...

Presse médicale
Les internes et l'HAD : coup de foudre à Lorient
Il y a 8 jours
What\'s Up Doc - Toute l\'actualité

A l’occasion des Universités d’été de l’HAD organisées ce jeudi à Lorient, la FNEHAD et l’InterSyndicat National des Internes (ISNI) ont signé un partenariat afin de renforcer les liens entre l’hospitalisation à domicile et les futurs médecins.

Actualité
Il y a 22 jours
Espace Infirmier

En 2016, les prises en charge en hospitalisation à domicile (HAD) et en séjour ambulatoire en médecine-chirurgie-obstétrique (MCO) ont augmenté par rapport à 2015. C’est le constat de l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation qui[...]

Actualité
Il y a 22 jours
Ministère de la Santé

Des projets partagés

Chaque GHT élabore un projet médical et un projet de soins partagés. L'élaboration d'un document unique, qui serait un projet médico-soignant partagé, est à privilégier pour garantir une stratégie de prise en charge globale du patient.
Le projet médical partagé comprend notamment l'organisation par filière d'une offre de soins graduée. Il définit, pour chacune de ces filières, les principes d'organisation des activités avec leur déclinaison par établissement, pour chaque modalité de prise en charge, à savoir : la permanence et la continuité des soins, les activités de consultations externes et notamment des consultations avancées, les activités ambulatoires, d'hospitalisation partielle et conventionnelle, les plateaux techniques, la prise en charge des urgences et soins non programmés, l'organisation de la réponse aux situations sanitaires exceptionnelles, les activités d'hospitalisation à domicile, les activités de prise en charge médico-sociale.

Le cas échéant, le projet médical partagé précise également l'organisation des équipes médicales communes et la nouvelle répartition des emplois médicaux et pharmaceutiques. Enfin, le projet médical partagé définit les modalités d'association au CHU pour la coordination des 4 missions hospitalo-universitaires : enseignement, recherche, recours et démographie médicale.

Des projets évolutifs

Les projets médicaux et projets de soins partagés doivent être transmis aux ARS le 1er juillet 2017 au plus tard, après consultation des instances compétentes du GHT et des établissements parties.
Ils sont élaborés pour une durée de 5 ans mais peuvent être révisés plus fréquemment.
Chaque projet médical partagé doit prévoir les modalités de suivi de sa mise en œuvre et de son évaluation.

La filière, pivot du GHT

La filière est au cœur de l'élaboration des projets médicaux et soignants partagés. Cette approche par filière est la garantie que ces projets organisent l'offre de soins dans une véritable logique de gradation des prises en charge.
Une filière pourrait être définie comme l'organisation de l'ensemble des activités qui concourent à la prise en charge d'un patient porteur d'une pathologie donnée dans un territoire de santé. Pour identifier les filières, il est recommandé de privilégier une approche par pathologie puis d'identifier, pour chaque pathologie, les différents intervenants susceptibles d'être mobilisés : en imagerie, en biologie, en urgence…Cela, pour qualifier une organisation intersites de nature à concilier qualité et proximité.

Projet médical partagé et projet de soins partagé

11 fiches repères sur l'élaboration d'un projet médical partagé de GHT

Où en est-on des projets médicaux partagés ?

Le décret relatif aux groupements hospitaliers de territoire prévoit un déploiement progressif du projet médical partagé du GHT :
1er juillet 2016 : objectifs médicaux
1er janvier 2017 : objectifs médicaux et organisation par filière d'une offre de soins graduée
1er juillet 2017 : projet médical partagé complet.

Les powerpoints mis en ligne illustrent l'état d'avancement de l'élaboration des projets médicaux partagés au niveau national.

Idées clés pour le projet de soins partagé

Dans chaque GHT, les établissements parties élaborent un projet médical partagé et un projet de soins partagé. Ce document « Idées clés pour le projet de soins partagé » a pour objectif de proposer des éléments de méthode ainsi que des éléments de contenu aux présidents de CSIRMT de territoire, pour élaborer le projet de soins partagé, aussi bien dans sa conception que dans sa formalisation et sa réalisation.

Activités médico-techniques

PUI

L'organisation en commun de l'activité de pharmacie permet une homogénéisation des pratiques tout en laissant la souplesse nécessaire aux établissements parties au GHT pour construire les mutualisations les plus adaptées à leurs territoires. Elle favorise le dialogue pharmaco-clinique et l'amélioration des pratiques des [...]