Actualité
Il y a 5 mois
Maladies chroniques et emploi : le nouvel e-guide de la MNT

Le 15 mars dernier la Mutuelle Nationale Territoriale (MNT) a lancé son e-guide dans le cadre de son projet de sensibilisation «maladies chroniques et emploi» dans la fonction publique territoriale (FPT) mené avec l’appui de notre association [Im]patients, Chroniques & Associés (ICA).

Développement du projet sur les maladies chroniques et le maintien dans l’emploi

La Mutuelle Nationale Territoriale (MNT), première mutuelle de la fonction publique territoriale, s’investit, depuis 2010, dans le domaine de la prévention. Elle développe notamment un accompagnement en santé et bien-être au travail à destination des collectivités territoriales et propose ainsi des projets, des services, des outils et des solutions pédagogiques de plus en plus innovants sur diverses thématiques (maladies chroniques, risques psychosociaux, addictions…).

Cet accompagnement se concrétise en collectivité par des actions de prévention (formation, sensibilisation…) auxquelles nous avons participé et s’appuie sur des outils spécifiques à la fonction publique territoriale, imaginés et conçus par la MNT, en lien avec des partenaires nationaux reconnus pour leur expertise.

C’est dans ce cadre que la MNT a déployé début 2016, en collaboration avec notre association [Im]patients, Chroniques & Associés (ICA), un projet avec des actions et des outils, pour favoriser l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des agents territoriaux atteints de maladie chronique.

Ces actions et ces outils spécifiques permettent de disposer d’informations pratiques concernant les maladies chroniques et leurs conséquences sur la vie professionnelle, les ressources internes à la collectivité ou mobilisables à l’externe, les droits statutaires des territoriaux, les dispositifs d’aide et d’accompagnement.

Des actions ciblées

Pour répondre aux besoins des employeurs territoriaux, des encadrants mais aussi des agents, concernés ou non, la MNT propose trois niveaux d’action :

– des conférences de sensibilisation dédiées aux élus et aux décideurs ;

– des formations et des fiches « bonnes pratiques » destinées aux encadrants de proximité ;

– des actions de sensibilisation et un guide d’info[...]

Chronicite
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 3 mois
Chronicite
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 2 heures
Amazon medecine
Le régime Mind : Le meilleur régime du monde pour le cerveau
Carole Garnier , Raphaël Gruman , Anne Dufour
(2)

Acheter neuf : EUR 12,99

(Consultez la liste Meilleures ventes Médecine pour des informations officielles sur le classement actuel de ce produit.)
Actualité
Il y a 2 heures
Amazon medecine
Le régime Mind : Le meilleur régime du monde pour le cerveau
Carole Garnier , Raphaël Gruman , Anne Dufour
(2)

Acheter neuf : EUR 12,99

(Consultez la liste Meilleures ventes Médecine pour des informations officielles sur le classement actuel de ce produit.)
Actualité
Il y a 2 heures
Amazon medecine
Le régime Mind : Le meilleur régime du monde pour le cerveau
Carole Garnier , Raphaël Gruman , Anne Dufour
(2)

Acheter neuf : EUR 12,99

(Consultez la liste Meilleures ventes Médecine pour des informations officielles sur le classement actuel de ce produit.)
Actualité
Il y a 2 heures
APF ICM

La survie des prématurés s'améliore mais des progrès restent à faire. Par Eric Favereau, Libération, 30 août 2017.

      • Extrait : « Un des premiers constats est l'amélioration de la survie de ces enfants, notamment des grands prématurés, nés autour du sixième et septième mois de la grossesse », a pu expliquer Pierre-Yves Ancel, médecin épidémiologiste de l'Inserm, qui a coordonné l'étude. La survie d'un enfant né autour du sixième mois est ainsi passée de 80% il y a 20 ans à plus de 90% aujourd'hui. « Le deuxième constat concerne le développement et le devenir de ces enfants à l'âge de 2 ans. On observe qu'ils sont moins de 10% à développer un handicap moteur, type infirmité motrice cérébrale. Ces handicaps moteurs ont été réduits de moitié en vingt ans. La survie s'est améliorée mais la survie sans séquelle grave aussi. »

- Étude publiée (anglais) : Neurodevelopmental outcome at 2 years for preterm children born at 22 to 34 weeks' gestation in France in 2011 : EPIPAGE-2 cohort study BMJ 2017 ; 358 doi : https://doi.org/10.1136/bmj.j3448 (Published 16 August 2017) Cite this as : BMJ 2017 ;358:j3448.


Ressources :

  • Un article de février 2015 : Des progrès encourageants dans la prise en charge des prématurés www.faire-face.fr
Actualité
Il y a 2 heures
APF ICM

La survie des prématurés s'améliore mais des progrès restent à faire. Par Eric Favereau, Libération, 30 août 2017.

      • Extrait : « Un des premiers constats est l'amélioration de la survie de ces enfants, notamment des grands prématurés, nés autour du sixième et septième mois de la grossesse », a pu expliquer Pierre-Yves Ancel, médecin épidémiologiste de l'Inserm, qui a coordonné l'étude. La survie d'un enfant né autour du sixième mois est ainsi passée de 80% il y a 20 ans à plus de 90% aujourd'hui. « Le deuxième constat concerne le développement et le devenir de ces enfants à l'âge de 2 ans. On observe qu'ils sont moins de 10% à développer un handicap moteur, type infirmité motrice cérébrale. Ces handicaps moteurs ont été réduits de moitié en vingt ans. La survie s'est améliorée mais la survie sans séquelle grave aussi. »

- Étude publiée (anglais) : Neurodevelopmental outcome at 2 years for preterm children born at 22 to 34 weeks' gestation in France in 2011 : EPIPAGE-2 cohort study BMJ 2017 ; 358 doi : https://doi.org/10.1136/bmj.j3448 (Published 16 August 2017) Cite this as : BMJ 2017 ;358:j3448.


Ressources :

  • Un article de février 2015 : Des progrès encourageants dans la prise en charge des prématurés www.faire-face.fr
Actualité
Il y a 2 heures
APF ICM

La survie des prématurés s'améliore mais des progrès restent à faire. Par Eric Favereau, Libération, 30 août 2017.

      • Extrait : « Un des premiers constats est l'amélioration de la survie de ces enfants, notamment des grands prématurés, nés autour du sixième et septième mois de la grossesse », a pu expliquer Pierre-Yves Ancel, médecin épidémiologiste de l'Inserm, qui a coordonné l'étude. La survie d'un enfant né autour du sixième mois est ainsi passée de 80% il y a 20 ans à plus de 90% aujourd'hui. « Le deuxième constat concerne le développement et le devenir de ces enfants à l'âge de 2 ans. On observe qu'ils sont moins de 10% à développer un handicap moteur, type infirmité motrice cérébrale. Ces handicaps moteurs ont été réduits de moitié en vingt ans. La survie s'est améliorée mais la survie sans séquelle grave aussi. »

- Étude publiée (anglais) : Neurodevelopmental outcome at 2 years for preterm children born at 22 to 34 weeks' gestation in France in 2011 : EPIPAGE-2 cohort study BMJ 2017 ; 358 doi : https://doi.org/10.1136/bmj.j3448 (Published 16 August 2017) Cite this as : BMJ 2017 ;358:j3448.


Ressources :

  • Un article de février 2015 : Des progrès encourageants dans la prise en charge des prématurés www.faire-face.fr