Actualité
Il y a 8 jours
Moins de nausées et vomissements postopératoires grâce à la dexaméthasone

Les nausées et vomissements sont les complications postopératoires les plus fréquentes. Ils affecteraient 30 % des patients environ. Les recommandations pour leur prévention sont toutefois souvent complexes. Ellespréconisent de distinguer les patients à faible, moyen ou haut risque de nausées et vomissements, ce qui n’est pas toujours facile à appliquer en [...]

JIM
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Presse médicale
Il y a 56 minutes
ScienceDirect

Publication date: Available online 28 April 2017
Source:Médecine et Maladies Infectieuses
Author(s): C. Vandererven, A.-P. Bellanger, J.-F. Faucher, P. Marguet
IntroductionTick bites, which may lead to Lyme disease, often prompt patients to consult their primary care physicians (PCPs). The aim of the present study was to assess how and how often PCPs in the Franche-Comté region of France manage tick bites.Material and methodsStandardized questionnaires were sent to a random sample of 400 PCPs in the Franche-Comté region, requesting their voluntary and anonymous participation. The questionnaires collected socio-demographic details and practice-related information about tick-bite prophylaxis, Lyme serology, and tick-borne encephalitis vaccination.ResultsThe crude response rate was 54.5% of the PCPs contacted. Tick-bite prophylaxis was prescribed as per current guidelines. However, Lyme serology seemed to be largely overprescribed for tick bites and in case of erythema migrans. A clear lack of knowledge about tick-borne encephalitis vaccination was also observed.DiscussionPCPs provide the first line of care for patients presenting with tick bites. This study showed that although PCPs of the Franche-Comté region manage tick bites as per current guidelines, they need further training on Lyme serology lim[...]

Actualité
Il y a 1 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Les centres dentaires Dentexia promettaient de nouvelles dents à bas coût. Mais en mars 2016, ils ont été liquidés, laissant 2 500 patients sur le carreau. Escroquerie ou mauvaise gestion ? Les équipes d'"Envoyé spécial" ont enquêté.


Actualité
Il y a 2 heures
Infirmiers

Revalorisation de la prime de nuit, prévention des risques psychosociaux... le coup de grâce de Marisol Touraine ! C’était une des revendications de la Coordination nationale infirmière (CNI), la revalorisation de la prime de nuit vient d’être annoncée par le ministère de la santé ainsi que les moyens alloués à la prévention des risques psychosociaux. Qu’il est difficile de trouver les mots pour réagir… sans perdre son calme ! Ce communiqué de la CNI en atteste.

marisol touraine

Absence de considération, cynisme et dédain, l’attitude de Marisol Touraine au ministère de la Santé aura été finalement assez constante pendant ces 5 ans de supplice… 5 ans interminables selon la CNI.

Une augmentation d’1,50€ net pour 10h de nuit travaillées… Il ne s’agit pas d’une erreur de « frappe », 1,50€ d’augmentation pour 10h de nuit (soit 15 centimes de l’heure…) ! Le ministère « frappe » un grand coup de massue, au sens propre du terme… sur la tête des soignants. Et, comme-ci cette mesquinerie n’était pas suffisante, cette obole ne sera accordée « qu’aux personnels des services d'urgence ou de soins critiques alternant des horaires de jour et de nuit, exposés à des rythmes de travail contraignants ». Presque rien pour les uns et rien du tout pour tous les autres. Cette aumône va concerner, au mieux, 23 100 agents soit environ 3% des soignants en France… D’ailleurs, en pratique, comment peut-on attribuer 2 tarifs de nuit différents ? La CNI reste dubitative sur l’application de cette surprime et sur ses critères d’attribution. « La prise en charge des patients H24 » ne concerne-t-elle pas tous les services d’hospitalisation ? Pourquoi réévaluer la prime de nuit pour certains et pas pour les autres ?

La dernière blague de Marisol…

Avec cette mesure, le gouvernement entend mieux valoriser les sujétions liées aux cycles de travail nécessaires à la prise en charge des patients H24… Pardon ? Mieux valoriser ? Avec 1,50€ par nuit travaillée, c’est une blague ? Après avoir prétendu « prendre soin de ceux qui nous soignent », Marisol Touraine confirme donc ses réelles intentions à l’égard des profession[...]

Actualité
Il y a 3 heures
Réseau Santé Qualité

Le 18 avril 2017, l'Agence régionale de santé des Hauts-de-France a récompensé sept initiatives régionales autour de la connaissance et du renforcement des droits des usagers. Proposé aux acteurs locaux par l'ARS, le concours annuel « droits des usagers de la santé » met en lumière des démarches exemplaires sur ce thème.

Depuis 2011, année des patients et de leurs droits, le label « droits des usagers de la santé » valorise des expériences exemplaires et innovantes en matière de promotion des droits des patients et des usagers au travers d'un concours annuel. Dispositif inédit d'accompagnement d'une politique publique, la labellisation mobilise les professionnels de santé en suscitant [...]

Actualité
Il y a 3 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Prendre ses médicaments est un geste simple. Mais pour les malades souffrant d'une pathologie chronique, c'est bien plus difficile qu'il n'y paraît.


Presse médicale
Il y a 3 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 28 April 2017
Source:Imagerie de la Femme
Author(s): Jeanne Thomassin-Piana, Aurélie Jalaguier-Coudray, Monique Cohen, Gilles Houvenaeghel, Emmanuelle Charafe-Jauffret, Maria Paciencia-Gros, Marie Mélanie Dauplat, Isabelle Thomassin-Naggara
Les lésions mammaires à risque ou lésions frontières représentent un panel de lésions hétérogènes dont la prise en charge n’est pas à l’heure actuelle standardisée. Les difficultés d’interprétation histopathologique de ces entités lésionnelles, le manque d’homogénéité des résultats de la littérature ainsi que les changements récents de la classification de l’Organisation mondiale de la santé contribuent à favoriser la prise en charge de ces lésions au cas par cas. Ainsi, la confrontation multidisciplinaire et particulièrement radioanatomopathologique prend toute sa valeur afin de ne pas surtraiter les patientes ou au contraire de ne pas sous-estimer le potentiel d’agressivité des lésions mammaires.Breast high-risk lesions are heterogeneous and the[...]