Actualité
Il y a 3 mois
Mortalité : 56 millions de décès dans le monde en 2015

Selon l’OMS, 56 millions de décès ont été enregistrés dans le monde en 2015. Et près de la moitié de ces morts ont une cause répertoriée, contre seulement 33% en 2005. Un progrès non négligeable pour la mise en place de politiques de prévention et fixer des objectifs d’ici 2030. En 2015, l’Organisation mondiale de […]


News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 33 minutes
Guyane : pour la première fois depuis 19 ans, une patiente est morte de la fièvre jaune
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 heures
3 avantages et 3 inconvénients de travailler dans une start-up
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 heures
Guyane: une personne meurt de la fièvre jaune
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 heures
Une fricassée de grillons, c'est bon pour le cœur ? Cinq questions pas si bêtes sur la consommation d'insectes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 2 heures
Le pancréas artificiel est-il proche ?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 2 heures
Quel rôle joue l’alcool dans la prise de poids ?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 2 heures
Thyroïde : les malades en colère contre la nouvelle formule du Levothyrox
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 2 heures
Thyroïde : elle régule tout notre organisme
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 8 heures
Premier cas de fièvre jaune en Guyane depuis 19 ans: la personne est décédée
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 9 heures
Radicalisés : les médecins doivent-ils les signaler ?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 12 heures
La moule, avenir de la chirurgie foetale ?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 12 heures
"Le potentiel terroriste ne raconte pas à son psy qu'il veut tout faire péter"
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 3 minutes
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésus[...]

Actualité
Il y a 15 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Le 14 août dernier, d’importantes inondations avaient provoqué des coulées de boue dévastatrices en Sierra Leone. Ce pays d’Afrique de l’Ouest, déjà durement touché par l’épidémie d’Ebola en 2014, connaît à nouveau un drame avec au moins 500 morts et de nombreux blessés et sans abris. L’OMS s’inquiète du risque d’épidémies. Au moins 500 personnes […]


Actualité
Il y a 20 heures
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusages e[...]

Actualité
Il y a 1 jours
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Dans une pétition, l’ONG Générations Futures demande à Nicolas Hulot de se positionner contre la ré-homologation du glyphosate. Connu sous le nom de RoundUp, cet herbicide est le plus utilisé en Europe et est classé cancérigène probable pour l'homme par le CIRC, une branche de l'OMS.


Actualité
Il y a 1 jours
OMC

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, a terminé sa visite officielle de 3 jours en République populaire de Chine qui a ouvert la voie à des collaborations renforcées et plus stratégiques entre l’OMS et la Chine.

Actualité
Il y a 2 jours
Université de Nantes - Faculté des sciences pharmaceutiques

Après le succès des trois premières sessions du MOOC "Ouvrez les portes du laboratoire : cellules et cellules souches" (près de 10 000 inscrits), les internautes vont pouvoir s'inscrire à la quatrième session de ce cours, avec un parcours entièrement dédié à la publication scientifique !

Le MOOC "Ouvrez les portes du laboratoire : cellules et cellules souches" est à nouveau ouvert aux inscriptions depuis le mardi 6 juin 2017 sur la plateforme FUN (France Université Numérique).

Les cours débuteront le 31 aout 2017.

Un MOOC d'un nouveau genre

L'Université de Nantes, l'Inserm, Ouest Médias et Thinkovery se sont associés pour produire ce MOOC (Massive Open Online Courses) d'un nouveau genre. Ils ont conjugué leurs savoir-faire pour produire ce cours en ligne de 7 semaines et de 85 vidéos courtes avec, notamment, le soutien financier du Fonds Européen de Développement Régional, de la Région Pays de la Loire et de L'Oréal Recherche et Innovation.

Véritable aller-retour entre la théorie et la pratique, "Ouvrez les portes du laboratoire : cellules et cellules souches" invite le grand public à découvrir le travail concret des chercheurs de l'Université de Nantes, de l'Inserm et du CNRS dans leur laboratoire.

Nous ouvrons régulièrement les portes de notre laboratoire de recherche au public, mais d'une part il nous est difficile d'accueillir tout le monde et d'autre part, ces journées ne permettent pas au public de suivre l'intégralité d'un projet de recherche dans le temps. C'est de ce constat qu'est venue l'idée. Sur le même principe que les MOOC qui ouvrent les portes des amphis, nous avons souhaité ouvrir celles de notre laboratoire sur internet.

Patricia Lemarchand, médecin et enseignant-chercheur à l'institut du thorax à Nantes,
à l'initiative du projet avec Loïc Le Gac de la société Thinkovery.


Le MOOC propose, tout au long des 7 semaines de formation, des vidéos pédagogiques organisées en deux parcours :
Parcours découverte (déjà en ligne dans les sessions précédentes) :

  • la partie « cours » permet d'accéder de façon didactique à des notions de base sur la biologie des cellules humaines avec un focus particulier sur les cellules souches,
  • la partie « labo » permet de découvrir un laboratoire de recherche, et de suivre dans ce laboratoire, en conditions réelles, le déroulé d'un projet de recherche biomédicale sur les cellules souches, et de s'initier ainsi à la démarche expérimentale.

Parcours avancé (nouveau !) : en lien étroit avec les ressources disponibles dans le parcours découverte, il aborde les thèmes suivants :

  • le déroulement d'un projet de recherche de A à Z : de l'hypothèse scientifique à la publication, ou comment la recherche biomédicale peut partir du patient pour aller résoudre une question au laboratoire de recherche, qui permettra une meilleure prise en charge de ce patient.
  • lecture d'article scientifique : il s'agit d'expliquer ce qu'est une hypothèse scientifique et ce qui caractérise la démarche expérimentale, à l'aide d'articles scientifiques de l'institut du thorax ou d'auteurs de renoms.

Le MOOC se déroule dans les locaux de l'institut du thorax et de la plateforme iPSC.


Les coproducteurs