Actualité
Il y a 7 jours
Oeufs contaminés : quel(s) risque(s) si j'en ai mangé ?

En téléphonant au Centre antipoison de l'hôpital de Nancy (Meurthe-et-Moselle), ce Français expatrié aux Pays-Bas n'était pas rassuré. Après avoir consommé 2 œufs lors d'un pique-nique, dans le...


News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 8 minutes
Œufs contaminés : après des gaufres, des gâteaux aux amandes retirés du marché
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 51 minutes
Le meilleur de vous même à portée de main : comment trouver son "héros intérieur" ?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 53 minutes
Votre éponge, cet incroyable nid à bactéries
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 53 minutes
Gaufres, gâteaux frangipanes : quels sont les produits retirés du marché contenant des œufs contaminés au fipronil ?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 4 heures
Faut-il avoir peur de ce que la science réserve au corps humain dans le futur?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 5 heures
Santé : la promesse à 4,5 milliards du candidat Macron
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 11 heures
Fipronil : des tests de toxicité en toute opacité
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Actualité
Il y a 17 heures
Le scanner qui prouve qu'Usain Bolt était blessé
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 17 heures
Allergie à l’arachide: Des chercheurs auraient découvert un traitement
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 17 heures
Fipronil : une première liste de produits contaminés
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 3 heures
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusages et des nombreus[...]

Actualité
Handicap et mort. (12e édition du SIICLHA).
Il y a 18 heures
Moteurline

Agenda : 12e édition du SIICLHA traitera du rapport à la mort réelle, imaginée, fantasmée, dans le champ du handicap.

- 24-25 novembre 2017. Lyon.

Site éditeur : www.siiclha.com.


Vidéo :

27-28 novembre 2015.

Chaîne Publique de l'Université Paris Nanterre : "

https://webtv.parisnanterre.fr/channels/#chaine-upo-publique


Les Jeudis Soir du SIICHLA 2017-2018 (18H - 20H30). Hôpital Pitié Salpêtrière. Paris.

Thématique de l'année : Etre garçon ou fille, être homme ou femme avec un handicap.

Plus d'information : www.siiclha.com.

Actualité
Il y a 20 heures
CHU Rouen

Le nombre de consultation aux urgences ne cesse d’augmenter. Cette augmentation porte principalement sur des patients non hospitalisés. L’objectif de cette étude était de comprendre ce qui amène les patients à consulter aux urgences de l’hôpital[...]

Actualité
Il y a 20 heures
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusages et des nom[...]

Actualité
Il y a 21 heures
JIM

La prise en charge de la douleur à l’hôpital est un indicateur de la qualité des soins et un challenge quotidien pour les soignants qui y sont confrontés, qu’ils soient prescripteurs et/ou administrateurs de thérapeutiques.
L’une des difficultés majeures de cette prise en charge est la reconnaissance et l’identification juste de la douleur. A cette étape [...]

Actualité
Il y a 21 heures
Infirmiers

Maxime Dro, infirmier aux urgences d’Eaubonne, rend hommage aux soignants dans sa chanson « Les blues blanches ». Au travers d’un texte poignant et d’un clip réunissant 85 professionnels de santé, il compte bien faire passer son message : « la blouse blanche que j’aie sur moi ne me rend pas plus fort que toi ». Rencontre.

Maxime Dro infirmier

Maxime Dro chante « Les blues blanches », une chanson qui dépeint avec réalisme le quotidien des infirmiers.

Là-bas, derrière ces murs se lève une armée de blouses blanches. Comme des anti-héros des piqûres, pour un combat sans trêve, sans revanche. Aux sourires surentraînés, le coeur bien accroché. Avec des morceaux de courage, d’humanisme, d’empathie. Sans médaille elles mènent leurs batailles pour stopper les hémorragies. Elles-mêmes savent qu’elles peuvent passer de l’autre côté. Devenir l’ennemi. Une chose est sure, personne ne choisit ces maladies. C’est ainsi que débute « Les blues blanches », une chanson composée et interprétée par Maxime Dro, infirmier de 36 ans exerçant aux urgences d’Eaubonne. En l’espace de deux semaines, le clip a été visionné par plus de 20 000 personnes et les paroles, criantes de vérité, n’ont pas manqué de faire réagir les infirmiers.

Maxime, infirmier en exercice depuis 12 ans, ne s’attendait pas à une telle reconnaissance. J’ai reçu des centaines de messages oraux, sms, mails et messages sur les réseaux sociaux) de soignants et patients qui se sont dit touchés et m’ont remercié pour ce qu’ils considèrent comme une reconnaissance et un témoignage, raconte-t-il. En matière de composition, le jeune infirmier chanteur n’est pas un novice puisqu’il écrit, compose et arrange des chansons depuis longtemps. J’en ai encore des stocks, de styles différents dans un classeur. Quelques unes sont enregistrées et d’autres sur le papier. Pour les clips, c’est un peu différent. J’ai moins d’expérience, peu de moyens avec beaucoup d’idées. Il me reste encore plein de choses à apprendre dans ce domaine, explique Maxime.

J’ai vécu la violence de patients dans l’impatience

Partager son expérience

Le métier d’infirmier m’apporte énormément au niveau des relations humaines, souligne Maxime. Ce que j’aime, c’est qu’il est très diversifié (chirurgie, médecine, réanimation, oncologie…) et par conséquent, on peut toujours apprendre des choses au fil de notre carrière. Le jeune chanteur a voulu mettre son expérience à profit en composant une chanson qui rend un bel hommage à la profession infirmière. La musique et l’écriture, c’est une passion ancrée en moi. Quoi de plus naturel qu’un « infirmier, pseudo-artiste », qui utilise son art pour exprimer ses colères, ses envies, ses déboires… Je pense que j’avais besoin de partager mon ressenti après toutes ces années de travail. Mon vécu professionnel, ce que j’avais vu… Et de déverser mon expérience sur une page blanche qui est ensuite devenue une chanson, confie Maxime.

J’ai vu des personnes qui attendent pendant des heures dans des brancards, alignées dans des couloirs sous perfusion d’espoir

Au travers de sa chanson, Maxime souhaite avant tout démontrer que la blouse blanche ne le rend pas plus fort que tout un chacun. Derrière le symbole de la fameuse blouse blanche, il y a toujours un être humain, précise-t-il, et la blouse blanche n’immunise pas contre la douleur, la violence ou la souffrance. Les mines tristes des soignants et le texte en disent long sur l’état d’esprit des infirmiers à l’heure actuelle. Pour autant, il ne s’agit pas d’un un message de révolte mais d’un message authentique et réaliste de ce qu’on peut vivre et vo[...]