Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 15 jours
Quotidien du médecin

Un an après leur vaccination, les volontaires inclus dans l'essai sur les vaccins Ad26.ZEBOV et MVA-BN-Filo contre Ebola présentent toujours une immunogénicité dirigée contre le filovirus, selon des résultats communiqués dans u...

Actualité
Il y a 15 jours
IRD

Chercheurs, spécialistes de la santé et des sciences sociales, soignants et décideurs réunis à Abidjan, témoignent du dynamisme de la communauté scientifique francophone autour des questions sanitaires. Ces derniers temps, il est beaucoup question de santé au bord de la lagune Ebrié. Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, a ainsi accueilli trois rencontres scientifiques en quelques semaines, respectivement consacrées au bilan de la recherche en sciences sociales sur le VIH, aux recherches dédiées à cette maladie dans le cadre du programme PAC-CI 1 et à la francophonie dans la santé mondiale."Après 25 ans de travail en sciences sociales sur l’épidémie de sida en Afrique francophone, de nombreuses voies ont été explorées, estime Alice Desclaux, anthropologue et médecin. Les conditions du dépistage, la prise en charge des patients séropositifs, l’intégration des associations de malades dans le dispositif de prévention et de soin, entre autres sujets, ont bénéficié des éclairages des sciences sociales de la santé. Mais de nouvelles questions se posent". En effet, le contexte épidémiologique dans la région est bien différent de celui rencontré en Afrique orientale et australe, où sont pensées les stratégies de santé publique des grandes organisations sanitaires. Aussi faut-il développer des réponses adaptées à cette spécificité locale.Dix pays de l’est et du sud du continent concentrent en effet le gros de l’épidémie, avec de très forts taux de prévalence, allant jusqu’à 30 % de la population adulte. En Afrique de l’Ouest et centrale, ils sont compris entre 1 et 3 % dans la population générale et n’atteignent de tels sommets que dans les groupes vulnérables (homosexuels masculins, travailleurs du sexe et usagers de drogue). "Il faut donc étudier des approches propres à cette situation épidémiologique et au contexte culturel", explique pour sa part le démographe Joseph Lamarange. Coorganisateur du colloque de décembre 2, il se félicite de la mobilisation à cette occasion d’un grand nombre de chercheurs de la région, habituellement peu coutumiers des réunions internationales sur le VIH.Plusieurs chantiers s’ouvrent à la communauté scientifique francophone en la matière, autour de l’autotest du sida et des traitements antirétroviraux prophylactiques, à destination des g[...]

Actualité
Il y a 15 jours
IRD

Chercheurs, spécialistes de la santé et des sciences sociales, soignants et décideurs réunis à Abidjan, témoignent du dynamisme de la communauté scientifique francophone autour des questions sanitaires. Ces derniers temps, il est beaucoup question de santé au bord de la lagune Ebrié. Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, a ainsi accueilli trois rencontres scientifiques en quelques semaines, respectivement consacrées au bilan de la recherche en sciences sociales sur le VIH, aux recherches dédiées à cette maladie dans le cadre du programme PAC-CI 1 et à la francophonie dans la santé mondiale."Après 25 ans de travail en sciences sociales sur l’épidémie de sida en Afrique francophone, de nombreuses voies ont été explorées, estime Alice Desclaux, anthropologue et médecin. Les conditions du dépistage, la prise en charge des patients séropositifs, l’intégration des associations de malades dans le dispositif de prévention et de soin, entre autres sujets, ont bénéficié des éclairages des sciences sociales de la santé. Mais de nouvelles questions se posent". En effet, le contexte épidémiologique dans la région est bien différent de celui rencontré en Afrique orientale et australe, où sont pensées les stratégies de santé publique des grandes organisations sanitaires. Aussi faut-il développer des réponses adaptées à cette spécificité locale.Dix pays de l’est et du sud du continent concentrent en effet le gros de l’épidémie, avec de très forts taux de prévalence, allant jusqu’à 30 % de la population adulte. En Afrique de l’Ouest et centrale, ils sont compris entre 1 et 3 % dans la population générale et n’atteignent de tels sommets que dans les groupes vulnérables (homosexuels masculins, travailleurs du sexe et usagers de drogue). "Il faut donc étudier des approches propres à cette situation épidémiologique et au contexte culturel", explique pour sa part le démographe Joseph Lamarange. Coorganisateur du colloque de décembre 2, il se félicite de la mobilisation à cette occasion d’un grand nombre de chercheurs de la région, habituellement peu coutumiers des réunions internationales sur le VIH.Plusieurs chantiers s’ouvrent à la communauté scientifique francophone en la matière, autour de l’autotest du sida et des traitements antirétroviraux prophylactiques, à destination des g[...]

Actualité
Il y a 16 jours
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Da giugno 2016 in Africa i casi di infezione si sono fermati, ma la storia del virus ci insegna ad essere prudenti.


Actualité
Il y a 19 jours
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Des scientifiques ont annoncé jeudi avoir mis au point un vaccin pour protéger gorilles et chimpanzés du virus Ebola, qui a tué des dizaines de milliers de ces animaux ces 30 dernières années.


Actualité
Il y a 19 jours
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Un vaccin efficace élaboré pour protéger gorilles et chimpanzés du virus EbolaDes chercheurs britanniques et américains affirment avoir mis au point un vaccin oral efficace pour protéger les chimpanzés et les gorilles du virus Ebola.