Actualité
Il y a 2 mois
PATIENT TRACEUR : la place de la parole du patient, le rôle du représentant

Objectifs
Ce projet a pour objectifs d'améliorer la prise en compte de la parole du patient dans la méthode du patient traceur en faisant intervenir les représentants des usagers (RU). Les objectifs secondaires sont :

  • de donner accès aux RU, aux patients et de les faire connaitre,
  • d'améliorer la collaboration RU/ Soignant par une collaboration en binome lors de l'entretien patient traceur

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

Hôpital d'Instruction des Armées BEGIN

69 avenue de Paris

Saint-Mandé 94160

Type de la structure :
établissements de santé

Coordonnées du contact

COUTANT Sophie

Qualité : Ingénieur Qualité

Téléphone professionnel : 0143985489

Courriel : sophie.coutant@intradef.gouv.fr

Fax : 0143985173

Le contexte

L'origine
Plusieurs constats sont à l'origine de ce projet. les premiers entretiens patients avec deux soignants lors de la mise en place de la méthode du patient traceur (méthode HAS d'amélioration des pratiques professionnelles)nous ont permis de constater que la parole du patient n'était pas complètement exploiter pour améliorer la qualité de sa prise en charge. Seuls les éléments liés à la prise en charge soignante étaient utilisés. Parallèlement, les Représentants des usagers se plaignaient de ne pas avoir vraiment accès aux patients et de ne rien avoir à dire en CDU (Commission des usagers)et de ne pas être connu ni des patients, ni des professionnels. Nous avons donc eu l'idée de les impliquer dans l'entretien patient de la méthode du patient traceur.

La finalité
Ce projet a pour finalité d'améliorer la prise en compte de la parole du patient par les soignants et les représentants des usagers (RU) et de l'exploiter pour améliorer la qualité de prise en charge des patients à l'HIA Begin. Les objectifs secondaires sont :

  • de permettre aux RU d'avoir des éléments de discussion en dehors des plaintes et réclamations avec la direction de l'établissement lors de la CDU,
  • de les faire connaitre aux patients,
  • de favoriser leur collaboration avec les équipes de soins dans la prise en charge des patients et l'amélioration de la qualité et la sécurité des soins.
  • d'améliorer la collaboration RU/ Soignant par une collaboration en binome lors de l'entretien patient traceur

La description du dispositif
Pour être mener à bien ce projet, nous avons sélectionné sur volontariat trois binômes représentants des usagers/soignants et mis en place une action de formation d'une journée à la méthode du patient traceur et à la conduite d'entretien. Cette formation a permis aux binômes d'apprendre à se connaitre et à fonctionner ensemble et de comprendre d'intérêt de la démarche du patient traceur.
Les binômes ont ensuite rencontré chacun 3 patients volontaires pour tester leur conduite d'entretien, leur collaboration et la gestion des données issues des entretiens.
Ce projet impacte l'ensemble des patients des services qui acceptent de participer à des patients traceurs,les représentants des usagers, la direction et les équipes de soins qui y participent. Après cette phase de test , la méthode a été validée par les représentants des usagers et les soignants qui font maintenant systématiquement en binôme les patients traceurs de l'établissement.

Les acteurs
initiateur du projet : l'ingénieur qualité dans le cadre de son mémoire de master en santé publique option qualité des soins avec l'aide de l'université Paris 13 et le soutien de la direction.
co-concertés : 3 représentants des usagers de l'établissement et rois soignants volontaires pour animer les patients traceurs.
co-constructeurs : les patients et les équipes de soins volontaires pour participer aux patients traceurs. La direction qui analysent et prend en compte les constats (Issu des Patients traceurs) que font remonter les RU lors de la CDU. Les patients qui bénéficient des améliorations issues des plans d'actions des patients traceurs et de la CDU.

Les axes prioritaires :

renforcer et préserver l'accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d'autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;

sensibiliser les professionnels de santé au moyen d'actions de formation aux droits des usagers ;

favoriser la médiation en santé dans les structures de soins, médico-sociales et à domicile en mobilisant, entre autre, les médiateurs tels que les médiateurs médicaux, les médiateurs non-médicaux, les personnes qualifiées … ;

faire converger les droits des usagers des structures de soins, sociales et médico-sociales, notamment au travers de la participation des représentants des usagers et des usagers (CDU, CVS) et de la mise en place de dispositifs expérimentaux adaptés aux parcours (organisation territoriale pour l'exercice des droits, impliquant les établissements, les conseils généraux, les ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé, les conseils territoriaux de santé… )

renforcer [...]

Ministère de la Santé
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 2 jours
Déplacement d'Agnès Buzyn à Lille le 22 juin 2017
Ministère de la Santé
Actualité
Il y a 2 jours
Communiqués de Agnès Buzyn
Ministère de la Santé
Actualité
Il y a 3 jours
Journée nationale de réflexion sur le don d'organes
Ministère de la Santé
Actualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 12 minutes
APF ICM

Évaluation de la marche dans la paralysie cérébrale de l'enfant.

S. Dziria, , , A. Mrabetb, F.Z. Ben Salaha, I. Miria, C. Dziria

Motricité Cérébrale : Réadaptation, Neurologie du Développement

Volume 38, Issue 1, March 2017, Pages 34–38, pdf.

Page web

Revue : Motricité Cérébrale : Réadaptation, Neurologie du Développement

Site de l'éditeur : www.sciencedirect.com.

Actualité
Il y a 14 minutes
sante-medecine-RFI

En raison de ses infrastructures, de la bonne formation des médecins et du coût raisonnable des soins, les étrangers sont de plus en plus nombreux à venir se soigner en Tunisie. Si la majorité sont des Libyens, victimes de la guerre, beaucoup viennent de pays d’Afrique subsaharienne, en manque d’offre de soins pour certaines pathologies lourdes, ou encore d’Europe, attirés par la chirurgie esthétique bon marché. C’est ainsi que la Tunisie est devenue, en termes de volume, la première destination de tourisme médical en Afrique, générant un revenu de presque un milliard de dinars (450 millions d'euros). Selon une étude réalisée par la Banque africaine de développement, en 2013, près de 38[...]

Actualité
Il y a 14 minutes
sante-medecine-RFI

En raison de ses infrastructures, de la bonne formation des médecins et du coût raisonnable des soins, les étrangers sont de plus en plus nombreux à venir se soigner en Tunisie. Si la majorité sont des Libyens, victimes de la guerre, beaucoup viennent de pays d’Afrique subsaharienne, en manque d’offre de soins pour certaines pathologies lourdes, ou encore d’Europe, attirés par la chirurgie esthétique bon marché. C’est ainsi que la Tunisie est devenue, en termes de volume, la première destination de tourisme médical en Afrique, générant un revenu de presque un milliard de dinars (450 millions d'euros). Selon une étude réalisée par la Banque africaine de développement, en 2013, près de 38[...]

Actualité
Il y a 14 minutes
sante-medecine-RFI

En raison de ses infrastructures, de la bonne formation des médecins et du coût raisonnable des soins, les étrangers sont de plus en plus nombreux à venir se soigner en Tunisie. Si la majorité sont des Libyens, victimes de la guerre, beaucoup viennent de pays d’Afrique subsaharienne, en manque d’offre de soins pour certaines pathologies lourdes, ou encore d’Europe, attirés par la chirurgie esthétique bon marché. C’est ainsi que la Tunisie est devenue, en termes de volume, la première destination de tourisme médical en Afrique, générant un revenu de presque un milliard de dinars (450 millions d'euros). Selon une étude réalisée par la Banque africaine de développement, en 2013, près de 38[...]

Actualité
Il y a 14 minutes
sante-medecine-RFI

En raison de ses infrastructures, de la bonne formation des médecins et du coût raisonnable des soins, les étrangers sont de plus en plus nombreux à venir se soigner en Tunisie. Si la majorité sont des Libyens, victimes de la guerre, beaucoup viennent de pays d’Afrique subsaharienne, en manque d’offre de soins pour certaines pathologies lourdes, ou encore d’Europe, attirés par la chirurgie esthétique bon marché. C’est ainsi que la Tunisie est devenue, en termes de volume, la première destination de tourisme médical en Afrique, générant un revenu de presque un milliard de dinars (450 millions d'euros). Selon une étude réalisée par la Banque africaine de développement, en 2013, près de 38[...]

Actualité
Il y a 14 minutes
sante-medecine-RFI

En raison de ses infrastructures, de la bonne formation des médecins et du coût raisonnable des soins, les étrangers sont de plus en plus nombreux à venir se soigner en Tunisie. Si la majorité sont des Libyens, victimes de la guerre, beaucoup viennent de pays d’Afrique subsaharienne, en manque d’offre de soins pour certaines pathologies lourdes, ou encore d’Europe, attirés par la chirurgie esthétique bon marché. C’est ainsi que la Tunisie est devenue, en termes de volume, la première destination de tourisme médical en Afrique, générant un revenu de presque un milliard de dinars (450 millions d'euros). Selon une étude réalisée par la Banque africaine de développement, en 2013, près de 38[...]