Actualité
Il y a 14 jours
PH temps plein (ou praticien contractuel ou assistant spécialiste)
Offre d’emploi
11/09/2017
N° d'annonce :
170916

Service Hépato-gastroentérologie recherche praticien hospitalier temps plein (ou praticien contractuel ou assistant spécialiste dans un premier temps)

Définition du poste : Il / elle aura la charge d'une unité d'hospitalisation de 10 lits au sein d’un service d’hépato-gastroentérologie, oncologie digestive et addictologie de 45 lits (dont 10 HDJ) + CSAPA (Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie).

Equipe de 7 PH hépato-gastroentérologues, 2 PH addictologues et 1 assistant. Attaché de recherche clinique et participation aux essais FFCD, GETAID, ANGH.

Plateau technique complet avec 3 salles d'endoscopie dont 1 sous AG, échoendoscopie, CPRE, capsule, fibroscan, pH-impédancemétrie, manométrie haute résolution. Nouveau plateau technique d’endoscopie en construction avec salle hybride, emménagement programmé janvier 2018.

Environnement complet : TDM, IRM, radiologie interventionnelle, isotopes, chirurgie hépato-bilio-pancréatique et bariatrique, radiothérapie, etc…

Localisation : CH Colmar (Centre hospitalier de 1000 lits MCO en région Alsace à 30 minutes de Strasbourg, 2h30 de Paris en TGV)

Disponibilité : immédiate

Contact : Docteur Bernard DENIS

Service de Médecine A – Hôpitaux Civils de COLMAR - 39 avenue de la liberté – 68024 COLMAR Cedex. Tél. 03 89 12 41 01 - e-mail bernard.denis@ch-colmar.fr

SNFGE
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Actualité
Actualité
Actualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 36 minutes
SNPI

Avec la réforme du code du travail, votre rémunération pourrait baisser car les primes de nuit, d'ancienneté ou le 13e mois seront désormais du ressort des directions.

Les ordonnances définissent trois blocs de négociation collective.

Le premier concerne les thèmes que les branches conservent. On y trouve notamment les salaires minima, les classifications, la mutuelle/prévoyance, l'égalité hommes-femmes, la période d'essai. Ainsi que les conditions de renouvellement des CDD et leur durée globale, et les conditions de recours au contrat de chantier dans leur secteur.

Cela ne veut pas dire qu'il ne peut y avoir d'accord d'entreprise sur le sujet. Mais, pour pouvoir s'appliquer, il faut qu'il offre des garanties "au moins équivalentes" (terme peu clair aux yeux des juristes, qui redoutent déjà des contentieux).

Deuxième bloc, celui qui concerne les sujets qui reviennent à l'entreprise sauf si les branches décident expressément de garder la main dessus. C'est le cas de la prévention de la pénibilité, de l'emploi des travailleurs handicapés, des primes pour travaux dangereux ou insalubres. Si la branche verrouille ces sujets, un accord d'entreprise ne peut se déployer que s'il prévoit des "garanties au moins équivalent[...]

Actualité
Il y a 36 minutes
SNPI

Avec la réforme du code du travail, votre rémunération pourrait baisser car les primes de nuit, d'ancienneté ou le 13e mois seront désormais du ressort des directions.

Les ordonnances définissent trois blocs de négociation collective.

Le premier concerne les thèmes que les branches conservent. On y trouve notamment les salaires minima, les classifications, la mutuelle/prévoyance, l'égalité hommes-femmes, la période d'essai. Ainsi que les conditions de renouvellement des CDD et leur durée globale, et les conditions de recours au contrat de chantier dans leur secteur.

Cela ne veut pas dire qu'il ne peut y avoir d'accord d'entreprise sur le sujet. Mais, pour pouvoir s'appliquer, il faut qu'il offre des garanties "au moins équivalentes" (terme peu clair aux yeux des juristes, qui redoutent déjà des contentieux).

Deuxième bloc, celui qui concerne les sujets qui reviennent à l'entreprise sauf si les branches décident expressément de garder la main dessus. C'est le cas de la prévention de la pénibilité, de l'emploi des travailleurs handicapés, des primes pour travaux dangereux ou insalubres. Si la branche verrouille ces sujets, un accord d'entreprise ne peut se déployer que s'il prévoit des "garanties au moins équivalent[...]

Actualité
Il y a 36 minutes
SNPI

Avec la réforme du code du travail, votre rémunération pourrait baisser car les primes de nuit, d'ancienneté ou le 13e mois seront désormais du ressort des directions.

Les ordonnances définissent trois blocs de négociation collective.

Le premier concerne les thèmes que les branches conservent. On y trouve notamment les salaires minima, les classifications, la mutuelle/prévoyance, l'égalité hommes-femmes, la période d'essai. Ainsi que les conditions de renouvellement des CDD et leur durée globale, et les conditions de recours au contrat de chantier dans leur secteur.

Cela ne veut pas dire qu'il ne peut y avoir d'accord d'entreprise sur le sujet. Mais, pour pouvoir s'appliquer, il faut qu'il offre des garanties "au moins équivalentes" (terme peu clair aux yeux des juristes, qui redoutent déjà des contentieux).

Deuxième bloc, celui qui concerne les sujets qui reviennent à l'entreprise sauf si les branches décident expressément de garder la main dessus. C'est le cas de la prévention de la pénibilité, de l'emploi des travailleurs handicapés, des primes pour travaux dangereux ou insalubres. Si la branche verrouille ces sujets, un accord d'entreprise ne peut se déployer que s'il prévoit des "garanties au moins équivalent[...]

Actualité
Il y a 1 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Des chercheurs lyonnais ont stimulé pendant un mois le nerf vague d'un patient souffrant d'une grave lésion cérébrale.


Actualité
Il y a 1 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Une équipe de chercheurs lyonnais a réussi à rendre une conscience minimale à un homme plongé depuis 15 ans dans un état dit "végétatif", révèle Le Monde.


Actualité
Il y a 1 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Des vignes sont plantées sur des terrils du Nord. 800 kilos de raisins ont été ramassés ce week-end sur l'ancienne mine d'Haillicourt.