Actualité
Pour les réfugiés, c’est plus qu’un simple vélo
Il y a 6 jours
Pour les réfugiés, c’est plus qu’un simple vélo

« Quand j’étais à l’université, je me suis porté volontaire pour être le tuteur d’Adam. Adam était un jeune demandeur d’asile du Darfour, qui avait fait une demande pour rester au Royaume-Uni. Je n’ai pas mis longtemps à remarquer les problèmes que son absence de mobilité causait donc, quand mon frère m’a donné un vieux vélo, je l’ai réparé et je le lui ai donné, » explique Jem Stein, le jeune fondateur et créateur de The Bike Project (le « Projet Vélo »).

« Cela a fait une telle différence dans sa vie que, lorsque j’ai obtenu mon diplôme, j’ai commencé à collectionner les vélos, à les rénover pendant mon temps libre et à les donner à d’autres réfugiés et demandeurs d’asile. »

L’idée a eu tellement de succès que, il y a quatre ans, Jem l’a transformée en une initiative sociale à temps plein, travaillant dans un atelier situé dans le Sud-Est de Londres.

« Les demandeurs d’asile arrivent dans ce pays sans rien et beaucoup d’entre eux ont fait face à la persécution et à la torture dans leur pays d’origine. Lorsqu’ils arrivent, on les empêche de trouver un emploi et on leur donne de minuscules allocations pour vivre. Londres est une ville riche en opportunités, mais les trouver peut s’avérer éprouvant et c’est la raison pour laquelle un vélo peut faire toute la différence – permettant aux gens d’avoir accès aux différentes associations caritatives qui fournissent de la nourriture, des avocats pouvant aider avec les demandes d’asile, aux rendez-vous au Ministère de l’Intérieur, aux soins médicaux, à l’éducation et bien plus.

Les femmes réfugiées, en particulier, ne savent souvent pas faire du vélo, car il se peut que ce ne soit pas encouragé dans leur pays d’origine. Du coup, nous gérons également un projet réservé aux femmes à travers lequel elles peuvent apprendre à en faire dans un environnement chaleureux et solidaire. »

Mais ce ne sont pas seulement des vélos que The Bike Project fournit (bien qu’ils aient fait des dons de près de 1000 vélos l’an dernier), mais un sentiment de confiance et d’indépendance. « Ce qui est bien, c’est que beaucoup de personnes qui viennent au Projet pour un vélo gratuit finissent par se faire de nouveaux amis et reviennent pour être bénévoles. C’est génial d’être à l’atelier les jeudi soirs quand ça bourdonne de conversations et que des gens venus d’Erythrée, d’Afghanistan, de Londres et de Guinée-Bissau font connaissance au[...]

UNESCO
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 10 minutes
Amazon medecine
Recettes à l'extracteur de jus: 140 recettes pour faire le plein de vitamines
Clémence Roquefort
(2)

Acheter neuf : EUR 9,95
6 neuf & d'occasion à partir de EUR 6,50

(Consultez la liste Meilleures ventes Médecine pour des informations officielles sur le classement actuel de ce produit.)
Actualité
Il y a 10 minutes
Amazon medecine
Recettes à l'extracteur de jus: 140 recettes pour faire le plein de vitamines
Clémence Roquefort
(2)

Acheter neuf : EUR 9,95
6 neuf & d'occasion à partir de EUR 6,50

(Consultez la liste Meilleures ventes Médecine pour des informations officielles sur le classement actuel de ce produit.)
Blog
Il y a 1 heures
Rédaction médicale et scientifique

Article très bien fait publié dans Pain (en accès libre), avec un titre informatif contenant le résultat et un verbe conjugué (tout ce que j'aime) : "Perioperative pregabalin administration does not prevent chronic postoperative pain: systematic review with a meta-analysis of randomized trials". Félicitations pour Valeria Martinez, hôpital Raymond Poincaré. Une vidéo résume le travail... à voir.

Si le résultat principal semble confirmer ce qui était connu (pas de différence prégabaline versus placebo à 3 mois, avec des essais de qualité 'moyenne') ; c'est en opposition avec certaines pratiques. La méthodologie de cette revues systématique a attiré mon attention : bien fait, avec PROSPERO, GRADE, PRISMA, Cochrane, etc..... Ce travail ne rentre pas dans l'épidémie de mauvaises revues systématiques trompeuses : bravo.

Les informations de cette revue confirment encore ce qui est trop fréquent :

1) environ 60 % des essais (avec critère principal à 3 mois) n'ont pas été publiés ; ce qui est réconfortant, c'est que certaines données ont été obtenues pour ces essais ; dans ce travail, les essais non publiés correspondaient à 79 % (1492 / 1884) des patients inclus dans ces essais... heureusement que les patients ne savent pas que leur participation n'a peut-être servi à rien !!!! Allez lire dans l'article la figure reprise ci-dessus.

2) les pratiques ne sont pas cohérentes avec les données de la science : "Pooled data from published and unpublished studies provide no support for the efficacy of pregabalin for preventing chronic postsurgical pain"

Je remercie infiniment Valeria Martinez pour les informations transmises ; elle m'a confirmé que son travail était dans la moyenne habituelle des revues systématiques, à savoir 2 % des articles identifiés ont été inclus, et 13 mois de travail ; je reprends ci-dessous un extrait de son email :

Pour expérience contact avec les auteurs

Contact pa[...]

Blog
Il y a 1 heures
Rédaction médicale et scientifique

Article très bien fait publié dans Pain (en accès libre), avec un titre informatif contenant le résultat et un verbe conjugué (tout ce que j'aime) : "Perioperative pregabalin administration does not prevent chronic postoperative pain: systematic review with a meta-analysis of randomized trials". Félicitations pour Valeria Martinez, hôpital Raymond Poincaré. Une vidéo résume le travail... à voir.

Si le résultat principal semble confirmer ce qui était connu (pas de différence prégabaline versus placebo à 3 mois, avec des essais de qualité 'moyenne') ; c'est en opposition avec certaines pratiques. La méthodologie de cette revues systématique a attiré mon attention : bien fait, avec PROSPERO, GRADE, PRISMA, Cochrane, etc..... Ce travail ne rentre pas dans l'épidémie de mauvaises revues systématiques trompeuses : bravo.

Les informations de cette revue confirment encore ce qui est trop fréquent :

1) environ 60 % des essais (avec critère principal à 3 mois) n'ont pas été publiés ; ce qui est réconfortant, c'est que certaines données ont été obtenues pour ces essais ; dans ce travail, les essais non publiés correspondaient à 79 % (1492 / 1884) des patients inclus dans ces essais... heureusement que les patients ne savent pas que leur participation n'a peut-être servi à rien !!!! Allez lire dans l'article la figure reprise ci-dessus.

2) les pratiques ne sont pas cohérentes avec les données de la science : "Pooled data from published and unpublished studies provide no support for the efficacy of pregabalin for preventing chronic postsurgical pain"

Je remercie infiniment Valeria Martinez pour les informations transmises ; elle m'a confirmé que son travail était dans la moyenne habituelle des revues systématiques, à savoir 2 % des articles identifiés ont été inclus, et 13 mois de travail ; je reprends ci-dessous un extrait de son email :

Pour expérience contact avec les auteurs

Contact pa[...]

Actualité
Il y a 2 heures
Santé Environnement
Ce 27 avril, le Ministre Borsus a annoncé son intention d'interdire la mise sur le marché des herbicides pour les usages par les particuliers, en ce compris les produits à base de glyphosate. Cette décision se base sur l' « application du principe de précaution » et sur le fait que des alternatives sont largement disponibles. IEW et N&P saluent cette décision, qui non seulement assure la cohérence entre les niveaux de pouvoirs (les trois Régions ayant décidé d'interdire les utilisations d'herbicides à base de glyphosate) mais envoie également un signal fort : les usages par les particuliers de pesticides appartiennent au passé !

Pour IEW et N&P, cette décision pourrait être élargie et s'appliquer non seulement aux herbicides, mais à l'ensemble des pesticides destinés aux usages par les particuliers puisque de nombreuses alternatives sont disponibles également pour ces applications. En outre, IEW et N&P appellent à une concrétisation rapide de cette interdiction, afin d'éviter que ne se prolonge la présence des produits à base de glyphosate dans les rayons des jardineries, alors [...]

Actualité
Il y a 2 heures
Santé Environnement
Ce 27 avril, le Ministre Borsus a annoncé son intention d'interdire la mise sur le marché des herbicides pour les usages par les particuliers, en ce compris les produits à base de glyphosate. Cette décision se base sur l' « application du principe de précaution » et sur le fait que des alternatives sont largement disponibles. IEW et N&P saluent cette décision, qui non seulement assure la cohérence entre les niveaux de pouvoirs (les trois Régions ayant décidé d'interdire les utilisations d'herbicides à base de glyphosate) mais envoie également un signal fort : les usages par les particuliers de pesticides appartiennent au passé !

Pour IEW et N&P, cette décision pourrait être élargie et s'appliquer non seulement aux herbicides, mais à l'ensemble des pesticides destinés aux usages par les particuliers puisque de nombreuses alternatives sont disponibles également pour ces applications. En outre, IEW et N&P appellent à une concrétisation rapide de cette interdiction, afin d'éviter que ne se prolonge la présence des produits à base de glyphosate dans les rayons des jardineries, alors [...]