Actualité
Il y a 6 jours
Pour une meilleure prise en charge des troubles de l'humeur

Une étude de Santé publique France souligne l'importance de détecter et prendre en charge précocement les troubles de l'humeur, dépressifs ou bipolaires notamment, afin d’éviter leur chronicisation et le passage à l’acte suicidaire. Des disparités régionales importantes de prise en charge sont observées, relevant de multiples facteurs. Merci à Hospimedia de partager avec la communauté d'infirmiers.com cet article.

Solitude et détresse

Prendre en charge les troubles de l'humeur précocement permettrait d'éviter la chronicisation et le passage à l'acte suicidaire.

Une étude réalisée par Santé publique France, parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) du 18 avril, réalise un descriptif de la prise en charge des patients atteints de troubles de l’humeur dans les établissements de santé ayant une activité autorisée en psychiatrie en France métropolitaine. Ce travail, réalisé à partir de la base nationale de recueil d’information médicalisée en psychiatrie (RIM-P), a inclus toutes les personnes hospitalisées ou prises en charge en ambulatoire dans ces établissements entre 2010 et 2014 et pour lesquelles un trouble bipolaire ou un trouble dépressif a été noté en diagnostic principal ou associé.

Des taux de prise en charge très variables en région

Chaque année, le nombre de patients pris en charge pour trouble bipolaire (TB) se situe entre 80 000 et 95 000, tandis que ceux pris en charge pour trouble dépressif (TD) sont trois à quatre fois plus nombreux, entre 320 000 et 350 000. Parmi les patients atteints de TD, environ les trois quarts présentent un épisode dépressif caractérisé et 20% ont un trouble dépressif récurrent. Ces répartitions ne sont pas différentes selon les années. Pour les TD comme pour le TB, les taux sont systématiquement plus élevés chez les femmes que les hommes. En 2014, les taux de prise en charge pour TD étaient de 564,8 pour 100 000 personnes, plus élevés chez les femmes (698,3 contre 421,5 chez les hommes). Ils ont peu varié au cours de la période étudiée. En 2014, les taux de prise en charge pour TB étaient de 157,1 pour 100 000 personnes (190,3 chez les femmes et 120,8 chez les hommes). Une augmentation annuelle de 2,6% a été observée chez les hommes et de 3,4% chez les femmes entre 2010 et 2014. Pour les TB comme pour les TD, les taux les plus élevés se retrouvent chez les hommes et les femmes âgés de 50 à 54 ans. Tous sexes confondus, des taux de prise en charge supérieurs de 20% au taux national ont été observés en Bretagne et en Bourgogne-Franche-Comté pour les TD et dans le Sud-Ouest pour les TB. Les disparités régionales dans la prise en charge des TD et des TB par les établissements sont importantes, avec des taux allant presque du simple au double, relève l'étude.

Des disparités régionales multifactorielles

Toutefois, ces disparités ne peuvent être entièrement attribuées à des variations de prévalences selon les régions, développe Santé publique France. Ces disparités peuvent être aussi dues à une différence dans l’offre de soins et dans la prise en charge de ces troubles par des établissements de santé. Enfin, une différence dans les pratiques de codage des troubles ne peut pas être exclue, la concordance diagnostique semblant meilleure pour les TB que pour les TD, expliquent les auteurs. Malgré leurs limites, les bases médico-administratives constitue[...]

Infirmiers
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 2 minutes
Ministère de la Santé

L'innovation en santé concerne de multiples domaines : les médicaments, les vaccins, les diagnostics, les dispositifs médicaux, les organisations, la e-santé, la prévention, le secteur médico-social, les interventions à impact populationnel … Elle émerge dans un système complexe multidisciplinaire en perpétuelle évolution, composé de chercheurs, d'ingénieurs, d'industriels, d'investisseurs, d'administrations, d'agences de réglementation et d'évaluation, de professionnels de santé, de citoyens et de patients.

Les innovations en santé contribuent à l'amélioration de l'espérance et de la qualité de vie de chacun. La France, reconnue internationalement pour l'excellence et l'accessibilité de ses soins, a souhaité mettre en place une politique forte, cohérente, partenariale, visible et lisible en matière d'innovation en santé ; une délégation à l'innovation en santé a été créée fin septembre 2016. L'équipe, hébergée dans les locaux du ministère de la santé, est dirigée par le Professeur Jean-Yves Fagon.

Ses missions principales, au sein de l'écosystème de l'innovation en santé, sont avant tout de faciliter l'accès des patients et de la population aux innovations. Pour cela , la délégation souhaite :

  • ORIENTER les porteurs de projets innovants qui le souhaiteraient. Il peut s'agir de clarifier, faciliter, et coordonner les démarches à anticiper dans l'écosystème de l'innovation en santé, voire de les accélérer en levant certains freins. Pour cela la délégation a mis en place un Pôle analyse et orientation des projets innovants (PAOPI).
  • ORCHESTRER LA NECESSAIRE EVOLUTION DE l'EVALUATION de tous types de solutions innovantes de santé : médicament, diagnostic, dispositif médical, programmes de santé, nouvelles organisations, e-santé, innovations polymorphes… vers une évaluation multidimensionnelle.
  • ARTICULER et COORDONNER les initiatives pluridisciplinaires, nationales et régionales, et interministérielles.

Zoom sur le Pôle analyse et orientation des projets innovants (PAOPI)

La délégation à l'innovation en santé propose un service de « mentoring » de l'innovation en santé visant à recevoir, orienter et accompagner les porteurs de projets qui le souhaiteraient.

[...]
Actualité
Il y a 2 minutes
Ministère de la Santé

L'innovation en santé concerne de multiples domaines : les médicaments, les vaccins, les diagnostics, les dispositifs médicaux, les organisations, la e-santé, la prévention, le secteur médico-social, les interventions à impact populationnel … Elle émerge dans un système complexe multidisciplinaire en perpétuelle évolution, composé de chercheurs, d'ingénieurs, d'industriels, d'investisseurs, d'administrations, d'agences de réglementation et d'évaluation, de professionnels de santé, de citoyens et de patients.

Les innovations en santé contribuent à l'amélioration de l'espérance et de la qualité de vie de chacun. La France, reconnue internationalement pour l'excellence et l'accessibilité de ses soins, a souhaité mettre en place une politique forte, cohérente, partenariale, visible et lisible en matière d'innovation en santé ; une délégation à l'innovation en santé a été créée fin septembre 2016. L'équipe, hébergée dans les locaux du ministère de la santé, est dirigée par le Professeur Jean-Yves Fagon.

Ses missions principales, au sein de l'écosystème de l'innovation en santé, sont avant tout de faciliter l'accès des patients et de la population aux innovations. Pour cela , la délégation souhaite :

  • ORIENTER les porteurs de projets innovants qui le souhaiteraient. Il peut s'agir de clarifier, faciliter, et coordonner les démarches à anticiper dans l'écosystème de l'innovation en santé, voire de les accélérer en levant certains freins. Pour cela la délégation a mis en place un Pôle analyse et orientation des projets innovants (PAOPI).
  • ORCHESTRER LA NECESSAIRE EVOLUTION DE l'EVALUATION de tous types de solutions innovantes de santé : médicament, diagnostic, dispositif médical, programmes de santé, nouvelles organisations, e-santé, innovations polymorphes… vers une évaluation multidimensionnelle.
  • ARTICULER et COORDONNER les initiatives pluridisciplinaires, nationales et régionales, et interministérielles.

Zoom sur le Pôle analyse et orientation des projets innovants (PAOPI)

La délégation à l'innovation en santé propose un service de « mentoring » de l'innovation en santé visant à recevoir, orienter et accompagner les porteurs de projets qui le souhaiteraient.

[...]
Actualité
Il y a 2 minutes
Ministère de la Santé

L'innovation en santé concerne de multiples domaines : les médicaments, les vaccins, les diagnostics, les dispositifs médicaux, les organisations, la e-santé, la prévention, le secteur médico-social, les interventions à impact populationnel … Elle émerge dans un système complexe multidisciplinaire en perpétuelle évolution, composé de chercheurs, d'ingénieurs, d'industriels, d'investisseurs, d'administrations, d'agences de réglementation et d'évaluation, de professionnels de santé, de citoyens et de patients.

Les innovations en santé contribuent à l'amélioration de l'espérance et de la qualité de vie de chacun. La France, reconnue internationalement pour l'excellence et l'accessibilité de ses soins, a souhaité mettre en place une politique forte, cohérente, partenariale, visible et lisible en matière d'innovation en santé ; une délégation à l'innovation en santé a été créée fin septembre 2016. L'équipe, hébergée dans les locaux du ministère de la santé, est dirigée par le Professeur Jean-Yves Fagon.

Ses missions principales, au sein de l'écosystème de l'innovation en santé, sont avant tout de faciliter l'accès des patients et de la population aux innovations. Pour cela , la délégation souhaite :

  • ORIENTER les porteurs de projets innovants qui le souhaiteraient. Il peut s'agir de clarifier, faciliter, et coordonner les démarches à anticiper dans l'écosystème de l'innovation en santé, voire de les accélérer en levant certains freins. Pour cela la délégation a mis en place un Pôle analyse et orientation des projets innovants (PAOPI).
  • ORCHESTRER LA NECESSAIRE EVOLUTION DE l'EVALUATION de tous types de solutions innovantes de santé : médicament, diagnostic, dispositif médical, programmes de santé, nouvelles organisations, e-santé, innovations polymorphes… vers une évaluation multidimensionnelle.
  • ARTICULER et COORDONNER les initiatives pluridisciplinaires, nationales et régionales, et interministérielles.

Zoom sur le Pôle analyse et orientation des projets innovants (PAOPI)

La délégation à l'innovation en santé propose un service de « mentoring » de l'innovation en santé visant à recevoir, orienter et accompagner les porteurs de projets qui le souhaiteraient.

[...]
Actualité
Il y a 2 minutes
Ministère de la Santé

L'innovation en santé concerne de multiples domaines : les médicaments, les vaccins, les diagnostics, les dispositifs médicaux, les organisations, la e-santé, la prévention, le secteur médico-social, les interventions à impact populationnel … Elle émerge dans un système complexe multidisciplinaire en perpétuelle évolution, composé de chercheurs, d'ingénieurs, d'industriels, d'investisseurs, d'administrations, d'agences de réglementation et d'évaluation, de professionnels de santé, de citoyens et de patients.

Les innovations en santé contribuent à l'amélioration de l'espérance et de la qualité de vie de chacun. La France, reconnue internationalement pour l'excellence et l'accessibilité de ses soins, a souhaité mettre en place une politique forte, cohérente, partenariale, visible et lisible en matière d'innovation en santé ; une délégation à l'innovation en santé a été créée fin septembre 2016. L'équipe, hébergée dans les locaux du ministère de la santé, est dirigée par le Professeur Jean-Yves Fagon.

Ses missions principales, au sein de l'écosystème de l'innovation en santé, sont avant tout de faciliter l'accès des patients et de la population aux innovations. Pour cela , la délégation souhaite :

  • ORIENTER les porteurs de projets innovants qui le souhaiteraient. Il peut s'agir de clarifier, faciliter, et coordonner les démarches à anticiper dans l'écosystème de l'innovation en santé, voire de les accélérer en levant certains freins. Pour cela la délégation a mis en place un Pôle analyse et orientation des projets innovants (PAOPI).
  • ORCHESTRER LA NECESSAIRE EVOLUTION DE l'EVALUATION de tous types de solutions innovantes de santé : médicament, diagnostic, dispositif médical, programmes de santé, nouvelles organisations, e-santé, innovations polymorphes… vers une évaluation multidimensionnelle.
  • ARTICULER et COORDONNER les initiatives pluridisciplinaires, nationales et régionales, et interministérielles.

Zoom sur le Pôle analyse et orientation des projets innovants (PAOPI)

La délégation à l'innovation en santé propose un service de « mentoring » de l'innovation en santé visant à recevoir, orienter et accompagner les porteurs de projets qui le souhaiteraient.

[...]
Actualité
Il y a 13 minutes
ANSM

L'ANSM a été informée de la mise en œuvre d’une action de sécurité effectuée par la société Advanced Medical Solutions Plymouth Limited. Les utilisateurs concernés ont reçu le courrier ci-joint (27/04/2017) (3622 ko).

Cette action de sécurité est enregistrée à l’ANSM sous le n° R1705349.

Actualité
Il y a 13 minutes
ANSM

L'ANSM a été informée de la mise en œuvre d’une action de sécurité effectuée par la société Advanced Medical Solutions Plymouth Limited. Les utilisateurs concernés ont reçu le courrier ci-joint (27/04/2017) (3622 ko).

Cette action de sécurité est enregistrée à l’ANSM sous le n° R1705349.