Actualité
Il y a 1 mois
« Pourquoi je ne m’installerai pas » : la lettre ouverte d’un jeune généraliste à Agnès Buzyn

Le Dr A. ne réalisera pas son rêve. Pendant ses études de médecine, ce généraliste trentenaire n’envisageait pas d’exercer son métier autrement qu’en s’installant. Mais après deux ans de remplacement à travers toute la France, en zones r...

Quotidien du médecin
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 1 jours
Témoignage - Dupont, Durand...
Quotidien du médecin
Actualité
Actualité
Il y a 2 jours
Témoignage - Un reste de dyslexie-dysphasie
Quotidien du médecin
Actualité
Il y a 2 jours
Sein : l'ergonomie au service du diagnostic
Quotidien du médecin
Actualité
Actualité
Il y a 3 jours
Témoignage - À demain
Quotidien du médecin
Actualité
Il y a 3 jours
L'affaire est dans le sac... anévrismal !
Quotidien du médecin
Actualité
Il y a 5 jours
Témoignage - Apparences trompeuses
Quotidien du médecin
Articles liés par le même flux
Presse médicale
Il y a 12 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 18 August 2017
Source:La Revue de Médecine Interne



Presse médicale
Il y a 12 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 18 August 2017
Source:La Revue de Médecine Interne



Actualité
Cancer : les "médecines alternatives" augmentent le risque de décès
Il y a 16 heures
Le Point - Santé

Selon des chercheurs de l'université Yale, les remèdes alternatifs seuls ne suffisent pas pour soigner un cancer, et font augmenter le risque de mourir.

Actualité
Cancer : les "médecines alternatives" augmentent le risque de décès
Il y a 16 heures
Le Point - Santé

Selon des chercheurs de l'université Yale, les remèdes alternatifs seuls ne suffisent pas pour soigner un cancer, et font augmenter le risque de mourir.

Presse médicale
Il y a 22 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 18 August 2017
Source:Nutrition Clinique et Métabolisme
Author(s): Éric Vallée, Élise Vastel, Marie-Astrid Piquet, Véronique Savey
ObjectifLes médecins généralistes manifestent des difficultés à prendre en charge la sédentarité, dans un contexte où s’imposent à eux d’importantes contraintes de temps. Cette étude a évalué l’efficacité d’une intervention brève sur l’activité physique auprès de patients consultant pour renouvellement d’ordonnance.Matériels et méthodesUne évaluation des pratiques professionnelles, prenant la forme d’une étude quasi expérimentale en deux phases, a été réalisée dans un pôle de santé normand entre décembre 2015 et avril 2016. Tous les sujets majeurs étaient inclus. Durant la première phase, les conditions de consultation étaient usuelles. La seconde phase était marquée par la dispense d’un conseil minimal abordant l’activité physique en fin de consultation. Le critère de jugement principal était l’intensité de l’activité physique pratiquée six mois après l’inclusion selon la version courte de l’International Physical Activity Questionnaire (IPAQ).RésultatsFurent inclus 95 patients : 46 pendant la première phase et 49 durant la seconde. L’âge moyen était de 70,2 ans. Les femmes représentaient 54,7 % de l’effectif. La pratique de l’activité physique à 6 mois était significativement plus intense chez les sujets ayant bénéficié du conseil minimal (p0,001). Parmi ces derniers, 36,2 % pratiquaient une activité intense, 51,0 % une activité modérée et 12,8 % une activité faible. Comparativement, 9,1 % des sujets non conseillés avaient une pratique intense, 47,7 % une pratique modérée et 43,2 % une pratique faible.ConclusionUn conseil minimal délivré en fin de consultation pour renouvellement d’ordonnance favorise la pratique de l’activité physique à six mois.ObjectivesGeneral practitioners have significant difficulties in promoting physical activity, within a challenging context where time is lacking. This study assessed the effectiveness of briefly addressing physical activity with patients consulting for prescription renewal.Materials and methodsA quasi-experimental study, in two phases, was performed in a French medical office from December 2015 until April 2016. Patients aged 18 or over were included. In the first phase, the consultations were as usual. In the second phase, a brief advice about physical activity was provided to the patients at the end of the consultation. The primary endpoint was the level of intensity of the physical activity practiced six months after the inclusion, based on the short form of International Physical Activity Questionnaire (IPAQ).ResultsA total of 95 patients were included: 46 during the first phase and 49 during the second. The study population consisted of 54.7 % of women. The mean age was 70.2. Patients who benefited from the minimal intervention were significantly more active (P0.001) than patients from the[...]

Actualité
Il y a 1 jours
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Selon une étude publiée dans une revue scientifique, les patients atteints d'un cancer se tournant exclusivement vers les remèdes alternatifs ont jusqu'à cinq fois plus de risque de mourir que ceux optant pour des traitements médicaux classiques.