Actualité
Il y a 2 mois
Premier secours : comment mieux former les Français ?

Face au risque d’attentats qui reste élevé, un rapport remis aujourd’hui au gouvernement plaide pour former 2 millions de Français par an aux gestes de premiers secours.


News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Actualité
Il y a 6 heures
Un flash lumineux désoriente le moustique rendu moins vorace
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 7 heures
Les Japonais pleurent la mort d'une présentatrice blogueuse atteinte d'un cancer
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 10 heures
Charlie Sheen poursuivi en justice par son ex : elle l'accuse de l'avoir exposée au sida
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 10 heures
Non à la discrimination entre donneurs de sang
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 10 heures
Japon : vive émotion après la mort d'une jeune star de la télé fauchée par un cancer
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 12 heures
Marche des fiertés: savez-vous ce que veut dire le sigle LGBT (ou LGBTQIA) ? Voici sa signification, lettre par lettre
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 14 heures
Médecine génomique : faut-il accepter de prédire les maladies ?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 22 heures
Chaîne du froid : la vigilance des agents de l'État dans les supermarchés
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 23 heures
Logement : quand seniors et étudiants cohabitent
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 1 jours
On a demandé à des militants LGBTI si la Gay Pride avait toujours du sens
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 2 jours
CHU de Toulouse

L'angoisse peut aggraver votre crise : essayez de garder votre calme. Mettez-vous dans la position où vous vous sentez le mieux, souvent en position assise.

Si vous possédez un appareil de mesure du souffle (débitmètre de pointe) (voir l'article sur la mesure du souffle), vous pouvez l'utiliser après avoir pris votre bronchodilatateur d'action rapide et comparer la valeur obtenue à celle que vous avez en temps normal. Cette mesure pourra être répétée toutes les vingt minutes pendant au minimum une heure de façon à apprécier l'évolution de la crise.

Dès les premiers signes de la crise, prenez votre bronchodilatateur d'action rapide : le plus souvent une à deux bouffées sous forme inhalée, à renouveler si besoin.

Si malgré la prise initiale de ce médicament, la gêne respiratoire persiste ou s'aggrave après 5 à 10 minutes, reprenez votre bronchodilatateur d'action rapide : une à deux bouffées à renouveler si besoin. Si les symptômes ne disparaissent toujours pas, recommencez après 5 à 10 minutes.

En cas de non-amélioration dans les 20 minutes ou si la crise recommence rapidement, il s'agit d'une crise sévère qui nécessite de contacter un service médical en urgence : SAMU (15) ou pompiers (17).

Un seul des signes suivants suffit pour affirmer que votre crise est grave :

  • vous ne ressentez aucune amélioration de vos symptômes respiratoires malgré la prise de plusieurs bouffées de votre bronchodilatateur,
  • vous ressentez un essoufflement intense rendant impossible la moindre activité,
  • vous avez des difficultés pour parler, vo[...]
Actualité
Il y a 2 jours
CHU de Toulouse

Certains patients asthmatiques ressentent une gêne respiratoire à l'effort physique et particulièrement à la course à pied.

Cela peut déclencher des salves de toux et même parfois, une crise d'asthme. Cette forme d'asthme s'appelle l'asthme induit par l'exercice ou asthme d'effort. Toutefois, les patients asthmatiques doivent faire du sport, cette pratique est même fortement recommandée car l'acquisition d'un bon capital musculaire participe à la qualité de vie et au contrôle de toute maladie respiratoire, dont l'asthme.

L'activité physique permet également de prévenir certains effets secondaires des médicaments contenant des corticoïdes à savoir l'ostéoporose (diminution de la calcification des os induisant une fragilité et donc un risque accru de fracture surtout chez la femme au moment de la ménopause) et l'amyotrophie (diminution du volume des muscles).

Les exercices doivent être personnalisés selon l'âge et les capacités cardio-respiratoires et adaptés aux aptitudes physiques et aux goûts de chacun. Ils doivent être faciles à réaliser, non douloureux et régulièrement po[...]

Presse médicale
Il y a 3 jours
ScienceDirect

Publication date: Available online 20 June 2017
Source:NPG Neurologie - Psychiatrie - Gériatrie
Author(s): C. Hazif-Thomas, C. Hanon, G. Chandès, P. Thomas
L’objet identifiant est un objet qu’en langage profane on appellerait volontiers « baguette magique » ou « objet phare », soit un repère situationnel venant au secours d’une adaptation introuvable, à la valeur transactionnelle, motivationnelle et communicationnelle certaine. C’est un objet qui oblige le soignant à penser en dehors les cases et appelle, notamment dans la démence, à repenser le fonctionnement psychique. S’il peut illustrer la pensée magique, il n’est pas sans efficacité symbolique, permettant une réassurance face à l’angoisse d’imprévu. Il restaure en effet, le temps d’une « interaction parlante », la congruence cognitive du sujet communicant, en particulier lors de l’exploration d’un espace transitionnel. En cela, l’objet identifiant a des points communs avec l’objet transitionnel de Winnicott et avec l’objet flottant cher aux systémiciens. Il permet pour l’essentiel d’amorcer une conduite de communication significative et d’adopter une posture adaptative, à condition qu’il soit reconnu et validé comme tel. Il rend opératoire des fonctionnements anciens ritualisés. Il partage enfin des traits avec les objets méditatifs à finalité rituelle, type Mandala, favorisant d’autant les capacités attentionnelles et suscitant l’envie de partager d’autres mondes mentaux. Son observation lors de l’activité psychique tardive démontre les capacités de résilience disponibles dans la démence et indique la plasticité idéo-affective à l’œuvre. Sa dégradation en analogon, unité de base de la conscience imageante, est une des reconversions possibles de l’objet identifiant en cas de troubles neuropsychologiques majeurs.The identifying object is an object that in profane language would be called a “magic wand” or a “beacon object”, a situational benchmark that comes to the rescue when an adaptation that can not be found, an possesses transactional, motivational and communic[...]

Actualité
Il y a 3 jours
UNESCO

Le 20 juin 2017, la Directrice générale a convoqué une réunion spéciale de l’équipe de direction afin de discuter de la situation financière critique prolongée de l'Organisation en raison de l’insuffisance actuel des flux de trésorerie, découlant du non-paiement des contributeurs importants de l'organisation.

"L'esprit de cette réunion, qui a engendré des préoccupations considérables au sein du personnel de l'Organisation, consiste à faire face à la situation financière actuelle dans laquelle l'Organisation se trouve aujourd'hui", a déclaré Irina Bokova. En tant que Directrice Administrative de cette Organisation, il est de ma responsabilité d’appeler chacun d'entre vous à prendre des mesures afin que tous ensemble nous puissions anticiper les risques et faire face à la situation financière actuelle avec la parfaite conscience des responsabilités qui incombent à chacun. Personne ne peut être dans le déni".

La Directrice générale a exhorté l’équipe de direction (SMT) à assurer un suivi étroit de la situation des flux de trésorerie propres à leurs secteurs et bureaux respectifs.

Ce faisant, ils sont tenus d'entreprendre une évaluation approfondie des risques des activités et des opérations et de lui soumettre des mesures palliatives pour faire face à la situation actuelle avant décembre 2017 , par la mise en œuvre du plan d'urgence à l'automne.

Elle a souligné que tous les managers doivent entreprendre un examen approfondi de leurs activités, examiner les engagements statutaires afin de réduire les coûts de façon générale, des activités au personnel, l'expertise technique et les missions d'ici la fin de juin, avant la mise en œuvre du plan d'urgence conformément à la décision 201 EX / 25 du Conseil d'administration.

"Ce faisant, nous respectons notre responsabilité de surveiller la situation financière de l'Organisation ainsi que ses implications pour la mise en place des programmes", a déclaré Irina Bokova.

La Directrice générale a également souligné que, contrairement à la période 2011-2012, l'Organisation dispose d'un mécanisme d'évaluation des risques et, par conséquent, les managers se doivent de concevoir et suivre leurs propres plans d'évaluation des risques.

Elle a également souligné qu'il n'y aura pas de fonds d'urgence de secours, comme cela a été le cas en 2012, créant ainsi une pression supplémentaire sur les ressources budgétaires déjà tendues.

La Directrice financière de l'Organisation a donné une présentation détaillée de la situation de la trésorerie en expliquant que, pour effectuer des paiements, l'UNESCO doit disposer de liquidités prévisibles. Elle a poursuivi en soulignant que l'Organisation se trouve dans une situation exceptionnelle avec 3 de ses 25 contributeurs principaux qui ont des arriérés s’élevant à 75 millions de dollars, qui [...]

Actualité
Il y a 4 jours
Travailler Mieux

La vague de chaleur annoncée par Météo France sévit actuellement sur une grande partie du territoire.
Lundi 19 juin, 16 départements étaient en vigilance orange (Vendée, Maine-et-Loire, Deux-Sèvres, Vienne, Charentes, Charente-Maritime, Haute-Vienne, Gironde, Landes, Dordogne, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Paris et la petite couronne). Ces températures élevées pourraient perdurer toute la semaine.
Lors de périodes d'alerte orange de météo France, certains travailleurs peuvent être particulièrement exposés aux risques liés aux fortes chaleurs et plusieurs facteurs peuvent y contribuer.

JPEG - 591.3 ko

Depuis la publication du décret n°2008-1382 du 19 décembre 2008 relatif à la protection des travailleurs exposés à des conditions climatiques particulières, tout employeur doit :

  • intégrer au « document unique » les risques liés aux ambiances thermiques ;
  • et, dans le secteur du BTP, mettre à la disposition des travailleurs un local de repos adapté aux conditions climatiques ou aménager le chantier de manière à permettre l'organisation de pauses dans des conditions de sécurité équivalentes.

La prévention des risques professionnels liés aux grandes chaleurs conjugue des mesures techniques, une organisation du travail adaptée, ainsi que l'information et la formation des salariés, en fonction de l'activité de l'entreprise et des postes de travail.

Retrouvez ici les mesures à appliquer pour les entreprises et les recommandations aux travailleurs

Rappel : les signes d'alerte et principaux symptômes

Si, lors de fortes chaleurs, un travailleur présente l'un des symptômes suivants :

  • grande faiblesse,
  • grande fatigue,
  • étourdissements, vertiges, troubles de la conscience,
  • nausées, vomissements,
  • crampes musculaires,
  • température corporelle élevée,
  • soif et maux de tête.

Si on est en présence d'une personne qui :

  • tient des propos incohérents,
  • perd l'équilibre,
  • perd connaissance,
  • présente des convulsions.

Il peut s'agir d'un coup de chaleur. Il faut agir rapidement : appeler le 15.

En attendant les secours :

  • Placer le sujet au frais, lui enlever ses vêtements,
  • L'asperger d'eau, créer un courant d'air au plus près possible de la personne.
  • Placer des sacs de glaçons sur les cuisses et les bras.
PNG - 78.2 ko

En savoir +

  • Plan national canicule 2017
  • Plateforme téléphonique d'information « Canicule Info Service » 0 800 06 66 66 (appel gratuit depui[...]
Actualité
Il y a 4 jours
Infirmiers

Retrouvez toutes les informations utiles et pratiques concernant le métier d'infirmier scolaire. Du recrutement à l'évolution de carrière, nous vous proposons de découvrir l'exercice de la profession d'infirmier dans ce domaine, tout en vous donnant la possibilité de vous exprimer sur le forum et de rechercher un emploi dans en santé scolaire, grâce au site www.emploisoignant.com.

Inscription au concours de recrutement

L'infirmière scolaire : concours, carrière, missions et fonctionsConcours unique sur titre d'infirmier(e)s du ministère de l'Education nationale

Condition d'accès (articles 5 et 5 bis de la loi n°83-634 du 13 juillet 83 modifiée, article 19 et suivants de la loi n°84 du 11 janvier 1984 modifiée et décret n°94-1020 du 23 novembre 1994 modifié).

Pour être autorisé à se présenter au concours, les candidats qui peuvent être ressortissants d'un État membre de l'Union Européenne ou d'un autre État partie à l'accord sur l'espace économique européen doivent remplir les conditions générales fixées par la loi n°83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligation des fonctionnaires, c'est à dire :

  • posséder la nationalité française ou la nationalité de l'État dont ils sont ressortissants;
  • jouir de leurs droits civiques;
  • ne pas avoir au bulletin n°2 de leur casier judiciaire (ou autre support selon l'Etat) de mention incompatible avec l'exercice des fonctions;
  • se trouver en position régulière au regard du code du service national de l'Etat dont ils relèvent;
  • remplir les conditions d'aptitude physique pour l'exercice de leur fonction;
  • Aucune limite d'âge n'est opposable

Etre titulaire au moment des épreuves soit :

  • du diplôme d'État d'infirmier(e) ou autre diplômes, certificats ou titres mentionnés à l'article L.474-1 du code de la santé publique;
  • du diplôme d'État d'infirmier(e) de secteur psychiatrique;
  • Aucune dérogation aux conditions énoncées ci-dessus n'est accordée.
  • de l'autorisation d'exercer définitivement la profession d'infirmier(e) sans limitation ou uniquement dans les services des administrations de l'État.

L'Arrêté du 23 octobre 2012 fixe les règles d'organisation générale, la nature et le programme des épreuves du concours de recrutement des infirmiers de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur (texte 4).

Les candidats doivent constituer un dossier, déposé lors de la confirmation d'inscription comportant obligatoirement :

  • une copie des titres et diplômes acquis ;
  • l'attestation d'inscription au conseil de l'ordre infirmier ;
  • un CV détaillé indiquant les formations suivies, les emplois occupés, les stages effectués, et le cas échéant, la nature des activités et travaux qu'ils ont réalisés ou auxquels ils ont pris part.

L'Arrêté du 28 décembre 2012 fixe les conditions d'organisation du concours ainsi que la composition et le fonctionnement du jury pour le recrutement des infirmiers de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur (texte 7).

Épreuve écrite d'admissibilité (durée 3 heures- coefficient 1)

Elle consiste en l'apport de réponses à une ou plusieurs questions concernant la profession d'infirmier(e). Ces questions portent sur les matières figurant au programme fixé pour l'obtention du DE d'infirmier et sont abordées dans le cadre des missions que sont amenés à remplir les infirmier(e)s du ministère chargé de l'Education nationale. Nul ne peut être déclaré admissible s'il n'obtient une note fixée par le jury, qui en tout état de cause ne peut être inférieure à 8/20.

Notation de l'épreuve : 20

Coefficient 1

Épreuve orale d'admission

Cette épreuve consiste en un entretien du candidat avec le jury .

Elle débute par un exposé du candidat d'une durée de 10 minutes environ sur sa formation, et le cas échéant, son expérience professionnelle; le candidat peut, s'il le souhaite, développer également un projet professionnel.

Cet exposé est suivi d'une discussion avec le jury d'une durée de 20 minutes environ. Cette discussion s'engage à partir des éléments présentés par le candidat au cours de son exposé et ceux qui figurent dans le dossier qu'il a déposé lors de son inscription. Elle est destinée a apprécier la motivation et les qualités de réflexion du candidat, ainsi que ses connaissances professionnelles et son aptitude à exercer sa profession au regard des missions qui sont dévolues aux infirmier(e)s du ministère chargé de l'Education nationale. En outre, des questions portant notamment sur les règles applicables à la fonction publique de l'Etat et l'organisation générale des services centraux, des services déconcentrés et des établissements publoics relevant du ministère chargé de l'éducation nationale peuvent être posées par jury.

Seul, l'exposé et l'entretien avec le jury donnent lieu à notation, à l'exclusion du dossier déposé par le candidat lors de son inscription.

Nul, ne peut être déclaré admis à cette épreuve s'il n'obtient une note fixée par le jury qui ne peut être inférieure à 10.

Notation de l'épreuve : 20

Coefficient 2

A l'issue de l'épreuve orale d'admission, le jury dresse la liste de classement par ordre de mérite des candidats déclarés admis, en fonction des points obtenus par chaque candidat sur l'ensemble des épreuves.

Liens utiles :

Exemple épreuve écrite

2011 : durée 3 heures ; épreuve écrite d’admissibilité

Académie de Besançon, Dijon, Lyon, Grenoble, Nancy-Metz, Reims, Strasbourg

Question n°1 (2,5 points) : Citez les cinq maillons de la chaîne de secours en France.

Question n°2 (2 points) : La fracture du fémur est une urgence. Quelle en est la complication la plus spécifique ?

Question n°3 (2,5 points) : Malaise vagal : définition et conséquences.

Question n°4 (2 points) : Vous êtes infirmier (ère) dans un collège. Votre principal vous demande de présenter au-delà des missions et du fonctionnement, les principes directeurs du CESC.

Question n°5 (6 points) : Vous êtes infirmier (ère) en poste mixte. Conformément aux instructions académiques vous devez organisez le suivi infirmier des classes de 6ème du collège où vous êtes affecté(e). Quel est l’objectif de la mise en œuvre de ce bilan ? A l’occasion de ce suivi, qu’effectuez-vous pour chaque élève ?

Quels indicateurs de santé pertinents pourront alimenter le diagnostic de l’établissement d’orienter les actions à mener dans le cadre du CESC. Citez-en au moins 4.

Question n°6 (1 point) : Que signifie le sigle ARS ?

Question n°7 (2 points) : Depuis septembre 2010 et pour une durée de 4 ans les infirmiers(ères) de l’Education Nationale participent à un recueil de données sur la couverture vaccinale concernant la rougeole des élèves de 6ème et de 2nde. Sur laquelle de ses missions l’infirmier(e) de l’Education Nationale s’appuie-t-elle pour participer à cette campagne ?

Présentation et orthographe : 2 points

Évolution de carrière

Classement des infirmiers des administrations de l'État dont font partie les infirmiers de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur au 1er février 2017 - Décret n° 2012-762 du 9 mai 2012

Trois niveaux :

  • classe normale comprenant 9 échelons de l'indice majoré 373 (1er échelon) à 530 (8ème échelon)
  • classe supérieure comprenant 7 échelons de l'indice majoré 434 (1er échelon à 583 (6ème échelon)
  • Hors classe comprenant 11 échelons de l'indice majoré 414 (1er échelon) à 614 (11e échelon).
Échelon Durée de l'échelon Indice brut Indice majoré Traitement brut mensuel
Classe normale
1er 2 ans 420 373 1 747,89 €
2e 3 ans 446 392 1 836,92 €
3e 3 ans 473 412 1 930,64 €
4e 3 ans 504 434 2 033,73 €
5e 3 ans 545 464 2 174,32 €
6e 3 ans 588 496 2 324,27 €
7e 4 ans 614 515 2 413,30 €
8e - 633 530 2 483,59 €
Classe supérieure
1er 3 ans 504 434 2 033,73 €
2e 3 ans 550 467 2 188,37 €
3e 3 ans 591 498 2 333,64 €
4e 4 ans 619 519 2 432,05 €
5e 4 ans 645 539 2 525,77 €
6e 4 ans 675 562 2 633,55 €
7e - 702 583 2 731,95 €
Hors classe
1er 2 ans 476 414 1 940,01 €
2e 2 ans 499 430 2 014,99 €
3e 2 ans 525 450 2 108,71 €
4e 2 ans 554 470 2 202,43 €
5e 3 ans 584 493 2 310,21 €
6e 3 ans et 6 mois 615 516 2 417,99 €
7e 4 ans 645 539 2 525,77 €
8e 4 ans 675 562 2 633,55 €
9e 4 ans 713 591 2769,44 €
10e - 743 614 2 877,22 €

Une NBI peut être attribuée en fonction de l'emploi occupé. Elle est prise en compte dans le calcul de la retraite.

  • Internat : 10 points
  • Zone sensible : 20 points
  • EREA : 20 points

Les NBI ne sont pas cumulables. Ainsi, une infirmière travaillant en EREA dans une zone sensible ne touchera qu'une seule NBI.

Par ailleurs, les infirmiers travaillent en établissement REP et REP + bénéficient d'une indemnité mensuelle de 114,50 € et 192,60 €, cumulable avec les NBI.

Enfin, les infirmiers peuvent disposer du RIFSEEP (régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel dans la fonction publique d'État). Il se compose de deux indemnités :

  • IFSE, indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise. Versée mensuellement, elle repose sur des critères professionnels liés aux fonctions exercées par l'infirmier et sur son expérience professionnelle.
  • CIA, complément indemnitaire annuel. Il tient compte de l'engagement professionnel et de la manière de servir de l'agent.

Mission des infirmières de l’Éducation Nationale

Cadre général

« S’inscrit dans la politique générale de l’Education nationale qui est de promouvoir la réussite des élèves et des étudiants, elle concourt à cet objectif par la promotion de la santé des jeunes et participe plus largement à la politique du pays en matière de prévention et d’éducation à la santé ».

Les missions répondent aux objectifs essentiels de la santé à l’école

  • Favoriser les apprentissages, le projet personnel et la réussite scolaire de l’élève et veiller à son bien-être et à son épanouissement
  • Participer dans le cadre de la mission éducative de l’école à la formation des jeunes, et améliorer leur capacité de mettre en valeur leur propre santé par des choix de comportements libres et responsables devant les problèmes de santé publique et de société qui peuvent se poser.
  • Agir au sein de l’équipe éducative comme conseiller en matière de santé, pour une prise en charge globale de l’élève.
  • Aider l’élève à construire son projet professionnel et personnel en collaboration avec les autres membres de l’équipe éducative (enseignants, conseiller d’éducation, d’orientation, assistants sociaux, médecins) chacun dans son champ de compétence? nécessité d’organiser efficacement le partenariat avec tous les acteurs du système éducatif.
  • Contribuer à faire de l’école un lieu de vie et de communication, en prenant en compte : les conditions de travail, l’hygiène et la sécurité, les facteurs de risques spécifiques.
  • Porter une attention particulière aux élèves en difficulté.
  • Favoriser l’intégration scolaire des jeunes handicapés et des jeunes atteints de maladies chroniques.
  • Contribuer à la protection de l’enfance en danger.

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements

Sous l’autorité hiérarchique du chef d’établissement

  • Rôle de conseiller en matière de prévention, d’éducation à la santé, d’hygiène et de sécurité auprès des directeurs d’école et des chefs d’établissement
  • Présente au quotidien dans l’environnement des élèves tout au long de leur scolarité
  • Référent santé tant dans le domaine individuel que collectif
  • Rôle relationnel, technique, éducatif

Actions en direction de l’ensemble des élèves

Accueillir et accompagner les élèves : rôle relationnel,

L’infirmier joue un rôle :

  • d’observation
  • de dépistage
  • de relais

Organiser les soins et les urgences : rôle technique

S’appuie sur :

  • le code de la santé publique, livre III, articles 4311-1 à 43-15 ;
  • le BO hors série n°1 du 6/01/2000 : organisation des soins et urgences dans les écoles et établissements ;
  • la circulaire du 2/03 1986 : il revient aux chefs d’établissement de mettre en place une organisation qui réponde au mieux aux besoins des élèves et des personnels : il s’appuie sur l’avis technique de l’infirmier.

Il appartient à l’infirmière d’évaluer le degré de gravité du cas et de donner les soins d’urgence à tous les élèves.

Sa responsabilité professionnelle est engagée par la décision quelle est amenée à prendre.

Son action s’étend aux différentes catégories de personnels en fonction dans l’établissement.

Assurer un dépistage infirmier dans la 12e année de l'élève

S’appuie sur la circulaire n°2015-119 du 10 novembre 2015 : dans le cadre des dépistages obligatoires prévus à l'article L. 541-1 du code de l'éducation, l'infirmier-ière réalise un dépistage infirmier auprès de l'élève et assure le suivi nécessaire en cas de besoin.
Le contenu de ces dépistages sont fixés par arrêté interministériel.

Organiser un suivi infirmier : rôle technique, éducatif et relationnel

L’infirmière organise le suivi de l’état de santé des élèves en complément des VM obligatoires en vue de repérer les difficultés éventuelles de santé ou les élèves fragilisés (élèves signalés lors du bilan de la 6ème année ou en cours de scolarité comme étant en situation de fragilité)

A l’occasion de ce suivi, elle effectue :

  • l’entretien
  • les examens biométriques
  • le dépistage des troubles sensoriels
  • la vérification des vaccinations

Développer une dynamique d’éducation à la santé : rôle éducatif

Les actions d’éducation à la santé vise à rendre l’élève responsable, autonome et acteur de prévention. Elles permettent également de venir en aide aux élèves manifestant des signes inquiétants de mal-être :

  • usage de produits licites ou non
  • absentéisme
  • désinvestissement scolaire, repli sur soi
  • conduites suicidaires

La contribution spécifique apportée par les infirmières en fonction de leur rôle propre se traduit principalement par

  • les conseils et informations dispensés aux élèves lors des passages à l’infirmerie
  • la coordination avec les autres partenaires institutionnels et intervenants extérieurs en qualité de référent santé dans l’établissement scolaire
  • la participation à l’élaboration du projet d’école eu d’établissement
  • l’évaluation des actions d’éducation à la santé
  • l’implication dans le dispositif de formation initiale et continue des personnels

Mettre en place des actions permettant d’améliorer la qualité de vie des élèves en matière d’hygiène, de sécurité et d’ergonomie

Elle portera une attention particulière sur :

  • les locaux scolaires et notamment les ateliers ou des recherches ergonomiques peuvent être entreprises
  • les installations sportives
  • les internats
  • les installations sanitaires
  • la restauration collective

Les actions spécifiques

  • organiser et réaliser le suivi de l’état de santé des élèves : rôle technique, éducatif et relationnel
  • l’infirmière met en place un suivi particulier en organisant le dépistage des classes à risque (enseignement technique et professionnel)
  • suivre les élèves signalés par les membres des équipes éducatives
  • suivre les établissements de certaines zones rurales, d’éducation prioritaire ou établissements sensibles
  • intervenir en urgence auprès d’enfants ou d’adolescents en danger (victimes de mauvais traitements ou de violences sexuelles)
  • aider à la scolarisation des enfants atteints de handicaps ou de troubles de la santé évoluant sur une longue période.

Les actions de recherche

  • L’infirmière peut être amenée à effectuer des actions de recherche ou à des enquêtes épidémiologiques sur des indicateurs de santé à partir d’éléments en sa possession (cahier de l’infirmière)

Les actions de formation

  • L’infirmière contribue dans son domaine de compétence à la formation initiale et continue de l’ensemble des personnels de l’Education nationale, en particulier en matière de secourisme, gestes et postures dans le travail, ergonomie.

J’ajouterai qu’elle peut également être intervenante comme formateur sur des thématiques telles que :

  • l’éducation à la sexualité,
  • les addictions
  • les comportements à risque etc…

Ci dessous, l'ensemble des textes de loi par ordre chronologique :