Actualité
Il y a 1 mois
Prévention et vaccination par le BCG

Comment prévenir la tuberculose ?

La meilleure prévention de la tuberculose consiste à empêcher sa transmission, donc à diagnostiquer puis isoler les malades contagieux (qui constituent les seules sources de transmission) pour les soigner efficacement.

Il est également certain que de bonnes conditions de vie, d'hygiène, d'alimentation et de logement diminuent considérablement le risque de contracter cette maladie.

On sait de plus que la chimio prophylaxie (traitement préventif) des infections latentes (ITL) récentes ou chez des personnes vulnérables, permet également de diminuer l'apparition de tuberculose-maladie par réactivation d'une infection ancienne/antérieure.

Le vaccin BCG
Le vaccin par le BCG (bacille de Calmette et Guérin) est destiné à protéger contre la tuberculose, par l'injection dans le derme d'une forme atténuée (non pathogène) de mycobactérie.
Le BCG a pour principal effet de protéger les nourrissons et les jeunes enfants des formes graves de la tuberculose précoce : méningites tuberculeuses et tuberculoses disséminées. Il confère également aux enfants une certaine protection contre la tuberculose maladie (et l'infection tuberculeuse). En ce qui concerne les adultes, ses effets protecteurs ne sont pas bien établis.
Le BCG est donc actuellement recommandé pour tous les enfants ayant probabilité élevée d'exposition à la tuberculose.

L'obligation de vaccination par le BCG chez l'enfant et l‘adolescent a été suspendue en 2007, au profit d'une recommandation forte de vaccination des enfants les plus exposés à la tuberculose.

Consulter le calendrier vaccinal en vigueur

Des informations utiles sont également disponibles sur le site d'information dédié à la vaccination

Ainsi que sur la fiche « Mon enfant a été vacciné par le BCG : les 7 sept règles d'or » qui rappelle les règles simples d'hygiène à respecter après une vaccination par le BCG - (ANSM)

Actualités du BCG et tensions d'approvisionnement

Le vaccin BCG distribué en France depuis 2006 était le vaccin BCG SSI® (du Statens Serum Institute de Copenhague) par voie intradermique. Mais actuellement, en raison de l'interruption de la fabrication de ce vaccin, c'est un autre BCG qui est importé et mis à disposition dans certains centres (le BCG Biomed® -Lublin).

Consulter la mise au point 17 juin 2016 du Ministère de la santé et des affaires sociales concernant cette situation transitoire : Tensions d'approvisionnement en vaccins BCG : adaptation de la conduite à tenir pour la vaccination BCG

Informations de l'Agence Nationale de Sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM) concernant le vaccin BCG Biomed Lublin

Quelles sont les recommandations actuelles concernant le BCG ? (mai 2017)

La vaccination BCG est fortement recommandée chez les enfants âgés de moins de cinq ans à risque élevé de tuberculose, c'est-à-dire qui répondent au moins à l'un des critères suivants :

- enfant né dans un pays de forte endémie tuberculeuse ;
- enfant dont au moins l'un des parents est originaire de l'un de ces pays ;
- enfant devant séjourner au moins un mois d'affilée dans l'un de ces pays ;
- enfant ayant des antécédents familiaux de tuberculose (collatéraux ou ascendants directs) ;
- enfant résidant en Guyane ou à Mayotte ;
- enfant dans toute situation jugée par le médecin à risque d'exposition au bacille tuberculeux notamment enfants vivant dans des conditions de logement défavorables (habitat précaire ou surpeuplé) ou socio-économiques défavorables ou en contact régulier avec des adultes originaires d'un pays de forte endémie.

Il est aujourd'hui recommandé d'administrer le vaccin BCG après le premier mois de vie, idéalement au [...]

Ministère de la Santé
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 4 jours
Brèves
Ministère de la Santé
Actualité
Il y a 5 jours
Les élections professionnelles 2014
Ministère de la Santé
Actualité
Actualité
Il y a 9 jours
Décès d'un médecin gériatre à Colmar
Ministère de la Santé
Actualité
Actualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 41 minutes
sante-medecine-RFI
Actualité
Il y a 41 minutes
sante-medecine-RFI
Actualité
Il y a 1 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

À quelques jours du lancement de la Conférence mondiale sur le Sida, l'Organisation mondiale de la santé alerte sur la hausse de la résistance aux médicaments contre le VIH dans les pays en développement.


Actualité
Il y a 1 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

À quelques jours du lancement de la Conférence mondiale sur le Sida, l'Organisation mondiale de la santé alerte sur la hausse de la résistance aux médicaments contre le VIH dans les pays en développement.


Actualité
Il y a 1 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

À quelques jours du lancement de la Conférence mondiale sur le Sida, l'Organisation mondiale de la santé alerte sur la hausse de la résistance aux médicaments contre le VIH dans les pays en développement.


Actualité
Il y a 1 heures
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusag[...]