Actualité
Il y a 4 mois
Retour d'expériences sur la mise en place d'un circuit court aux Urgences

SU Timone II Marseille*

SU Draguignan**

SU Frejus***

SU St Tropez****

COPACAMU
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 17 heures
Institut de veille sanitaire

Points clés :

Une vague de chaleur déclenchant les niveaux de vigilance jaune et orange mentionnés dans le Plan National Canicule (PNC) a concerné 87 % de la population métropolitaine entre le 17 et le 25 juin 2017. Les impacts sur la santé constatés lors de cet épisode précoce soulignent l’importance de renforcer la prévention en milieu professionnel ainsi que chez les personnes âgées. Cette vague de chaleur a touché la région Hauts-de-France du 19 juin au 23 juin, avec :

  • Une situation météorologique atypique avec un épisode caniculaire plus précoce que celui de 2015, touchant tous les départements de la région.
  • Un nombre observé de décès légèrement au-delà de l’attendu (sans que cela soit significatif) pour la population générale toutes causes confondues, et dans les différentes classes d’âges. Par ailleurs, au niveau national, 7 décès ont été signalés chez les travailleurs. Les hypothèses pour expliquer ces particularités observées sur la mortalité sont : pour la classe d’âge des 15-64 ans et la population des t[...]
Actualité
Il y a 17 heures
Institut de veille sanitaire

Points clés

Une vague de chaleur déclenchant les niveaux de vigilance jaune et orange mentionnés dans le Plan national canicule (PNC) est survenue sur le territoire métropolitain entre le 17 et le 25 juin 2017.
Cette vague de chaleur a présenté des particularités sur le plan de ses caractéristiques environnementales et sur le plan de son impact sur la santé.

Cette vague de chaleur précoce a touché la région Île-de-France du 18 juin au 23 juin. La surveillance sanitaire menée sur cette période a mis en évidence :

  • un nombre observé de décès toutes causes confondues significativement supérieur à celui attendu au niveau régional pour les personnes tous âges confondus, et spécifiquement pou[...]
Actualité
Il y a 18 heures
Institut de veille sanitaire

Points clés

Une vague de chaleur déclenchant les niveaux de vigilance jaune et orange mentionnés dans le Plan National Canicule (PNC) a concerné 87 % de la population métropolitaine entre le 17 et le 25 juin 2017. Les impacts sur la santé constatés lors de cet épisode précoce soulignent l’importance de renforcer la prévention, en milieu professionnel, ainsi que chez les personnes âgées.
Cette vague de chaleur a touché la Bretagne du 17 juin au 22 juin et s’est caractérisée par :

  • Une situation météorologique atypique avec un épisode de fortes chaleurs plus précoce que ceux de 2015 et 2016, touchant les quatre départements, le département de l’Ille-et-Vilaine ayant été touché pour la première fois par un épisode caniculaire, depuis la mise en place du PNC.
  • Un nombre observé de décès toutes causes confondues resté conforme au [...]
Actualité
Il y a 19 heures
Réseau CHU
En phase modernisation, le CHU de Nîmes redessine son plateau de consultations d’ophtalmologie qui regroupe désormais toutes les compétences et les dernières technologies sur un espace de 80m². Ces transformations répondent à un besoin grandissant de son bassin de population. « Standard, hall d’accueil, programmation des rendez-vous, secrétariats médicaux, urgences spécialisées, équipement de dernière génération.... l’intégration de services autrefois répartis sur plusieurs unités apporte une meilleure visibilité au patient et simplifie les échanges entre les professionnels. Une organisation optimale
Toutes les phases du circuit patient ont été repensées. Dès le premier contact téléphonique, le secteur vocal interactif (SVI) du 04 66 68 32 71 dirige les appels vers cinq lignes spécifiques : deux dédiées aux prises de rendez-vous, une ligne dédiée aux renseignements post opératoires, une pour les renseignements administratifs, une pour les professionnels libéraux (médecins généralistes, ophtalmologistes, opticiens) et une dédiée aux communications inter services au sein du CHU.
L’accueil paramédical sera assuré par une infirmière ou un orthoptiste qui assureront les premières mesures de pré-consultation (pression oculaire, mesure de réfraction, imagerie de fond d’œil,…), consultation réfractive menée par un opticien qui gagnera ainsi du temps pour se consacrer au besoin en lunettes du patient puisque les mesures principales auront déjà été faites au préalable. En cas de beson, les examens complémentaires seront effectués par l’équipe d’orthoptie (OCT, champ visuel, biométrie,…) avant la consultation de l’ophtalmologiste. Enfin, la consultation médicale, dispensée par l’ophtalmologiste, permettra au médecin d’examiner le patient à la lampe à fente, d’analyser tous les examens, d’en faire une synthèse pour établir ensuite un diagnostic. À l’issue de la consultation médicale, le patient pourra regagner son domicile avec une ordonnance ou bien être orienté vers le secrétariat afin de programmer un acte chirurgical, un examen ou un rendez-vous.
Les examens seront effectués sur des équipements qui viennent d'être renouvelés pour un montant de 480 000 € : deux appareils d’OCT pour des OCT angiographiques avec et sans injection ; indispensables au diagnostic de la dégénérescence maculaire liée à l’âge, des champs visuels de dernière génération, un laser SLT pour faire baisser la tension et une nouvelle plateforme laser pour le traitement de la neuropathie diabétique avecla technologie multispot et enfin un rétinographe non mydriatique pour effectuer un examen de fond d’œil sans dilatation.
« Il s’agit de recentrer le médecin ophtalmologiste sur les tâches pour lesquelles il apporte une réelle plus-value, une vraie valeur ajoutée » indique le Dr Dupeyron, précisant que « Nîmes est précurseur dans le domaine, notamment via les travaux des étudiants de la Licence professionnelle d’optique, dispensée par l’Université de Nîmes ». Le CHU de Nîmes participe aussi à un programme européen de pose d’implants rétiniens de dernière génération [...]
Presse médicale
Il y a 22 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 26 July 2017
Source:La Presse Médicale
Author(s): Pascal Cassan
Les recommandations européennes sur l’arrêt cardiaque se fondent sur les preuves recueillies et examinées par le Comité international de liaison en réanimation (ILCOR) et sont parues en octobre 2015.Ces recommandations sans représenter une révolution, constituent une évolution centrée sur un objectif principal augmenter la survie suite à un arrêt cardiaque.Cette amélioration de la survie dépend de quatre facteurs principaux que sont : l’identification rapide de l’arrêt cardiaque, l’accès rapide aux secours, une RCP précoce et de qualité et enfin l’accès à une défibrillation précoce.Ces recommandations soulignent l’importance des interactions entre les acteurs de la prise en charge d’un arrêt cardiaque que sont : le personnel de régulation des urgences médicales, le premier intervenant qui administre la RCP et les acteurs assurant le déploiement de l’accès public à la défibrillation.The European recommendations on cardiac arrest are based on the evidence gathered and reviewed by the International Resuscitation Liaison Committee (ILCOR) and were published in October 2015.These recommendations without representing a revolution, constitute an evolution centered on a primary goal to increase survival following cardiac arrest.This i[...]

Actualité
Il y a 1 jours
SNFGE
Offre d’emploi
26/07/2017
N° d'annonce :
170721
Les Hospices Civils de Beaune cherchent un troisième gastro-entérologue pour leur équipe médicale, pour succéder à un praticien qui a réalisé toute sa carrière dans l’établissement. Activité attendue : prise en charge des patients de gastro-entérologie en hospitalisation, consultation, endoscopie, chimiothérapie.
Etablissement de santé de référence et établissement support du GHT Sud Côte d'Or, au coeur du Vignoble Bourguignon (40 km de Dijon, 140 km de Lyon), Les Hospices Civils de Beaune comptent 988 lits et places, répartis dans des services de MCO (268 lits), de Moyen séjour (60), USLD (60), SSIAD (40) et d’EHPAD (560).
Dotés d'un plateau technique moderne et complet disponible H24 (IRM, Scanner...), les Hospices Civils de Beaune sont engagés dans une opération de modernisation de grande ampleur et bénéficient d'une proximité géographique et de nombreuses coopérations médicales avec le CHU de Dijon, établissement de recours régional.
Les Hospices Civils de Beaune assurent des activités de médecine polyvalente et spécialisée, urgences - SMUR , cardiologie et pathologies vasculaires, hépato gastro-entérologie, plateau technique d'endoscopie, cancérologie, soins palliatifs, addictologie, chirurgie viscérale, urologie, orthopédie, gynécologie-obstétrique, pédiatrie et néo-natologie, imagerie médicale, soins de suite, long séjour et EHPAD
- Equipe : 2 praticiens et 1 assistant spécialiste pour l'hépato gastro-entérologie
- Les patients de gastro-entérologie sont accueillis dans un Service de 42 lits d’hospitalisation, en collaboration avec quatre autres praticiens (de Médecine Interne, Oncologie et Médecine Générale) ce qui permet au Gastro-entérologue de se recentrer sur sa seule spécialité. Les patients ambulatoires sont accueillis dans une unité spécifique
- Bilan, diagnostic et traitement des maladies du tube digestif, bilio-pancréatiques et hépatiques
- Prise en charge des patients présentant un cancer digestif en cours de traitement ou nécessitant des soins palliatifs
- Prise en charge des urgences, notamment endoscopiques, aux heures ouvrables (pas d’astreinte spécifique de nuit)
- Prise en charge des patients en hospitalisation programmée
- Travail en collaboration avec une équipe mobile de soins palliatifs, une équipe mobile d’addictologie et les chirurgiens viscéraux.
- Participation à l’Astreinte opérationnelle de week-end de jour soit un WE tous les 2 mois environ.
Pour postuler à cette offre vous devez être titulaire d'un diplôme de médecine et être inscrit à l'ordre des médecins

Les renseignements peuvent être pris auprès de :
Monsieur le Dr Emmanuel VIGREUX, chef du pôle n° 3 "Médecine, conduites addictives, soins palliatifs, douleur, HAD", emmanuel.vigreux@ch-beaune.fr / 03 80 24 36 63
Madame Caroline BILHAUT, DRH-AM, caroline.bilhaut@ch-beaune.fr / 03 80 24 44 01"