Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 5 heures
APF ICM

Les 8 projets retenus s'articulent autour des thèmes suivants :

Mobilité, marche et rééducation

· Pr JM GRACIES (Créteil, France) Caractérisation de la myopathie spastique, sur les plans clinique, biomécanique, histo-immunologique et radiologique chez des patients adultes atteints de parésie spastique après paralysie cérébrale et après un accident vasculaire cérébral.

· Pr M GAZZONI et Dr C Boulay (Turin, Italie et Marseille France) La réalité virtuelle (serious games) permet-elle d'améliorer la marche des enfants atteints de Paralysie Cérébrale ? Intérêt du feedback par électromyographie (EMG)

Perception du corps

· Dr C NEWMAN (Lausanne, Suisse) Impact de la paralysie cérébrale sur l'appropriation du corps.

Activité physique

· Dr P VAN DE WALLE (Anvers, Belgique) Relation entre niveau d'activité physique et condition cardio-respiratoire chez les enfants PC ambulatoires âgés de 6 à 8 ans

Rééducation des troubles associés à la PC

· Pr P HOEBEKE (Gand, Belgique) Rééducation mictionnelle chez les enfants avec PC.

Stratégies de neuroprotection

· Dr J MAIRESSE (Paris, France) Activation précoce des récepteurs à l'ocytocine et neuro-protection vis-à-vis des dommages inflammatoires du nouveau-né exposé à une réduction de la croissance intra-utérine.

· Dr A RIDEAU (Paris, France) Handicaps neurocognitifs associés à un retard de croissance intra utérin : Régulation de la neuroinflammation, une nouvelle cible pour la neuroprotection.

· Dr J PUYAL (Lausanne, Suisse) Etude des voies de signalisations de la Na+K+-ATPase impliquées dans la mort neuronale médiée par autophagie après hypoxie-ischémie périnatale.

- Source : www.fondationparalysiecerebrale.org


La Fondation Motrice lance son appel à projets 2016/2017 sous la forme de deux appels à projets distincts visant à financer des projets de recherche : l'un dans le champ de la rééducation motrice ou cognitive chez le su[...]

Presse médicale
Il y a 6 heures
ScienceDirect

Publication date: June 2017
Source:Annales d'Endocrinologie, Volume 78, Issue 2
Author(s): Alexandre Dormoy, Marie Puerto, Gaëlle Lethielleux, Seray genc, Jérôme Bertherat
L’acromégalo-gigantisme est secondaire à une hypersécrétion de GH précédant la fusion des cartilages de croissance. Une grande taille a été associée à un risque accru de neuropathie sensitive, mais cette complication est peu décrite chez les patients présentant un gigantisme.MéthodeÉtude monocentrique rétrospective de 3 patients acromégales mesurant plus de 2m30.Patient 1 : 32 ans, 2m37. Diagnostic d’acromégalie (mutation d’AIP) à 25 ans : macroadénome invasif 56×29mm, GH : 717 mUI/L ; IGF1 : 914ng/mL. Traitement par chirurgie, radiothérapie, somatostatine, cabergoline et pegvisomant permettant un contrôle partiel. Il présente une neuropathie périphérique clinique avec abolition des réflexes achilléens et altération de la sensibilité superficielle, des orteils en griffe et une hyperkératose, compliquée d’une plaie du 3e orteil droit à l’âge de 31 ans.Patient 2 : 34 ans, 2m46. Diagnostic d’acromégalie à 24 ans : macroadénome 21×20mm, GH à 45ng/mL. Opéré à 2 reprises et traité par analogue de la somatostatine, avec contrôle optimal. Il présente une neuropathie périphérique axonale, bilatérale, longueur dépendante, confirmée par un électromyogramme réalisé à 29 ans, essentiellement sensitive, associée à quelques éléments moteurs électriquement.Patient 3 : 29 ans, 2m33. Diagnostic d’acromégalie à 27 ans : macroadénome invasif 32×24mm, GH : 205 mUI/L, IGF 1 : 955ng/mL. Chirurgie, puis traitement médical par cabergoline. Il présente une neuropathie périphérique sensitive aux membres inférieurs, bilatérale (prédominant du côté gauche), avec [...]

Presse médicale
Il y a 6 heures
ScienceDirect

Publication date: June 2017
Source:Annales d'Endocrinologie, Volume 78, Issue 2
Author(s): Anne-Sophie Azzi, Valérie Badot, Bernard Corvilain, Agnès Burniat
IntroductionLe syndrome de Turner est une maladie génétique liée à la perte partielle ou complète d’un des deux chromosomes X, se manifestant essentiellement par une insuffisance ovarienne primaire et une petite taille. Ce syndrome peut être associé à plusieurs affections auto-immunitaires pouvant également influencer la croissance. Un déficit vrai en hormone de croissance (GH) est très rarement impliqué.ObservationsUne patiente d’origine équatorienne consulte pour petite taille à son arrivée en Belgique vers l’âge de 12 ans. Elle mesure alors 103cm (−6,6 DS) pour 19kg (−4,6 DS). Sa taille cible génétique est de 148cm (−2,6 DS). Un syndrome de Turner (caryotype mosaïque) est diagnostiqué et un traitement par GH recombinante a débuté. Elle présente par ailleurs une polyarthrite juvénile idiopathique systémique sévère, érosive et déformante, diagnostiquée en Équateur vers l’âge de 6 ans, responsable d’une déformation sévère de ses membres inférieurs (genu varum) et sous corticothérapie. Un sevrage progressif en corticoïde a débuté, parallèlement à l’amorce d’autres traitements immunosuppresseurs. Sa corticothérapie au long court se complique d’une insuffisance surrénalienne secondaire, d’une ostéonécrose aseptique des deux hanches et d’une ostéoporose sévère exacerbée par une incompliance médicamenteuse globale. Une hypothyroïdie sur thyroïdite auto-immune est également diagnostiquée à l’âge adulte. Sa taille finale est de 123cm (−7,3 DS). Une épreuve d’hypoglycémie insulinique réalisée à l’âge de 28 a[...]

Presse médicale
Il y a 6 heures
ScienceDirect

Publication date: June 2017
Source:Annales d'Endocrinologie, Volume 78, Issue 2
Author(s): Anne-Sophie Azzi, Natacha Driessens, Agnès Linglart, Bernard Corvilain, Cécile Brachet, Claudine Heinrichs, Erika Boros
IntroductionL’acrodysostose correspond à un syndrome de dysplasie squelettique rare caractérisé par une très petite taille finale, des malformations osseuses des mains et des pieds (brachydactylie sévère), une dysostose faciale avec hypoplasie nasale et un retard mental de sévérité variable. Cette pathologie, autrefois apparentée à la pseudo-hypoparathyroïdie type 1a (PHP1a), peut être associée à des résistances aux hormones se liant aux récepteurs couplés aux protéines G impliquées dans la voie de l’AMP cyclique. Plusieurs mutations de différents gènes dépendants de cette voie (GNAS, PRKAR1A, PDE4D) donnant un phénotype similaire, une nouvelle classification basée sur les caractères génotypiques a récemment été proposée.ObservationsNotre patiente est suivie depuis l’âge de 3,5 ans pour un retard statural associé à une surcharge pondérale dans un contexte de dysmorphie. Elle est née à terme avec un poids de 2,2kg (−3,7 DS) pour une taille de 42cm (−5 DS). Le bilan hormonal évoquait une pseudo-hypoparathyroïdie type1 (PHP1) avec résistance à la PTH et à la TSH. Les caractéristiques dysmorphiques (brachymétacarpie, anomalies des 3e et 5e métatarsiens avec raccourcissement des 3 derniers orteils) étaient suggestives d’une acrodysostose, confirmée par la présence d’une mutation (Q372X) du gène codant la PRKAR1A. Cette pathologie correspond à une iPPSD4 selon la nouvelle classification de l’EuroPHP. La patiente a bénéficié d’un traitement par calcitriol et L-thyroxine avec incompl[...]

Actualité
Il y a 8 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

VIDÉO - Un dispositif de réalité virtuelle a été mis au point par des chercheurs français pour former les médecins à annoncer une mauvaise nouvelle à leurs patients.


Actualité
Il y a 9 heures
Le généraliste

Il y a un an quasi-jour pour jour, les agents de l'hôpital de Mayotte étai...