Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 50 minutes
CHU Toulouse

Le festival Toulouse d'Eté est au programme du prochain Intermède musical [1] qui aura lieu dans le hall de l'URM Purpan le mercredi 5 juillet 2017 à 13h. François MOSCHETTA interpretera un récital au piano.

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles. [(Contact : Christine CUQ, attachée culturelle, site hospitalier de Purpan, place du Docteur Baylac - TSA 40031 - 31059 TOULOUSE Cedex 9, tél : 05 34 55 85 68 - 06 83 06 81 90. )]


[1] Le projet Culture et Santé du CHU de Toulouse organise, avec le soutien du Relais H, de l'association Hôpital Sourire, depuis décembre 2015, des concerts de musique autour du piano, dans le hall d'accueil du Bâtiment Urgences-Réanimation-Médecines à Purpan. Des concerts réguliers, sous forme d'intermèdes musicaux invitent les patients, personnels, accompagnants, et visiteurs à partager des moments d'émotion, en créant des passerelles culturelles entres les nouveaux hôpitaux du site de Purpan. Ces rendez-vous musicaux offrent une programmation éclectique et variée, aussi talentueuse qu'inédite grâce à des partenariats et des liens calendaires étroits tissés auprès des structures culturelles et des festivals de la ville : avec l'association Les Grands Interprètes, Musique de Chambre avec les élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional, le chœur de Chambre les éléments, le Festival Toulouse d'Eté, Jazz sur son 31, etc …

Actualité
Election 2017
Il y a 1 heures
SFAP

Le Dr Anne de la Tour a été réelue à la présidence de la SFAP le 23 juin 2017.

Bureau du Conseil d’administration de la SFAP élu au Conseil d’Administration du 23 juin 2017

  • Présidente :
    • Anne de LA TOUR, médecin, Argenteuil
  • Vice-président(e)s :
    • Alain DERNIAUX, médecin, Gap
    • Bernadette MERCKX, infirmière, Valady
    • Marie-Dominique TREBUCHET, bénévole, Paris
  • Secrétaire et secrétaire adjointe :
    • Sandrine BRAUD, représentant le Réseau Palliadom, Clermont-Ferrand
    • Claire FOURCADE, médecin, Narbonne
  • Trésorier et trésorier adjoint :
    • Olivier MERMET, médecin, St Pourçain / Sioule
    • Tanguy CHATEL, représentant l’ASP Fondatrice, Paris

Conseil d’administration de la SFAP

Personnes Physiques

  • Valérie AMOUROUX, cadre infirmier, Grenoble
  • Yves ARTUR DU PLESSIS, bénévole, Lyon
  • Emmanuelle BAUDRILLART, cadre de santé, Reims
  • Alain de BROCA, médecin, Amiens
  • Noëlle CARLIN, cadre infirmier, Grenoble
  • Anne-Claire COURAU, médecin, Puteaux
  • Alain DERNIAUX, médecin, Gap
  • Anne-Marie EVRARD, travailleur social, Chelles
  • Claire FOURCADE, médecin, Narbonne
  • Marion GALLOIS, kinésithérapeute, Bordeaux
  • Séverine LAMIE, aide-soignante, Boujan/Libron
  • Anne de LA TOUR, médecin, Argenteuil
  • Guillemette LAVAL, médecin, Grenoble
  • Isabelle MARIN, médecin, St Denis
  • Bernadette MERCKX, infirmière, Rodez
  • Olivier MERMET, médecin, St Pourçain/Sioule
  • Marie-Dominique TREBUCHET, bénévole, Paris
  • Axelle VAN LANDER, psychologue, Clermont-Ferrand
  • Agata ZIELINSKI, Maîtr[...]
Actualité
Il y a 1 heures
Santé Environnement

L'interdiction d'utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l'arrêté adopté ce 30 mars dernier par le Gouvernement wallon. Cet arrêté encadre également la vente des produits contenant cet herbicide autorisé par le Fédéral via une obligation de délivrance du produit en magasin par un vendeur disposant d'une formation adéquate. La Fédération salue ce pas important vers une restriction de l'utilisation des pesticides par les particuliers et les professionnels des secteurs verts indispensable à la protection de la santé des citoyens et à la protection de l'environnement. Elle salue également la décision du Ministre Borsus d'interdire prochainement la mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate pour les particuliers, et demande un renforcement des évaluations des pesticides, tant au niveau européen que fédéral...

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate de « probablement cancérogène » pour l'homme. Dans le cadre de la procédure de réévaluation de cette substance, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et dernièrement l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont conclu que le glyphosate ne l'était pas. Leurs avis posent cependant de nombreuses questions quant à la procédure d'évaluation des pesticides et notamment les données sur lesquelles elles se basent. Pour réaliser son évaluation, le CIRC s'est basé sur les études publiées dans les revues à comité de lecture, alors que l'EFSA et l'ECHA disposaient des études réalisées par l'industrie chimique, confidentielles. Récemment, les Monsanto Papers ont démontré que cette firme pouvait « acheter la science » et produire par ce biais des rapports favorables à son herbicide le plus rentable (lié à la technologie OGM). Les divergences entre les avis des autorités européennes et du CIRC résultent donc principalement des études prises en compte dans l'évaluation.

Face à ces controverses, la Wallonie a décidé d'avancer et interdit dès ce 1er juin l'utilisation des herbicides de glyphosate par les particuliers. Cette mesure sera prochainement suivie par une interdiction de mise sur le marché de ces produits par les autorités fédérales, comme l'a annoncé le Ministre Borsus. Au vu des mésusages et des nombreuses al[...]

Actualité
Il y a 1 heures
Santé Environnement
En Belgique, un nombre croissant de personnes ont recours à l'aide alimentaire pour survivre. Le nombre de colis alimentaires distribués ne cesse d'augmenter. Parallèlement, les productions agricoles génèrent des surplus comme en témoigne une étude de la SoCoPro et DiversiFerm. Une possibilité de valorisation de ces surplus serait de soutenir l'approvisionnement de l'aide alimentaire et par la même occasion améliorer la qualité des colis qui en ont bien besoin.

Rendez-vous le 22 juin de 9h45 à 16h00 à Mons, Hainaut Développement, Boulevard Initialis 22

Concrètement, les objectifs de l'évènement sont les suivants :

  • Proposer des pistes aux producteurs et aux acteurs de l'aide alimentaire pour renforcer les liens entre ces acteurs et de ce fait réduire le gaspillage alimentaire et améliorer la qualité de l'aide alimentaire ;
  • Interpeller les représentants politiques pour qu'ils soutiennent la mise en œuvre de ces pistes ;
  • Faciliter la mise en réseau des participants

Programme

La journée sera animée et modérée par Françoise Baré, RTBF

9H15 –9H45 : Accueil des participants

9H45 – 09H55 : Introduction et mise en contexte de la rencontre, Anne Thibaut, Fédération Inter-Environnement Wallonie

09H55 – 10H25 : Enquête sur le gaspillage alimentaire chez les agriculteurs et les artisans-transformateurs wallons de DiversiFerm et de la Socopro , Maryvonne Carlier, DiversiFerm, Accueil Champêtre en Wallonie

10H25 – 10H55 : Présentation du projet pilote du RAWAD, Tania Di Calogero, Observatoire de la Santé du Hainaut et Céline Baltramonaitis, Soreal

10H55 – 11H10 : Pause

11H10 – 11H30 : Témoignages de Catherine Sacré de la Ferme Cantraine ainsi que d'une association et d'un bénéficiaire de l'aide alimentaire (en collaboration avec le Réseau Wallon de lutte contre la pauvreté)

11H30 – 12H15 : Présentation de l'association française Solaal qui facilite le lien entre les donateurs des filières agricole et alimentaire et les associations d'aide alimentaire. Dorothée Briaumont, Solaal

12H15 – 13H15 : Buffet sandwichs

13H15 – 13H25 : Reprise dynamique

13H25 – 14H35 : Table ronde « Agriculture et aide alimentaire » : Comment rapprocher ces acteurs ?

  • Ho-Re-Sol par le CPAS de Herstal : récupération d'invendus, transformation et distribution à l'aide alimentaire.
  • NGE : Plate-forme pour l'aide alimentaire en province du Luxembourg - expérience avec les producteurs.
  • Food Waste Innovation Network : actions autour du glanage.
  • CPAS de Courcelles : distribution de produits au départ d'une criée et sensibilisation des bénéficiaires.
  • Alimenquestion et Level IT : outils de soutien aux dons alimentaires.
  • Les criées en partenariat avec l'aide alimentaire (à confirmer).

14h35- 15h00 : Débat avec les autorités publiques régionales

  • Carlo DI ANTONIO, Ministre de l'Environnement (à confirmer)
  • Willy BORSUS, Ministre de l'Agriculture et de l'Intégration sociale (à confirmer)
  • René COLLIN, Ministre de l[...]
Actualité
Adoption d’une nouvelle Résolution des Nations Unies relative au droit à l'éducation
Il y a 2 heures
UNESCO

Le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a adopté hier, à l’occasion de sa trente-cinquième session, une nouvelle Résolution relative au droit à l'éducation, qui souligne le rôle de chef de file de l’UNESCO pour l’Objectif de développement durable 4 (ODD4).

La Résolution réaffirme l'importance de garantir le droit humain à l'éducation tel qu’il est défini par les conventions internationales, y compris notamment par la Convention de l’UNESCO concernant la lutte contre la discrimination dans l’enseignement.

La Résolution appelle les États à donner plein effet au droit à l'éducation, en particulier « par la mise en place d’un cadre réglementaire applicable aux fournisseurs de services d'éducation, guidé par les obligations internationales en matière de droits de l'homme » et à promouvoir l’enseignement et la formation techniques et professionnels comme moyens de garantir la réalisation du droit à l'éducation. La Résolution encourage aussi les États à mesurer les progrès accomplis dans la voie de la réalisation du droit à l'éducation, par exemple en développant des indicateurs nationaux, et à envisager de donner un caractère opposable à ce droit lorsqu’ils déterminent la meilleure façon de lui donner pleinement effet dans les systèmes juridiques nationaux.

Cela fait des années que le Conseil des droits de l'homme fait état de ses graves préoccupations à propos de la situation des millions d'enfants et d'adultes qui ne sont pas en mesure de jouir pleinement de leur droit à l'é[...]

Actualité
Il y a 2 heures
Réseau Santé Qualité

Le centre hospitalier de Seclin-Carvin a inauguré son nouveau plateau dédié aux explorations fonctionnelles. Les patients et le personnel médical dispose d'une unité au rez-de-chaussée pour les examens de contrôle des organes.

« Les explorations fonctionnelles », ça ne vous dit pas forcément grand-chose. Mais si on vous parle d'échographie cardiaque, d'effort ou thyroïdienne, d'écho doppler vasculaire, d'endoscopie bronchique, de biopsie de prostate, de proctologie, de fibroscopie, mais aussi de chirurgie pour un ongle incarné ou une dent de sagesse récalcitrante… Ce n'est pas toujours très agréable mais vous voyez un peu mieux de quoi il en retourne.
Auparavant, tous ces examens invasifs étaient éclatés dans différents services de l'hôpital public. Ils ont été regroupés en 2008 dans les anciennes urgences, au rez-de-chaussée de l'hôpital seclinois, avec des conditions de travail et d'accueil pas vraiment optimales.

Tout a été repensé « ensemble »

Depuis la fin de l'année 2016, tout a été repensé et rénové. C'est cette unité, appelée le plateau des explorations fonctionnelles, qui a été inaugurée en fin de semaine dernière par le personnel administratif et médical du CH Seclin-Carvin, avec les maires des deux communes, Bernard Debreu et Philippe Kemel.
Pour les patients et le personnel, l'unité est beaucoup plus fonctionnelle. Le plateau est séparé grosso modo en deux ailes : l'une pour la cardiologie et la pneumologie ; une autre pour la gastro-entérologie et l'urologie.
Des salles sont dédiées à chaque examen : on peut y venir [...]