Actualité
Il y a 5 mois
Selon une enquête, un Français sur trois souffre de troubles du sommeil

Ce vendredi 17 mars est la journée du sommeil. À cette occasion, une enquête a été réalisée, et décidément, les Français dorment mal. Marine Brossard nous en dit plus sur le plateau de France 3.


News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Il y a 3 heures
La moule, avenir de la chirurgie foetale ?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 3 heures
"Le potentiel terroriste ne raconte pas à son psy qu'il veut tout faire péter"
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 5 heures
On commence à détester son job à partir de 35 ans
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 5 heures
Pour bronzer sainement, évitez le grignotage!
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 5 heures
Vacances : quand les enfants apprennent à fabriquer des jouets en bois
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 5 heures
Séisme en Italie : comment survivre sous les décombres ?
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 6 heures
Marion Bartoli guérie : elle revient sur son impressionnante perte de poids
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Actualité
Il y a 6 heures
Sierra Leone: risque d’épidémies après les coulées de boue
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 6 heures
Talc cancérigène : indemnités record pour une femme atteinte d'un cancer
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Actualité
Il y a 6 heures
Sierra Leone: des risques d'épidémies après les coulées de boue
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 7 heures
CHU Rouen

Introduction : Les Soins Oncologiques de Support ont fait la preuve de leur bénéfice en terme de qualité de vie, mais aussi de survie. Le système actuel de SOS en France est déficient, avec une grande disparité dans les structures et la coordination de ces soins. L’Institut du Cancer de Montpellier (ICM) développe une nouvelle plateforme de SOS en 2017. Nous avons mené une é[...]

Actualité
Il y a 8 heures
ORS Poitou Charentes

Cette plaquette présente les résultats de l'enquête Panel réalisée auprès des médecins généralistes de l'ex-Poitou-Charentes. La thématique abordée est les liens entre santé environnement : perceptions des risques et connaissances.

Les médecins généralistes sont 72 % à considérer que la qualité de l'air intérieur a un impact important sur la santé de leurs patients. Mais l'agent environnemental pour lequel ils manifestent le plus fréquemment une inquiétude est l'ambroisie ou le pollens.

Consulter la plaquette

Actualité
Il y a 9 heures
CHU Rouen

Objectif : L'objectif principal de ce travail est de déterminer chez les parents, les facteurs qui influencent la décision de faire vacciner, ou non, leur enfant contre l'hépatite B L'objectif secondaire de ce travail est de comparer les connaissances concer[...]

Actualité
Il y a 9 heures
CHU Rouen

En France, le cannabis est la substance psychoactive illicite la plus consommée et les problématiques associées à cette consommation ne peuvent être ignorées. Principal acteur des soins de premier recours, le médecin généraliste est le mieux placé pour dépister cet usage. Le dialogue entre un patient et son médecin traitant sur la question du cannabis n'est pourtant pas aisé. L'objectif de cette étude est d[...]

Actualité
Il y a 10 heures
Observatoire des Inégalités

En matière de couple, qui se ressemble s'assemble, et le milieu social compte pour beaucoup dans cette ressemblance. Les sociologues français n'étudient plus guère ce phénomène qu'ils qualifient d'« homogamie », pourtant essentiel pour comprendre la reproduction sociale. Les dernières données sur le sujet datent de 1999 [1]. Un travail peu connu du sociologue Milan Bouchet-Valat permet d'actualiser ces données. Il fait apparaître une diminution de l'homogamie dans le temps long.

En 2011, 78,2 % des ouvriers vivaient avec une ouvrière ou une employée, alors que ces dernières ne représentaient que 53 % de l'ensemble des conjointes [2]. Seuls 2,8 % des ouvriers vivaient avec une femme cadre supérieure. De leur côté, 38,5 % des cadres supérieurs formaient un couple avec une femme de même catégorie sociale, soit 2,6 fois plus que dans la population des conjointes. Une autre étude [3] apporte des éléments sur l'homogamie en fonction du diplôme. Là aussi, les résultats sont édifiants : les deux tiers des hommes sans diplôme nés en 1970 vivaient en couple avec une femme ayant au mieux le BEP. 82 % des bac + 5 l'étaient avec une femme disposant au moins d'un bac + 2. Seuls 4 % des bac + 5 cohabitaient avec une femme sans diplôme.

L'amour entre deux personnes n'est pas le fruit du hasard et des goûts personnels. Plus exactement, ces goûts sont socialement orientés en fonction de notre milieu : on aime vivre avec une personne qui partage un mode de vie similaire, des mêmes habitudes de loisirs, des centres d'intérêt, une même façon de parler, etc. Autant d'éléments qui dépendent en grande partie de l'origine sociale.
Les premiers résultats des travaux de Milan Bouchet-Valat, sur la période 1969-2011, font apparaître une tendance à la diminution de l'homogamie entre catégories sociales ou entre diplômés et non diplômés. « L'homogamie en termes de diplôme, de classe sociale et de classe sociale d'origine a clairement décliné en France au cours des quarante dernières années », indique-t-il [4]. Seuls les plus diplômés se marient toujours autant entre eux, mais, globalement, la massification de l'enseignement a transformé la formation des couples. « Au total, la société française paraît ainsi plus ouverte aujourd'hui que dans les années 1960 », explique le sociologue.

Reste qu'un facteur rend complexe la comparaison dans le temps : l'élévation très marquée du taux d'activité féminin, passé de 47 à 85 % pour les femmes âgées de 30 à 59 ans entre les années 1970 et 2010. À 40 ans d'intervalle, les populations de femmes sont très différentes et les écarts de niveau de diplôme se sont beaucoup réduits au sein de la population. Enfin, on l'évoque rarement [5], mais la hausse de l'activité féminine associée au maintien de l'homogamie a accru les inégalités de revenus entre les couples. En effet, ceux-ci sont de plus en plus souvent constitués de deux actifs (l'homme et la femme travaillent) de niveau de vie semblables, ce qui était moins souvent le cas hier.

Répartition des hommes en couple
selon leur groupe social et celui de leur conjointe
Unité : %
Conjointe>
Agricultrice
Indé-pendante non agricole
Cadre sup.
Profession inter-médiaire
Employée
Ouvrière
Ensemble
Homme
Agriculteur 33,1 1,1 5,3 16,7 30,7 13,1 100
Indépendant non agricole 0,5 17,9 11,9 21,6 43,1 5,0 100
Cadre supérieur 0,2 2,9 38,5 34,5 22,0 1,9 100
Profession intermédiaire 0,2 2,8 12,4 35,8 42,4 6,4 100
Employé 0,5 1,9 8,3 24,5 57,2 7,6 100
Ouvrier 0,2 2,2 2,8 16,6 59,4 18,8 100
Ensemble 1,2 4,1 14,9 26,8 43,9 9,1 100
Couples où l'un des conjoints a entre 30 et 59 ans. Lecture : ce tableau se lit en ligne. Il mesure, pour chaque catégorie sociale, la répartition des hommes en fonction du milieu social de leur femme. Ainsi, 33,1 % des agriculteurs sont mariés à une agricultrice, 1,1 % à une femme indépendante non-agricole, etc.
Source : calculs Milan Bouchet-Valat (sept 2013) d'après l'Insee (enquête emploi 2011) – © Centre d'observation de la société
Répartition des hommes en couple
selon leur diplôme et celui de leur conjointe
Unité : %
Conjointe
Sans diplôme
CAP/BEP
Bac
Bac + 2 à + 4
Bac + 5 et plus
Ensemble
Homme
Sans diplôme 41 26 16 15 2 100
CAP/BEP 26 37 18 17 1 100
Bac 16 19 28 33 4 100
Bac + 2 à + 4 8 11 18 53 10 100
Bac + 5 et plus 4 4 10 47 35 100
Individus nés en 1970.
Source : calculs de l'Edhec d'après l'Insee (enquêtes emploi 2003-2010) – © Centre d'observation de la société

Extrait du Centre d'observation de la société.

Photo / © JM Fotografie - Fotolia.com


[1] « Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes », Mélanie Vanderschelden, Données sociales : la société française - Édition 2006, Insee.

[2] Données pour les couples dont au moins une personne a entre 30 et 59 ans.

[3] « Avoir un diplôme pour faire une bonne carrière ou un bon mariage ? », Pierre Courtioux et Vincent Lignon, Edhec Business School, mai 2014.

Actualité
Il y a 1 jours
CHU Rouen

Les incivilités, notion de plus en plus médiatisée, semblent prendre de l'ampleur dans l'espace public mais aussi dans le monde du travail. Le phénomène n'épargne pas les professionnels de santé hospitaliers et encore moins les médecins libéraux. Comment les MG appréhendent-ils ces incivilités? Notre objectif est de compre[...]