Actualité
Il y a 1 mois
Signature d’un partenariat entre la FHF et le groupe SNI pour la mise à disposition de logements pour les professionnels hospitaliers

Grâce au partenariat signé aujourd’hui entre la FHF et le groupe SNI pour une durée de cinq ans, les professionnels des établissements adhérents à la FHF pourront avoir accès à une offre de logements plus large, dans des secteurs géographiques déterminés, et à des conditions de loyers compatibles avec leurs revenus.

« Sensible aux difficultés de logement rencontrées par les professionnels de nos établissements, nous nous engageons dans un partenariat fort et ambitieux afin de favoriser le développement d’un logement locatif intermédiaire tout en valorisant le patrimoine hospitalier public », explique Frédéric Valletoux, Président de la FHF.

Grâce à ce partenariat, les agents hospitaliers bénéficieront ainsi d’un droit d’accès privilégié aux informations sur le parc locatif intermédiaire et libre existant ou en construction du groupe SNI.

En parallèle, les hôpitaux ont la volonté de mettre à la disposition leurs terrains disponibles pour la construction de logements. Le groupe SNI pourra ainsi étudier avec chaque adhérent de la FHF, les possibilités de constructibilité, de valorisation de biens immobiliers détenus par les établissements adhérents intéressés et, le cas échéant, d’acquérir ou de prendre à bail, dans le respect des règles légales et réglementaires applicables à l’opération, les fonciers destinés à la réalisation de logements sociaux ou intermédiaires.

« La signature de cet accord est une première étape importante dans cette nouvelle offre immobilière et pose le cadre propice à la discussion avec les établissements hospitaliers adhérents de la FHF.», souligne André Yché, Président du Directoire du groupe SNI.

« Il s’agit de répondre aux besoins en logemen[...]

FHF
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 49 minutes
La documentation française

Lancée en août 2016, l’évaluation de l'organisation et du fonctionnement des instances médicales a été confiée à une mission composée de membres de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS), de l’inspection générale de l’administration (IGA), de l’inspection générale des finances (IGF) et de l’inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (IGAENR). Son pilotage a été assuré par la DRH du secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales (SGMAS) en lien avec la direction générale de l’administration de la fonction publique (DGAFP). Le rapport remis par la mission d’évaluation en mars 2017 fait état d’un dispositif complexe et inefficient en dépit des efforts des acteurs impliqués dans sa mise en oeuvre. La multiplicité des intervenants, le cloisonnement du dispositif entre les sujets relevant d[...]

Actualité
Il y a 49 minutes
La documentation française

Lancée en août 2016, l’évaluation de l'organisation et du fonctionnement des instances médicales a été confiée à une mission composée de membres de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS), de l’inspection générale de l’administration (IGA), de l’inspection générale des finances (IGF) et de l’inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (IGAENR). Son pilotage a été assuré par la DRH du secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales (SGMAS) en lien avec la direction générale de l’administration de la fonction publique (DGAFP). Le rapport remis par la mission d’évaluation en mars 2017 fait état d’un dispositif complexe et inefficient en dépit des efforts des acteurs impliqués dans sa mise en oeuvre. La multiplicité des intervenants, le cloisonnement du dispositif entre les sujets relevant d[...]

Actualité
Il y a 49 minutes
La documentation française

Après une présentation de son activité et de ses moyens, le rapport aborde plus particulièrement les diverses missions que l'Inspection a conduites et les problématiques rencontrées. Ce rapport est le premier depuis la fusion des trois inspections : inspection générale des servic[...]

Actualité
Il y a 49 minutes
La documentation française

Les objectifs de rénovation énergétique des logements ne s’intègrent pas naturellement dans le dispositif d’aide à l’insonorisation des bâtiments aux abords des aéroports. Il s’agit de deux politiques publiques répondant à des préoccupations différentes et mises en oeuvre de manière distincte. La mission a examiné comment mieux coupler les travaux d’insonorisation et d’amélioration énergétique des bâtiments aux abords des aéroports. Pour émettre ses recommandations, elle s’est placée du point de vue du riverain et des gestionnaires des aides afin de donner un nouvel angle aux approches. Elle insiste pour que les acteurs concernés, le groupe Aéroports de Paris (ADP), l’Agence nationale de l’habitat (Anah), l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) et les Agences départementales d'information sur le logement (Adil) se rapprochent pour mettre en oeuvre les recommandations avec l’appui des collectivités locales. En synthèse, la mission propose une intégration systém[...]

Actualité
Il y a 49 minutes
La documentation française

Les objectifs de rénovation énergétique des logements ne s’intègrent pas naturellement dans le dispositif d’aide à l’insonorisation des bâtiments aux abords des aéroports. Il s’agit de deux politiques publiques répondant à des préoccupations différentes et mises en oeuvre de manière distincte. La mission a examiné comment mieux coupler les travaux d’insonorisation et d’amélioration énergétique des bâtiments aux abords des aéroports. Pour émettre ses recommandations, elle s’est placée du point de vue du riverain et des gestionnaires des aides afin de donner un nouvel angle aux approches. Elle insiste pour que les acteurs concernés, le groupe Aéroports de Paris (ADP), l’Agence nationale de l’habitat (Anah), l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) et les Agences départementales d'information sur le logement (Adil) se rapprochent pour mettre en oeuvre les recommandations avec l’appui des collectivités locales. En synthèse, la mission propose une intégration systém[...]

Actualité
Il y a 49 minutes
La documentation française

Ces ouvrages, dont subsistent un monorail en viaduc de 18 kilomètres et trois plates-formes techniques, sont solides et peuvent résister encore plusieurs décennies, estime la mission. Le coût de leur démolition - 13 millions d’euros a minima - serait en conséquence une dépense inutile. Leur pérennisation nécessite toutefois une remise en état pour compenser le défaut d'entretien depuis la fin des essais il y a 40 ans et pour garantir la sécurité des tiers empruntant les espaces agricoles, forestiers ou routiers situés sous le monorail. Son implantation, établie grâce à une servitude, sans acquisition foncière, conduit en effet à laisser ces espaces entièrement ouverts et accessibles et comme l'ouvrage appartient à l'Etat, il en va donc de sa responsabilité. Une fois les infrastructures sécurisées, un nouveau regard peut être porté sur cette oeuvre remarquable, témoin de la prouesse technologique de l'Aérotrain. La c[...]