Actualité
Il y a 3 mois
« Un outil d’autodiagnostic SI-RH adapté aussi aux petites structures », Emmanuel Waechter, Clinique d’Yvetot

Monsieur Waechter, vous avez contribué aux travaux sur l’outil AUTODIAG SI-RH.

C’est exact, et j’ai trouvé ce groupe de travail très dynamique, bien organisé et très amical. Tous les participants étaient écoutés au même niveau et avec le même respect. Je serais donc prêt à participer à d’autres travaux avec l’ANAP.

Quelles étaient les motivations à l’origine de votre participation ?

J’ai d’abord rejoint ce groupe de travail pour des motifs très égoïstes, car la gestion des ressources humaines est une part importante de mon activité et je voulais me comparer aux autres. Je souhaitais aussi pouvoir réaliser un audit du système d’information RH de mon établissement avec un outil fiable et pas onéreux !

Finalement, j’étais soucieux de partager mes expériences et d’apprendre en échangeant autour de bonnes idées, parce que je pense qu’il est bénéfique de questionner ses pratiques et de pouvoir se remettre en question.

Par ailleurs, l’ANAP est une organisation sérieuse et active depuis longtemps, dont les documents et audits constituent de bons supports pour travailler au quotidien. Il était donc intéressant pour moi de comprendre comment ces outils étaient construits.

Enfin, j’ai souhaité m’engager dans cette démarche pour représenter les petits établissements. En effet, en pratique, ceux-ci ne sont pas toujours écoutés. Or ils proposent une autre vision du quotidien. Pour ma part, j’interviens dans de nombreux domaines, ce qui me permet d’avoir une approche particulière. J’ai estimé que cette vision transversale pouvait enrichir les réflexions du groupe de travail. J’ai d’ailleurs défendu cette position dans le cadre des échanges, lorsque certaines orientations semblaient de nature à sanctionner trop sévèrement les petits établissements.

A quels obstacles les professionnels en charge du déploiement d’un SI-RH sont-ils susceptibles d’être confrontés ?

Il s’agit avant tout d’une question de moyens, dans les petits établissements notamment. Les établissements de taille importante disposent souvent d’avantage d’outils, bien que ceux-ci puissent être perfectibles. Au niveau des CHU, par exemple, des outils communs permettent de répondre à certaines demandes des autorités de tutelle. Dans les petits établissements du secteur privé, nous ne disposons pas de telles ressources. Et les moyens peuvent être encore plus limités dans les petits établissements médicosociaux.

Un deuxième obstacle se trouve être l’accès à l’expertise. Dans les petits établissements, celle-ci n’est pas toujours développée. Pour ma part, m’intéressant au volet RH, j’ai mis en place un certain nombre d’outils et de logiciels dans mon établissement. Cependant, certaines directions sont davantage focalisées sur la gestion généra[...]

ANAP
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 10 minutes
PACA CRIPS
Atelier : 13 octobre 2017 - 2 sessions Marseille et Nice - Nos formations et ateliers
Actualité
Il y a 3 heures
Amazon medecine
Le régime Mind : Le meilleur régime du monde pour le cerveau
Carole Garnier , Raphaël Gruman , Anne Dufour
(2)

Acheter neuf : EUR 12,99

(Consultez la liste Meilleures ventes Médecine pour des informations officielles sur le classement actuel de ce produit.)
Actualité
Il y a 3 heures
Amazon medecine
Le régime Mind : Le meilleur régime du monde pour le cerveau
Carole Garnier , Raphaël Gruman , Anne Dufour
(2)

Acheter neuf : EUR 12,99

(Consultez la liste Meilleures ventes Médecine pour des informations officielles sur le classement actuel de ce produit.)
Actualité
Il y a 3 heures
APF ICM

La survie des prématurés s'améliore mais des progrès restent à faire. Par Eric Favereau, Libération, 30 août 2017.

      • Extrait : « Un des premiers constats est l'amélioration de la survie de ces enfants, notamment des grands prématurés, nés autour du sixième et septième mois de la grossesse », a pu expliquer Pierre-Yves Ancel, médecin épidémiologiste de l'Inserm, qui a coordonné l'étude. La survie d'un enfant né autour du sixième mois est ainsi passée de 80% il y a 20 ans à plus de 90% aujourd'hui. « Le deuxième constat concerne le développement et le devenir de ces enfants à l'âge de 2 ans. On observe qu'ils sont moins de 10% à développer un handicap moteur, type infirmité motrice cérébrale. Ces handicaps moteurs ont été réduits de moitié en vingt ans. La survie s'est améliorée mais la survie sans séquelle grave aussi. »

- Étude publiée (anglais) : Neurodevelopmental outcome at 2 years for preterm children born at 22 to 34 weeks' gestation in France in 2011 : EPIPAGE-2 cohort study BMJ 2017 ; 358 doi : https://doi.org/10.1136/bmj.j3448 (Published 16 August 2017) Cite this as : BMJ 2017 ;358:j3448.


Ressources :

  • Un article de février 2015 : Des progrès encourageants dans la prise en charge des prématurés www.faire-face.fr
Actualité
Il y a 4 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 22 September 2017
Source:Progrès en Urologie
Author(s): M. Francois, R. Girard, C.C. Mauranne, A. Ruffion, J.E. Terrier
ButLa désinfection chirurgicale des mains par friction (DCF) contribue à réduire le risque d’infections du site opératoire. Dans ce but et afin de favoriser une bonne observance des soins de qualité, le service d’urologie du GH Sud des hospices civils de Lyon (CHLS) a réalisé un audit interne continu visant à améliorer la qualité de la DCF.MéthodesUn audit interne réalisé par les externes du service d’urologie a été instauré en 2013. La population étudiée était l’ensemble des opérateurs, instrumentistes et aides opératoires du bloc d’urologie du CHLS. Chaque externe réalisait 5 à 10 observations au hasard, incluant tous les types de professionnels. Les critères mesurés par l’audit étaient des critères concernant la friction.RésultatsL’évolution des indicateurs a été positive. L’augmentation de la durée des première et deuxième frictions était particulièrement statistiquement significative au cours du suivi (p=0,001). La durée totale de friction montre une tendance comparable pour toutes les professions.ConclusionLa désinfection chirurgicale des mains par friction au bloc d’urologie du centre hospitalier Lyon sud s’est progressivement améliorée au cours des audits itératifs.The surgical hand disinfection by friction (SDF) helps to reduce the risk of surgical site infections. For this purpose and in order to promote good compliance to quality care, the urology service of Centre Hospitalier Lyon Sud achieved a continuous internal audit to improve the quality of the SDF.MethodsAn internal audit executed by the medical students of urology was established in 2013. The study population was all operators, instrumentalists and operating aids of urology operating room (OR). Each student realized 5–10 random observations, of all types of professionals. The criteria measured by the audit were criteria for friction.ResultsThe evolution of indicators was positive. Particularly, the increasing duration of the first and second friction was statistically significant during follow-up (P=0.001). The total duration of friction shows a similar trend for all professionals.ConclusionThe surgical hand disinfection by friction in the urology OR of the Centre Hospitalier Lyon Sud has gradually improved over the iterative audits.

Actualité
Il y a 4 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 22 September 2017
Source:Progrès en Urologie
Author(s): M. Francois, R. Girard, C.C. Mauranne, A. Ruffion, J.E. Terrier
ButLa désinfection chirurgicale des mains par friction (DCF) contribue à réduire le risque d’infections du site opératoire. Dans ce but et afin de favoriser une bonne observance des soins de qualité, le service d’urologie du GH Sud des hospices civils de Lyon (CHLS) a réalisé un audit interne continu visant à améliorer la qualité de la DCF.MéthodesUn audit interne réalisé par les externes du service d’urologie a été instauré en 2013. La population étudiée était l’ensemble des opérateurs, instrumentistes et aides opératoires du bloc d’urologie du CHLS. Chaque externe réalisait 5 à 10 observations au hasard, incluant tous les types de professionnels. Les critères mesurés par l’audit étaient des critères concernant la friction.RésultatsL’évolution des indicateurs a été positive. L’augmentation de la durée des première et deuxième frictions était particulièrement statistiquement significative au cours du suivi (p=0,001). La durée totale de friction montre une tendance comparable pour toutes les professions.ConclusionLa désinfection chirurgicale des mains par friction au bloc d’urologie du centre hospitalier Lyon sud s’est progressivement améliorée au cours des audits itératifs.The surgical hand disinfection by friction (SDF) helps to reduce the risk of surgical site infections. For this purpose and in order to promote good compliance to quality care, the urology service of Centre Hospitalier Lyon Sud achieved a continuous internal audit to improve the quality of the SDF.MethodsAn internal audit executed by the medical students of urology was established in 2013. The study population was all operators, instrumentalists and operating aids of urology operating room (OR). Each student realized 5–10 random observations, of all types of professionals. The criteria measured by the audit were criteria for friction.ResultsThe evolution of indicators was positive. Particularly, the increasing duration of the first and second friction was statistically significant during follow-up (P=0.001). The total duration of friction shows a similar trend for all professionals.ConclusionThe surgical hand disinfection by friction in the urology OR of the Centre Hospitalier Lyon Sud has gradually improved over the iterative audits.